Roberto Donadoni

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Roberto Donadoni
Roberto Donadoni - SSC Neapel (2).jpg
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Italie AC Parma
Biographie
Nationalité Drapeau de l'Italie Italie
Naissance 9 septembre 1963 (51 ans)
Lieu Cisano Bergamasco
Période pro. 1982-2000
Poste Milieu de terrain
Parcours junior
Saisons Club
1981-1982 Drapeau : Italie Atalanta
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1982-1986 Drapeau : Italie Atalanta Bergame 96 (5)
1986-1996 Drapeau : Italie Milan AC 261 (18)
1996-1997 Drapeau : États-Unis Red Bull New York 49 (6)
1997-1999 Drapeau : Italie Milan AC 24 (0)
1999-2000 Drapeau : Arabie saoudite Al Ittihad Djeddah 15 (0)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
1986-1996 Drapeau : Italie Italie 63 (5)
Équipes entraînées
Années Équipe Stats
2001-2002 Drapeau : Italie US Lecce
2002-2003 Drapeau : Italie AS Livourne Calcio
2003 Drapeau : Italie Genoa CFC
2005-2006 Drapeau : Italie AS Livourne Calcio
2006-2008 Drapeau : Italie Italie
2009 Drapeau : Italie SSC Napoli
2010-2012 Drapeau : Italie Cagliari
2012-... Drapeau : Italie AC Parma
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Roberto "Il Dona" Donadoni (né le 9 septembre 1963 à Cisano Bergamasco, dans la province de Bergame en Lombardie) est un ancien footballeur italien, devenu entraîneur à l'issue de sa carrière. Il a été sélectionneur de l'équipe d'Italie de juillet 2006 au 26 juin 2008 après avoir mené la Squadra Azzurra en quart de finale de l'Euro 2008.

Roberto Donadoni a passé l’essentiel de sa carrière avec le Milan AC. Il a remporté six titres de champion d’Italie et trois ligues des champions.

Biographie[modifier | modifier le code]

Le joueur[modifier | modifier le code]

Roberto Donadoni a débuté sa carrière en Série A avec l’Atalanta Bergame en 1984, mais c’est avec le Milan AC qu’il a remporté ses nombreux trophées, notamment six titres de champion d’Italie (1987-1988, 1991-1992, 1992-1993, 1993-1994, 1995-1996, 1998-1999), et trois titres en Ligue des champions en 1989, 1990 et 1994, trois supercoupes d’Europe en 1989, 1990 et 1994, deux coupes intercontinentales en 1989 et 1990 ainsi que quatre supercoupes italiennes (1989, 1992, 1993, 1994).

Il a joué 261 matches avec le Milan AC et a marqué 18 buts.

En 1996, il s’est expatrié aux États-Unis pour aider au lancement du « Soccer » dans ce pays, puis est revenu brièvement au Milan AC.Il jouera ensuite dans le club Ittihad Jeddah en Arabie saoudite pour finir sa carrière.

Donadoni a joué 63 fois dans l’équipe d’Italie et a marqué 5 buts. Il a participé à la coupe du monde 1990, à la coupe du monde 1994 (l’équipe d’Italie a terminé deuxième).

Alors qu’il jouait aux États-Unis, il a rejoint l’équipe d’Italie pour participer au Championnat d'Europe en 1996.

L'entraîneur[modifier | modifier le code]

Roberto Donadoni est nommé en juillet 2006 le sélectionneur des Azzurri champions du monde. Il a la (lourde) tâche de succéder à Marcello Lippi.

Pour sa première rencontre en tant que sélectionneur, l'équipe d'Italie s'incline en amical face à la Croatie (0-2), le 16 août à Livourne, en Toscane. Il avait laissé les champions du monde, alors en phase de reprise dans leurs clubs, au repos, à l'exception de Marco Amelia, qui fut de l'aventure en Allemagne, comme 3e gardien (derrière Gianluigi Buffon et Angelo Peruzzi).

Les champions du monde vont ensuite concéder un inquiétant match nul à Naples contre la Lituanie (1-1) dans le cadre des éliminatoires du championnat d'Europe 2008 qui doit se dérouler en Suisse et en Autriche. Et enfin, il perd contre la France (1-3), équipe que la Nazionale avait vaincu aux tirs au buts en finale de Coupe du monde à Berlin le 9 juillet 2006. Heureusement, pour les éliminatoires de l'Euro 2008, la Nazionale bat ensuite l'Ukraine 2-0 puis 2-1, la Géorgie 3-1 puis 2-0, l'Écosse 2-0 puis 2-1, les Îles Féroé 2-1 puis 3-1 et la Lituanie 2-0. La Nazionale fait également un match nul contre la France à San Siro et termine en tête de son groupe après une héroïque victoire contre l'Écosse dans les arrêts de jeu.

Cependant, l'Euro 2008 est beaucoup moins facile pour les joueurs de Roberto Donadoni. Premièrement la blessure de l'emblématique Fabio Cannavaro et la discorde dans le groupe ont raison de l'Italie qui enregistre pour commencer une lourde défaite face aux Pays-Bas (0-3), puis un modeste match nul contre la Roumanie (1-1) où elle s'est vue refusée un but de la tête de Luca Toni. Avant de finalement s'imposer contre la France (2-0). Néanmoins, l'Italie échoue en quarts de finale face à l'Espagne aux tirs aux buts 0-0 ap 4 - 2 tab. Cette élimination aboutie au limogeage de Roberto Donadoni de son poste de sélectionneur de l'équipe d'Italie (étant donné que son objectif minimal fixé par la FIGC était les demi-finales). Il est remplacé quelques jours plus tard par celui qui l'a précédé Marcello Lippi.

Le 9 mars 2009, il succède à Edoardo Reja et devient l'entraîneur d'un Napoli en panne de résultat (aucune victoire pour les 9 dernières journées dont 7 défaites). Pourtant l'équipe affiche un début de saison très favorable. En octobre 2009, suite à de mauvais résultats, il est démis de ses fonctions et remplacé par Walter Mazzarri.

Le 15 novembre 2010, il remplace Pierpaolo Bisoli à la tête de Cagliari. Il débute par deux victoires consécutives. Il terminera la saison avec une noble 14e place, avec 9 points d'avance sur la zone de relégation. Initialement confirmé à son poste pour la saison 2011-2012, il est démis de ses fonctions mi-août pour un désaccord avec le président du club Massimo Cellino à propos du transfert de l'Hondurien David Suazo, libre et désiré par Donadoni mais rejeté par le président. Donadoni est remplacé par Massimo Ficcadenti.

Le 10 janvier 2012, il est nommé entraineur de l'AC Parma[1].

Carrière en club[modifier | modifier le code]

Carrière d'entraîneur[modifier | modifier le code]

Distinction[modifier | modifier le code]

Cavaliere OMRI BAR.svg Il est fait Chevalier de l'Ordre du Mérite de la République italienne le 30 septembre 1991 [2], à l'initiative du Président de la République.

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]