Salvatore Bocchetti

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Salvatore Bocchetti
Salvatore Bocchetti 2013.jpg
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Russie Spartak Moscou
Numéro 33
Biographie
Nom Salvatore Bocchetti
Nationalité Drapeau de l'Italie Italie
Naissance 30 novembre 1986 (27 ans)
Lieu Naples (Italie)
Taille 1,86 m (6 1)
Poste Défenseur central/Arrière gauche
Parcours junior
Saisons Club
2001-2005 Drapeau : Italie Ascoli
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
2004-2007 Drapeau : Italie Ascoli 02 (0)
2005-2006 Drapeau : Italie Lanciano 22 (1)
2007 Drapeau : Italie Frosinone 17 (2)
2007-2008 Drapeau : Italie Frosinone 38 (2)
2008-2010 Drapeau : Italie Genoa CFC 69 (1)
2010-2013 Drapeau : Russie Rubin Kazan 65 (9)
2013- Drapeau : Russie Spartak Moscou 01 (0)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
2007 Drapeau : Italie Italie -20 ans 01 (0)
2008-2009 Drapeau : Italie Italie espoirs 10 (0)
2008 Drapeau : Italie Italie olympique 09 (0)
2009-2010 Drapeau : Italie Italie 05 (0)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Salvatore Bocchetti (né le 30 novembre 1986 à Naples) est un footballeur italien. Il évolue au poste de défenseur central au FK Spartak Moscou.

Carrière[modifier | modifier le code]

Clubs[modifier | modifier le code]

Débuts et révélation en Italie[modifier | modifier le code]

Né à Naples, Bocchetti effectue ses débuts chez les jeunes d'Ascoli en 2001. À l'âge de 18 ans, il est cédé en prêt à Lanciano en Serie C1 durant la saison 2005-2006. Il joue 22 matchs et marque son premier but.

L'année suivante il retourne dans son équipe d'origine, faisant ses débuts en Serie A. Il ne joue que deux rencontres en décembre 2006 (contre Palerme et le Chievo Verone) puis part au mercato d'hiver. En janvier 2007, Bocchetti est de nouveau prêté, mais cette fois-ci avec option d'achat d'une copropriété fixée à 400 000 €, au club de Frosinone en Serie B.

Titulaire, il prend part à 17 rencontres et inscrit notamment un doublé à la 40e journée du championnat dans la victoire contre Crotone (2-3). La saison suivante, il joue 38 matchs de Serie B et marque un but le 24 novembre 2007 contre Grosseto (4-1) et le 19 avril 2008 contre Mantoue (2-1).

En juin 2008, Frosinone acquiert pour 1,5 millions d'euros l'entière propriété de Salvatore Bocchetti. Il ne restera pas longtemps à Frosinone puisqu'il est acheté encore avec la formule de la copropriété par le Genoa pour 2,2 millions d'euros.

Arrivé à Gênes, Gian Piero Gasperini en fait un titulaire indiscutable dans une défense à trois avec Giuseppe Biava et Matteo Ferrari à ses côtés pour l'épauler. Pour son retour en Serie A, il dispute 32 matchs, l'équipe termine à la 5e place.

Lors de la saison 2009-2010, il est associé à Emiliano Moretti et Sokrátis Papastathópoulos au sein de la défense du Genoa. Il joue 28 matchs de Serie A mais aussi 7 rencontres de Ligue Europa. Le 24 mars 2010, lors du match Genoa-Palerme (2-2), Bocchetti inscrit son premier but sous le maillot rouge et bleu.

Départs pour la Russie[modifier | modifier le code]

En août 2010, il signe au club russe du Rubin Kazan. L'indemnité de transfert est de 9,5 millions d'euros. Il s'impose rapidement comme titulaire et marque son premier but sous ses nouvelles couleurs pour son deuxième match de championnat contre Alania Vladikavkaz (1-0).

La journée suivante, Bocchetti inscrit son second but lors du déplacement au Sibir Novossibirsk (2-2). Le joueur italien découvre la Ligue des champions et joue les 6 matchs de poule du Rubin Kazan, le club russe finit à la 3e place derrière le FC Barcelone et le FC Copenhague.

Le 2 octobre 2011, lors de la 26e journée de Premier-Liga, Bocchetti s'offre un doublé ; le deuxième de sa carrière, contre Tom Tomsk (0-2), sur un corner et un coup franc tiré par Bibras Natkho.

En janvier 2013, il signe en faveur du FK Spartak Moscou un contrat de quatre ans et demi. Le montant du transfert est évalué à 5 M€. Lors de l'été 2013, il est victime d'une rupture du ligament croisé antérieur et d'une déchirure partielle des ligaments latéraux extérieurs du genou droit qui l'éloigne durant de longs mois des terrains[1].

Sélections[modifier | modifier le code]

Salvatore Bocchetti débute en sélection espoirs lors d'Azerbaïdjian-Italie (0-2) le 25 mars 2008 à Bakou durant les qualifications pour l'Euro 2009.

En 2008, sous la direction de Pierluigi Casiraghi, il prit part avec l'équipe nationale olympique au Tournoi de Toulon, tournoi amical de jeunes, et aux Jeux olympiques de Pékin.

Le 22 mars 2009, il fut convoqué par Marcello Lippi pour intégrer la Squadra Azzurra lors des confrontations contre l'Irlande et le Montenegro mais il ne rentra pas en jeu.

En juin 2009, Bocchetti participe à l'Euro espoirs 2009 en Suède où les Azzurrini se font éliminés en demi-finale. Avec Marco Andreolli, il est le premier choix en défense centrale de Italie.

Le 10 octobre 2009, à 22 ans, il fait ses débuts avec la sélection italienne lors des qualifications au Mondial 2010, en remplacement de Grosso dans le match Irlande-Italie (2-2). Le 14 octobre, à Parme il joue pour la première fois en tant que titulaire, permettant à son équipe de s'imposer contre Chypre (3-2).

Le 1er juin 2010, son nom fait partie de la liste des 23 italiens sélectionnés par Marcello Lippi pour disputer le Mondial en Afrique du Sud. En amical, il dispute 6 minutes contre le Mexique (1-2) puis toute la rencontre face à la Suisse (1-1). Durant la compétition, il est remplaçant et n'entre pas en jeu.

Statistiques[modifier | modifier le code]

Saison Club Pays Championnat But(s)
2005-2006 Lanciano Drapeau de l'Italie Italie 22 1
2006-2007 Ascoli Drapeau de l'Italie Italie 2 0
(jan.)-2007 Frosinone Drapeau de l'Italie Italie 17 2
2007-2008 Frosinone Drapeau de l'Italie Italie 35 2
2008-2009 Genoa CFC Drapeau de l'Italie Italie 32 0
2009-2010 Genoa CFC Drapeau de l'Italie Italie 28 1
2010 Rubin Kazan Drapeau de la Russie Russie 7 2
2011 Rubin Kazan Drapeau de la Russie Russie 19 4

Palmarès[modifier | modifier le code]

Équipe nationale :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. C'est grave pour Bocchetti sur francefootball.fr, le 19 août 2013.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :