Maison professe de Paris

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Maison professe des Jésuites était, à Paris, une maison construite par les Jésuites de la rue Saint-Antoine, dans le quartier du Marais. Les locaux, situés entre la rue Saint-Paul, la rue Saint-Antoine et la rue Charlemagne, sont occupés aujourd’hui par le lycée Charlemagne.

Cette Maison professe avait vocation à accueillir les théologiens et scientifiques. Elle se trouvait dans un quartier habité par la noblesse. L'église Saint-Louis (aujourd’hui église Saint-Paul-Saint-Louis), dite « église des Jésuites », fut construite à proximité.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1580, le cardinal de Bourbon acheta à la duchesse de Montmorency l'hôtel de La Rochepot et le donna aux Jésuites, qui le modifièrent.

Entre 1627 et 1647, sur l'enceinte de Philippe-Auguste, ils élevèrent le bâtiment principal de la Maison professe[1]. Cette maison fut la demeure des confesseurs des rois, dont le père de La Chaise, confesseur de Louis XIV pendant 34 ans[2], de prédicateurs tels que Bourdaloue et Ménestrier, ou de Marc-Antoine Charpentier, maître de musique au service des Jésuites.

Dans les années 1760, les bâtiments furent désertés à la suite de l'expulsion des Jésuites sous le ministère du duc de Choiseul.

En 1767, les Génovéfains du Val-des-Écoliers acquirent l'ancienne noviciat jésuite pour 400 000 livres et le renommèrent « Prieuré royal de Saint-Louis de la Couture »[3]. Ils en louèrent la grande bibliothèque à la ville de Paris.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Histoire du Lycée Charlemagne sur le site des Journées du patrimoine
  2. Il donna son nom au cimetière du Père-Lachaise (avec une faute d'orthographe apparue sous Napoléon Ier).
  3. L'église de Paris pendant la révolution française.

Annexes[modifier | modifier le code]