François-Xavier Dumortier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

François-Xavier Dumortier, sj

Naissance 4 novembre 1948 (65 ans)
Levroux (Indre)
Nationalité Drapeau de la France Française
Pays de résidence Drapeau de l'Italie Italie
Diplôme
Profession Prêtre catholique (jésuite)
Activité principale Recteur de l'université Grégorienne
Autres activités
Professeur de philosophie

François-Xavier Dumortier, sj, né le 4 novembre 1948 (65 ans) à Levroux, est un prêtre catholique français, recteur depuis le 1er septembre 2010 de l'université Grégorienne de Rome[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

François-Xavier Dumortier est né le 4 novembre 1948 à Levroux (Indre). Sa famille est originaire du Nord de la France, son père étant de Comines et sa mère d'Hazebrouck, en Flandre française[2]. C'est en 1967 qu'il entame ses études supérieures à Paris, en entrant à l'Institut d'études politiques et en commençant également des études de droit[2]. Il prend alors un emploi dans une banque parisienne, finit ses études de droit, commence un DEA de gestion financière, puis s'engage dans différents mouvements politiques, mais s'en retrouve très vite déçu[2]. C'est peu à peu qu'il entre dans la Compagnie de Jésus, réalisant son noviciat de 1973 à 1975, puis le 1er cycle d'études sacrées au Centre Sèvres de 1975 à 1979, puis entame son second cycle d'études sacrées, tantôt en France, tantôt à la Weston School of Theology de Cambridge, dans le Massachusetts, et achève enfin un DEA de philosophie du droit à l'université Panthéon-Assas. Il est ordonné prêtre en 1982[2], ce qui ne l'empêchera pas d'ailleurs d'avoir d'autres activités, étudiant par exemple l'œuvre d'Hannah Arendt. En 1990, il prononce ses derniers vœux. Il fut par la suite professeur de philosophie pendant près de vingt ans au Centre Sèvres, en fut le recteur de 1997 à 2003[3], puis fut supérieur de la province française de la Compagnie de Jésus[4].

C'est en 2010 que le pape Benoît XVI le nomme recteur de l'université Grégorienne, poste où le pape François le reconduit[5].

Il est chevalier de la Légion d'honneur depuis le 1er janvier 2014[6].

Publications[modifier | modifier le code]

  • Luigi Taparelli d'Azeglio : aux origines du néo-thomisme, un théoricien catholique du droit naturel, université Panthéon-Assas, 1980
  • Olivier de Dinechin, Marcel Domergue, François-Xavier Dumortier, Luc Pareydt, Liberté, loi, morale, Assas éd., 1992
  • François-Xavier Dumortier, Adil Jazouli, Claude Journès, [et al.], Insécurité, question de confiance : le lien social attaqué, insécurités urbaines, quels agents, quel argent ?, Assas, 1994
  • Georges Chavanes, Jean Dubois, François-Xavier Dumortier, [et al.], Le travail à contre-emploi, Assas éd, 1996

Références et liens externes[modifier | modifier le code]