Université Sophia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Trois caractères japonais Cette page contient des caractères japonais. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Université Sophia
Logo de l'université Sophia
Logo de l'université Sophia
Nom original 上智大学
Jōchi daigaku
Informations
Fondation 1913
Type Université privée
Régime linguistique Japonais
Localisation
Coordonnées 35° 41′ 03″ N 139° 43′ 55″ E / 35.684066, 139.732 ()35° 41′ 03″ Nord 139° 43′ 55″ Est / 35.684066, 139.732 ()  
Ville Tokyo
Pays Drapeau du Japon Japon
Région Kantō
Campus 4
Direction
Président Tadashi Takizawa
Chancelier Toshiaki Koso
Chiffres clés
Premier cycle 10 000
Divers
Site web www.sophia.ac.jp/

Géolocalisation sur la carte : Japon

(Voir situation sur carte : Japon)
Université Sophia

Géolocalisation sur la carte : Tokyo

(Voir situation sur carte : Tokyo)
Université Sophia

L'université Sophia (上智大学, Jōchi daigaku?) est l'une des plus prestigieuses universités du Japon. Son campus principal est situé à Yotsuya, dans le district Chiyoda de Tokyo. Elle est parmi les universités privées les plus haut classées de Tokyo, c'est-à-dire les Sō-Kei-Jōchi (早慶上智; Waseda, Keio et Sophia).

Histoire[modifier | modifier le code]

L'université Sophia a été fondée en 1913 en tant qu'école spéciale par la Compagnie de Jésus, mais retrace son histoire à la visite de saint François Xavier au Japon en 1549. Elle a été reconnue comme université en 1928.

Campus[modifier | modifier le code]

Université Sophia

Le campus principal à Yotsuya, au centre de Tokyo, consiste en environ 25 édifices modernes.

Les autres campus sont situés à Ichigaya, Shakujii et Hadano.

Formation[modifier | modifier le code]

Selon une étude de 2006, les diplômés de Sophia occupent le 8e meilleur taux d'emploi parmi les 400 plus grosses entreprises du Japon. Elle occupe également la 6e meilleure place concernant le salaire moyen des diplômés[réf. nécessaire].

Personnalités liées[modifier | modifier le code]

Étudiants[modifier | modifier le code]

Enseignants[modifier | modifier le code]

  • Le père jésuite Jean-Claude Hollerich, d'origine luxembourgeoise, est nommé archevêque de Luxembourg par le pape Benoît XVI, le 11 juillet 2011
  • Kakichi Kadowaki, enseignant en philosophie et père jésuite, a écrit « Le Zen et la Bible » (« Koan to Seisho no Shindoku ») dans lequel il explore les voies parallèles entre zen et christianisme, en particulier à travers le déroulement d'un Sesshin zen par rapport à une retraite catholique selon les règles de St Ignace de Loyola. Cet auteur originaire du Japon a pratiqué en profondeur le zen auprès de maîtres de cette discipline avant de découvrir le christianisme.
  • Akira Mizubayashi, qui y enseigne la littérature française.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]