Université catholique Fu-Jen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Université catholique Fu-Jen
Beauté, Sainteté, Bonté, Vérité
Beauté, Sainteté, Bonté, Vérité
Nom original 天主教輔仁大學
Informations
Fondation 1925 (à Beijing), refondation (1961) à Taipei (Taiwan)
Fondateur Bénédictins américains
Type Université catholique
Régime linguistique mandarin
Localisation
Coordonnées 25° 02′ 09″ N 121° 25′ 59″ E / 25.035805555556, 121.4331666666725° 02′ 09″ Nord 121° 25′ 59″ Est / 25.035805555556, 121.43316666667  
Ville Hsinchuang
Pays Drapeau de la République de Chine Taïwan
Chiffres clés
Undergraduates 22 395
Postgraduates 4 041
Divers
Site web www.fju.edu.tw/

L'université catholique Fu-Jen (FJU) (chinois simplifié : 天主辅仁大学 ; chinois traditionnel : 天主輔仁大學 ; pinyin : Tiānzhǔ fǔrén dàxué) est implantée à Hsinchuang dans le comté de Taipei à Taïwan. Fondée en 1925 à Pékin (Beijing) par des bénédictins américains, elle renait en 1959 à Taiwan et est gérée conjointement par la conférence épiscopale catholique de Taiwan, la Compagnie de Jésus et la Société du Verbe-Divin.

Histoire[modifier | modifier le code]

À la demande du Saint-Siège les bénédictins de l’abbaye Saint-Vincent de Latrobe (Pennsylvanie, États-Unis) fondent une faculté unique en 1925, à Pékin, appelé 'Académie Fu-Jen'. Le nom de « Fu Jen » (maintenir/encourager la bienveillance) est inspiré des Analectes, le célèbre classique chinois de Confucius, où l'on lit : « Un gentilhomme se fait des amis grâce à l'éducation et à la culture et ensemble ils encouragent la bienveillance envers autrui » (君子以文會友,以友輔仁 junzi yi wen hui you, yi you fu ren). En 1929, le ministère de l'éducation de la République de Chine reconnait officiellement Fu-Jen comme université. Le premier président en est le bénédictin américain George B. O'Toole (de 1925 à 1927). Un protestant chinois, Chen Yuan, lui succède et restera à la tête de Fu-Jen jusqu'en 1952.

En 1933 l'administration de l'université passe aux mains des pères Verbistes allemands, les bénédictins américains, gravement touchés par la crise financière de leur pays, ne pouvant plus y subvenir. Lorsque les communistes prennent le pouvoir en Chine (1949) les institutions catholiques sont supprimées ou intégrées de force dans le réseau national d'éducation. Ainsi, en 1952, Fu-Jen disparait dans l'université normale de Pékin.

À partir de 1959, la Conférence épiscopale régionale chinoise, la Compagnie de Jésus et la Société du Verbe-Divin collaborent pour rétablir l’université Fu-Jen à Taiwan. Le projet aboutit: en 1960 l’autorisation de restaurer 'Fu-Jen' à Taiwan est accordée par le ministère de l’éducation et bientôt, en 1961, son institut de philosophie ouvre ses portes. En 1963, d’autres facultés sont rouvertes: Arts, Sciences, Génie civil et Droit.

L’université catholique de Fu Jen a une histoire de plus de 80 ans. Et ainsi, quarante ans après son rétablissement à Taïwan, on compte plus de 140 000 diplômés de 'Fu Jen'. Ils ont grandement contribué au développement de la nation, dans tous les domaines.

Projet[modifier | modifier le code]

La philosophie éducative de l'université catholique Fu-Jen s'appuie sur une communauté universitaire d'étudiants et d'enseignants étroitement associés dans la stimulation de la croissance de la personne entière, sur la base de la vérité, de la bonté, de la beauté et de la sainteté.

À Taïwan, FJU est renommée[réf. nécessaire] pour son enseignement de la théologie (faculté dirigée par les Jésuites) et de la philosophie, ainsi que pour des programmes de gestion accrédités par l'AACSB (2005).

En 2006, FJU est classée 417 au Classement académique des universités mondiales, selon le Times Higher Education Supplement (THES) (2006).

Départements[modifier | modifier le code]

Anciens étudiants[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

The Main Gate and plaza