Saison 1 de La Cinquième Dimension

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Le Bazar de M. Wong)
Aller à : navigation, rechercher

Saison 1 de La Cinquième Dimension

Série La Cinquième Dimension
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Chaîne d'origine CBS
Nb. d'épisodes 48

Chronologie

Liste des épisodes de La Cinquième Dimension

Cet article présente le guide de la première saison de la série télévisée La Cinquième Dimension.

Sommaire

Épisodes[modifier | modifier le code]

Épisode 1a : Le Jour de la déchirure[modifier | modifier le code]

Titre original
Shatterday
Première diffusion
Scénario
Alan Brennert (sur une nouvelle de Harlan Ellison)
Réalisation
Wes Craven
Résumé
Un homme utilise un téléphone public pour téléphoner à une amie. Une fois la communication achevée, il se rend compte qu'il a composé le numéro du téléphone de son appartement. S'ensuit une série d'essais désespérés pour savoir qui est cet étranger qui s'est introduit chez lui, comment avait-il les clés et surtout pourquoi a-t-il la même voix que le propriétaire de l'appartement qu'il occupe ?

L'histoire se répartit sur cinq jours aux cours desquels notre homme froid et égoïste découvre son double, généreux et courageux. Les deux hommes échangent leurs places à la fin de l'épisode.

Conclusion
Peter Jay Novins fut à la fois le vainqueur et la victime de cette courte lutte pour la sauvegarde de l'âme d'un homme. Un homme qui s'est perdu et retrouvé sur un champ de bataille désert quelque part dans la cinquième dimension.
Commentaires
  • Cet épisode est le premier de la série, faisant suite à la série précédente datant de 1959, La Quatrième Dimension.
  • Cet épisode a souvent déçu les fans de la série originale : les épisodes précédents durant environ 25 minutes, et s'effectuaient d'une traite, sans interruption volontaire au niveau de la série : le redécoupage de cet épisode durant 15 minutes et séparé par plusieurs dates marquant les jours qui passent a déçu de nombreux adeptes de La Quatrième Dimension. Les épisodes qui suivirent furent plus respectueux des épisodes de la première série.
  • C'est Bruce Willis qui tient le rôle des deux Peter Jay Novins. À cette époque, il n'a tourné que dans deux ou trois films et apparaît beaucoup plus souvent dans des séries télévisées.
  • Bruce Willis, qui fut obligé de se doubler lui-même, devint aphone à la fin du tournage. Cette explication est donnée par l'équipe de production dans leur commentaire audio (lors de la sortie de la série en dvd).

Épisode 1b : Une petite paix bien tranquille[modifier | modifier le code]

Titre original
A Little Peace and Quiet
Première diffusion
Scénario
James Crocker
Réalisation
Wes Craven
Résumé
Une mère de famille découvre une amulette mystérieuse. Elle s'aperçoit bien vite que ce bijou a le pouvoir d'arrêter le temps à loisir. Elle en profite pour accélérer le traitement des tâches ménagères ou éviter des tâches ennuyeuses. Mais bien vite, une guerre entre les États-Unis et l'URSS l'amène à ne plus savoir comment diriger le temps. Vivra-t-elle dans un monde gelé où elle sera la seule personne à pouvoir bouger, ou prendra-t-elle le risque de dégeler la planète et de voir ceux qu'elle aime se faire tuer ?
Introduction
Ne serait-il pas agréable qu'une fois de temps en temps tout le monde se taise ? Et arrête de vous harceler ? Ne serait-il pas merveilleux d'avoir le temps de penser ? De tisser un rêve ? De réfléchir un peu sans avoir à donner la moindre explication ? Si vous possédiez un tel pouvoir ? Oseriez-vous vous en servir ? Tout en sachant que le silence peut avoir sa propre voix dans la cinquième dimension.
Commentaires
  • Cet épisode reflète l'inquiétude qui régnait à l'Est comme à l'Ouest à la fin de la guerre froide.
  • Pas de narration à la fin.

Épisode 2a : Jeux de mots[modifier | modifier le code]

Titre original
Wordplay
Première diffusion
Scénario
Rockne S. O'Bannon
Réalisation
Wes Craven
Invités
Résumé
Bill est un homme ordinaire. Mais un jour, il remarque que le vocabulaire de son entourage change progressivement : « déjeuner » devient ainsi le nom d'une nuance de vert, du jour au lendemain. Et pour manger, les gens utilisent désormais le mot « dinosaure ». Ce n'est que le début d'une descente dans la folie, marquée par un changement du lexique familier. Bientôt, le fils de Bill contracte une fièvre très grosse et celui-ci est obligé de se rendre à l'hôpital avec sa femme Kathie car il est le seul à s'exprimer dans un langage encore rationnel et logique. À la fin de l'histoire, Bill trouve un livre d'images appartenant à son fils et réapprend à parler avec les nouveaux mots. Par exemple, un chien est désormais un mercredi.
Conclusion
Une question va rompre cette quiétude retrouvée: Pourquoi une chose extraordinaire est-elle arrivée dans la vie de cet homme ? Est-il important de savoir pourquoi le monde de cet homme a changé brusquement ? La vie est parfois insaisissable, l'important c'est de savoir que Bill Lowery n'est pas un homme ordinaire. Mais il reste semblable au commun des mortels, c'est un homme qui se débat entre le monde du passé et peut-être aussi celui du futur, dans la cinquième dimension.
Commentaires
Pas de narration au début.

Épisode 2b : Rêve-machine[modifier | modifier le code]

Titre original
Dreams for Sale
Première diffusion
Scénario
Joe Gannon
Réalisation
Tommy Lee Wallace
Résumé
Une femme passe une journée apparemment idyllique à un pique-nique familial : tout semble parfait, comme prévisible. Mais sa famille se met à prendre une voix étrange, puis les couleurs à changer. Une machine semble être à l'origine de la scène. Elle découvre alors qu'elle est en train de vivre un rêve. Les techniciens qui s'occupent d'elle la renvoient dans son rêve, mais suite à un dysfonctionnement de la machine, la femme se retrouve emprisonnée dans son rêve..
Commentaires
Cet épisode fut conçu pour durer 4 minutes, soit l'un des épisodes les plus courts de la série. Il ne comporte donc ni de segment d'introduction, ni de segment de conclusion. Il avait été fait dans le but d'être diffusé additionnellement aux épisodes Jeu de mots et Rencontre du cinquième type.

Épisode 2c : Rencontre du cinquième type[modifier | modifier le code]

Titre original
Chameleon
Première diffusion
Scénario
James Crocker
Réalisation
Wes Craven
Invités
Résumé
Un équipage de la NASA découvre qu'un de leurs hommes n'est pas humain. Après l'avoir enfermé dans une pièce spéciale, les docteurs s'aperçoivent qu'il s'agit d'une créature venant d'une autre planète. L'un d'entre eux va toutefois se montrer beaucoup plus curieux que les autres.
Conclusion
Imaginez que vous êtes un nomade de l'univers. Qui voyage au gré des étoiles. Et des milliers de voix chantent dans votre mémoire. Maintenant supposez que vous êtes cet homme qui ne peut que deviner les merveilles qu'il aurait pu connaître. Et qui pourtant maintenant, existent comme une énigme, dans la cinquième dimension.

Épisode 3a : Le Guérisseur[modifier | modifier le code]

Titre original
Healer
Première diffusion
Scénario
Michael Bryant
Réalisation
Sigmund Neufeld, Jr.
Résumé
Jackie Thompson, un voleur, trouve une pierre permettant de guérir les gens malades. Il l'utilise sur Harry, son voisin et ami. Mais après s'être fait passer pour un prêtre, le frère John, Jackie reçoit la visite d'un Indien nommé Duende qui lui demande de lui restituer la pierre. Il veut la lui rendre mais Harry refuse. Jackie comprend ensuite que la pierre ne peut être utilisée que de façon désintéressée. Il se met à se vider de son sang, mais Harry, touché par le virus de la cupidité, refuse de le guérir. Heureusement, un garçon sourd-muet parvient à guérir Jackie, et ce dernier en retour, le soigne. Au moment où Jackie s'en va, le narrateur précise que maintenant, il s'appelle John.
Conclusion
Maintenant il est John. Il n'est plus Jackie. Peut-être pas frère John, mais au moins il est digne de circuler parmi les hommes. Parce qu'il est sensible aux autres et être sensible aux autres fait partie du secret que l'on devrait tous connaître, car le cœur ne peut guérir ce que l'œil ne voit pas, pas même dans la cinquième dimension.
Commentaires
L'épisode L'Homme et son double, de la série originale, présente aussi un personnage lâche et craintif appelé Jackie, qui devient un homme courageux appelé John à la fin de l'histoire.

Épisode 3b : Zoo d'enfants[modifier | modifier le code]

Titre original
Children's Zoo
Première diffusion
Scénario
Chris Hubbell et Gerrit Graham
Réalisation
Robert Downey, Jr.
Résumé
Debbie est une petite fille sevrée d'attention de la part de ses parents sans cesse en train de se disputer. Un jour elle leur montre une invitation pour un « zoo d'enfants » où les deux parents acceptent de l'emmener pour perpétrer leur conflit mutuel. Ceux-ci n'imaginent pas une seconde ce que Debbie va tirer de ce zoo pas comme les autres. Debbie se choisit donc de nouveaux parents, tandis que les anciens sont placés dans une cage..
Commentaires
  • Wes Craven joue le rôle du mari dans le premier couple observé par Debbie.
  • Cet épisode fut conçu pour durer 10 minutes, soit l'un des épisodes les plus courts de la série. Il ne comporte donc ni de segment d'introduction, ni de segment de conclusion. Il avait été fait dans le but d'être diffusé additionnellement aux épisodes Le Guérisseur et Kentucky Rye.

Épisode 3c : Kentucky Rye[modifier | modifier le code]

Titre original
Kentucky Rye
Première diffusion
Scénario
Richard Krzemien, Chip Duncan et Delree F. Todd
Réalisation
John D. Hancock
Résumé
Bob Spindler, comptable alcoolique, est victime d'un accident de voiture avant d'arriver dans un étrange bar où tous les gens sont amicaux et généreux à l'exception d'un homme au visage lumineux. Après avoir réussi à acheter le bar, Bob réalise que l'ambiance a changé: Les gens sont désormais très silencieux et ne veulent plus s'amuser. Bob décide de jouer au billard mais il s'écroule sur la table. Lorsqu'il se réveille au bar, il s'aperçoit qu'il en est non seulement le propriétaire mais aussi le seul client...
Conclusion
Bob Spindler devient le nouveau propriétaire et l'unique client du Kentucky Rye, la taverne de l'enfer où ses appels resteront désespérés dans la cinquième dimension
Commentaires
Pas de narration au début.

Épisode 4a : Enfant de nulle part[modifier | modifier le code]

Titre original
Little Boy Lost
Première diffusion
Scénario
Lynn Barker
Réalisation
Tommy Lee Wallace
Résumé
Après s'être disputée avec son amant, Carol Sheldon, photographe, se lie d'amitié avec un garçonnet. Ce dernier, Kenny, prétend avoir été envoyé par l'agence pour laquelle elle travaille. Bientôt, Carol découvre que Kenny aurait pu être le fils qu'elle n'a jamais eu...
Conclusion
Une symphonie inachevée. Un vœu non réalisé. Même à la poursuite d'un rêve, il reste le souvenir d'un manque éternel. Pour chaque décision, il y a des milliers d'alternatives. Quand la raison nous appelle, le cœur doit parfois rester muet. Pour Carol Shelton, il y'aura d'autres joies, d'autres lendemains qui eux aussi se fâneront, s'évanouiront. Car pendant un instant, il lui a été permis de prendre des clichés de sa vie future, mais ils resteront à jamais dans la cinquième dimension.

Épisode 4b : La Banque des vœux[modifier | modifier le code]

Titre original
Wish Bank
Première diffusion
Scénario
Michael Cassutt
Réalisation
Rick Friedberg
Résumé
Une jeune femme divorcée découvre, lors d'une vente de garage, une lampe permettant d'exaucer les vœux. Elle arrive dans un endroit appelé banque des souhaits, et après avoir énoncé ce qu'elle voulait, elle part attendre derrière une file de monde dans le but de satisfaire ses désirs. Malheureusement, il lui manque un formulaire et comme son conseiller s'est fait renvoyer, elle n'a pas d'autre choix que de rester ici. Elle fait alors le souhait de n'avoir jamais pris cette lampe et se retrouve là où elle était au début de cette histoire, mais cette fois, elle et son amie décident de partir sans rien acheter..
Commentaires
  • Cet épisode fut conçu pour durer 10 minutes, soit l'un des épisodes les plus courts de la série. Il avait été fait dans le but d'être diffusé additionnellement aux épisodes Enfant de nulle part et La Lumière des ténèbres.
  • Cet épisode ne comporte pas de narration.

Épisode 4c : La Lumière des ténèbres[modifier | modifier le code]

Titre original
Nightcrawlers
Première diffusion
Scénario
Philip DeGuere (histoire de Robert R. McCammon)
Réalisation
William Friedkin
Résumé
Un vétéran de la guerre du Viêt Nam raconte les horreurs de la guerre à un policier et aux autres clients présents dans un bar, par temps de pluie. Un policier, sceptique, refuse de le laisser partir car il a peur que le vétéran provoque un accident. Mais la réalité est bien plus sombre....
Commentaires
Pas de narration.

Épisode 5a : Pour qu'elle ne meure pas[modifier | modifier le code]

Titre original
If She Dies
Première diffusion
Scénario
David Carren
Réalisation
John D. Hancock
Résumé
Le jour de son anniversaire, Paul Marano, un père veuf, a un accident qui laisse sa fille dans le coma. Mais il croit apercevoir le fantôme d'une petite fille orpheline qui lui réclame son ourson. Marano, qui ne comprend pas très bien qui est cette fille, apprend bientôt qu'elle est morte d'une tuberculose dans un orphelinat, il y a des années. Après l'avoir aidée, il voit sa propre fille sortir du coma et réclamer l'ourson.
Introduction
Et si Paul Marano avait tourné à gauche plutôt qu'à droite ? S'il avait appuyé sur le frein un millième de seconde plus tôt ? Et si et si et si l'univers avait accéléré sa course folle comme une horloge pour rattraper une seule mais tragique seconde à la cinquième dimension ?
Commentaires
Pas de narration à la fin de cet épisode.

Épisode 5b : L'Amour déçu de Cupidon[modifier | modifier le code]

Titre original
Ye Gods
Première diffusion
Scénario
Anne Collins
Réalisation
Peter Medak
Résumé
Todd Ettinger fait partie de ces yuppies qui possèdent tout ce qu'ils désirent. En fait, il ne lui manque qu'une chose: une femme. Un jour, Cupidon s'arrange pour le faire tomber amoureux d'une inconnue mais malheureusement, l'idylle ne dure pas. Todd, qui ignore pourquoi sa vie amoureuse ne fonctionne pas comme il le voudrait, apprend que Cupidon n'est plus le même suite à sa rupture avec une déesse. Il va donc tout faire pour réconcilier Cupidon avec sa dulcinée, afin de retrouver celle qui a fait chavirer son cœur, mais lorsqu'il s'aperçoit que Cupidon est parti sans le remercier, il est furieux, jusqu'à ce qu'il provoque un accident de voiture avec... la femme de sa vie.
Conclusion
La brise parfumée de la chance souffle deci delà sur le délicat duvet de la romance. Mais peut-être que le grand amour est le résultat d'une partie dont les dés sont pipés d'avance par les Dieux de l'Olympe. Une des portes ouvertes sur la cinquième dimension.
Commentaires
Pas de narration au début de cet épisode.

Épisode 6a : QI mortel[modifier | modifier le code]

Titre original
Examination Day
Première diffusion
Scénario
Philip DeGuere (histoire de Henry Slesar)
Réalisation
Paul Lynch
Résumé
Dans une société futuriste, Dickie Jordan fête son anniversaire en compagnie de ses parents et souhaite obtenir la meilleure note à un examen que le gouvernement doit lui faire passer. Contrairement à leur fils, les parents semblent extrêmement nerveux et stressés. Lorsque le grand jour arrive, les parents apprennent avec effroi quelques heures après l'examen, que leur fils qui est trop intelligent, a été immolé. Ils éclatent en sanglots..
Commentaires
Pas de narration.

Épisode 6b : Le Futur des passés[modifier | modifier le code]

Titre original
A Message From Charity
Première diffusion
Scénario
Alan Brennert
Réalisation
Paul Lynch
Résumé
En 1700, Catherine Payne est une jeune fille souffrant d'une fièvre importante. Mais elle parvient à communiquer télépathiquement avec Peter, un garçon de son âge, qui, lui, vit en 1985 et qui est également victime de cette fièvre. Une fantastique amitié séparée par deux cent ans d'histoire naît bientôt. Mais lorsque Catherine est accusée de sorcellerie, Peter décide de lui venir en aide, avant qu'elle le remercie et qu'elle lui dise qu'il vaut mieux en rester là. Un an plus tard, Peter qui a presque tout oublié de cette histoire, voit un message caché au creux d'un arbre.
Conclusion
Il tendit son esprit de toutes ses forces, cherchant un écho de Catherine et ne rencontra que le silence. Peter Wood se retrouvait seul. Une nouvelle année, de nouveaux amis, une assurance nouvelle. Avec le temps, il en arriva à douter de la réalité de son aventure. Jusqu'au jour où ... Le ruisseau d'Aniston est très différent aujourd'hui. Son cours n'est plus aussi clair. Ses bords sont encombrés de caravanes ou de décharges de supermarché. Mais la pierre plate est encore là, ainsi que le message, d'une jeune fille disparue il y a plusieurs siècles mais toujours présente dans le cœur de Peter. Le dernier souvenir d'une amitié et d'un amour qui vivra pour l'éternité dans la cinquième dimension.
Commentaires
Pas de narration au début de l'histoire.

Épisode 7a : Lieu maudit[modifier | modifier le code]

Titre original
Teacher's Aide
Première diffusion
Scénario
Steven Barnes
Réalisation
Bill L. Norton
Résumé
Une aide enseignante a bien du mal à s'imposer dans un collège en difficulté. Elle reçoit bientôt l'aide d'un démon qui lui confère un terrible pouvoir. Mais ce pouvoir prendra fin lorsqu'un orage décidera plus ou moins de changer le cours des choses.
Conclusion
Certains racontent que les lieux hantés existent. Des maisons étranges où la folie habite la pierre. La rumeur raconte que la tendresse et l'amour peuvent chasser le génie du mal. Ceci n'était qu'une histoire, mais qui pourrait servir de leçon dans les salles de classe de la cinquième dimension.
Commentaires
Pas de narration au début de l'histoire.

Épisode 7b : Gardien de l'univers[modifier | modifier le code]

Titre original
Paladin of the Lost Hour
Première diffusion
Scénario
Harlan Ellison
Réalisation
Gilbert Cates
Résumé
Gaspar est un vieil homme chargé de la protection du temps. Un jour, alors qu'il se fait attaquer, il est secouru par Billy, un ancien du Viêt Nam. Une complicité se tisse bientôt entre ces deux hommes qui n'ont rien en commun. Gaspar, qui sent que sa fin est proche, propose à Billy de le remplacer.
Conclusion
Comme le vent qui souffle à travers l'univers, le temps emporte les actions et les noms des grands et des petits. Mais tout ce qui reste de nous subsiste dans la mémoire de ceux qui continuent de penser à nous. Une prophétie égyptienne a dit: "Que Dieu soit entre vous et le mal durant tous les moments vides de votre existence."
Commentaires
Pas de narration au début de l'histoire, mais les mots "La Cinquième Dimension" sont absents de la narration de fin.

Épisode 8a : Le Nègre de Shakespeare[modifier | modifier le code]

'Titre original
Act Break
Première diffusion
Scénario
Haskell Barkin
Réalisation
Ted Flicker
Résumé
Un scénariste ambitieux perd son coéquipier qui lui lègue une amulette pouvant réaliser les souhaits. Il demande alors à rencontrer le plus grand tragédien ayant jamais existé. Mais il se retrouve plus ou moins forcé de coopérer avec lui.
Introduction
Maury Winkler, auteur dramatique, besogneux et sans le sou, sait que la vie n'est qu'un théâtre dont nous ne sommes que les acteurs, mais ce qu'il ne sait pas, c'est qu'il va bientôt jouer le rôle principal d'une pièce de la cinquième dimension.
Commentaires
Pas de narration à la fin de l'histoire.

Épisode 8b : Le Mal génétique[modifier | modifier le code]

Titre original
The Burning Man
Première diffusion
Scénario
J. D. Feigelson (histoire de Ray Bradbury)
Réalisation
J. D. Feigelson
Résumé
Une jeune femme et son neveu en route vers une destination inconnue prennent en stop un vieux monsieur. Mais celui-ci ne fait que proférer des phrases incohérentes et ils décident tous deux de l'abandonner sur la route. Ils font ensuite la connaissance d'un petit garçon qui prétend avoir été invité à un mariage et s'être perdu... (le petit garçon étant en fait le vieil homme réincarné.))
Commentaires
Pas de narration.

Épisode 8c : Un pacte avec le diable[modifier | modifier le code]

Titre original
Dealer's Choice
Première diffusion
Scénario
Donald Todd
Réalisation
Wes Craven
Résumé
Tony, Jake, Peter et Marty sont quatre habitués de poker. Ce soir, ils ont demandé à un certain Nick d'être le cinquième joueur, sans se douter un seul instant, que Nick, n'est autre que le diable venu chercher l'un d'entre eux. Peter, l'un des quatre joueurs, est choisi pour l'affronter, et il semble être à la merci de son adversaire quand Barney, l'idiot de l'équipe, décide d'intervenir.
Conclusion
Il y a un vieux dicton que l'on entend souvent, mais que l'on écoute rarement: Ne faites jamais de pacte avec le diable, et si par malheur, vous y êtes obligé, sachez qu'il peut se montrer fair-play. Une simple partie de poker amicale, offerte par la cinquième dimension.

Épisode 9a : Les Escarpins de feu Suzanne[1][modifier | modifier le code]

Titre original
Dead Woman's Shoes
Première diffusion
Scénario
Lynn Barker (histoire de Charles Beaumont et OCee Ritch)
Réalisation
Peter Medak
Résumé
Il s'agit d'un remake de l'épisode Les Chaussures diaboliques de La Quatrième Dimension. Ici, une vendeuse de chaussures devient possédée par l'ancienne propriétaire d'une paire de souliers, qui est désormais morte. Elle se rend alors au domicile de cette femme et rencontre son mari, pas si innocent qu'il n'en a l'air.
Conclusion
En traversant la vie, nous apprenons qu'il existe deux faits inéluctables : La mort et les impôts. L'un d'entre eux n'est pas si mauvais que ça. Mais comme le dit le dicton : On n'emporte pas son argent au paradis. Car aucune exception ne sera jamais faite, même dans la cinquième dimension.
Commentaires
  • Dans la version noir et blanc, un clochard trouvait les chaussures d'un gangster et les enfilait. Ici, c'est une vendeuse qui reçoit comme article les chaussures d'une morte.
  • Le clochard est démasqué par la femme du gangster, la vendeuse est démasquée par la bonne de la maison.
  • Le clochard est tué par le patron du gangster qui ignore qui il était. La vendeuse s'enfuit à toutes jambes mais c'est une autre domestique qui trouve les souliers, puis le pistolet, et tue le mari.
  • Cet épisode ne comporte pas de narration au début..

Épisode 9b : Le Bazar de M. Wong[modifier | modifier le code]

Titre original
Wong's Lost and Found Emporium
Première diffusion
Scénario
Alan Brennert (histoire de William F. Wu)
Réalisation
Paul Lynch
Résumé
Un homme trouve un bazar où l'on peut retrouver tout ce que l'on a perdu. Plusieurs clients le prennent pour le propriétaire, mais lui n'aspire qu'à récupérer ce qui lui manque.
Conclusion
Si vous avez vous aussi perdu quelque chose, vous ne trouverez pas l'adresse de ce bazar dans l'annuaire ou les petites annonces, mais cherchez plutôt cette porte. Si vous ne la trouvez pas du premier coup, ne perdez pas espoir, car même l'espoir peut être retrouvé dans la cinquième dimension.

Épisode 10a : L'Ombre de la nuit[modifier | modifier le code]

Titre original
The Shadow Man
Première diffusion
Scénario
Rockne S. O'Bannon
Réalisation
Joe Dante
Résumé
Daniel a treize ans. Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il n'est pas très courageux et qu'il est souvent la cible des autres qui se moquent de lui en le traitant de poule mouillée. Mais sa rencontre avec un homme qui prétend vivre sous son lit va changer le cours de son existence.
Introduction
A 13 ans, on est censé ne plus avoir peur des bruits insolites de la nuit. Enfin, en principe. Mais pour Danny Hayes, ces frayeurs sont sur le point de ressurgir, dans la cinquième dimension.
Commentaires
Pas de narration à la fin de l'histoire.

Épisode 10b : Le Petit Magicien[modifier | modifier le code]

Titre original
The Uncle Devil Show
Première diffusion
Scénario
Donald Todd
Réalisation
David Steinberg
Résumé
Un garçonnet reçoit une cassette vidéo qui lui apprend des tours de magie irréels.
Commentaires
Pas de narration.

Épisode 10c : Chasse ouverte[modifier | modifier le code]

Titre original
Opening Day
Première diffusion
Scénario
Chris Hubbell et Gerrit Graham
Réalisation
John Milius
Résumé
Joe et Sally s'aimeraient follement si Carl, le meilleur ami de Joe n'était pas aussi le mari de Sally. Au lendemain d'une réception donnée par Sally et Carl, Joe et ce dernier partent très tôt car il s'agit du premier jour d'ouverture de la chasse au canard. Alors qu'ils patientent dans la barque en attendant la première envolée des canards, Carl confie à Joe qu'il le considère comme son seul ami parce qu'il est le seul avec qui il peut partager ces bons moments. Lorsque les canards arrivent, Joe assomme Carl de plusieurs coups de fusil. Mais à peine rentré, il réalise qu'il se retrouve dans la peau de Carl, et que Carl est dans la sienne. De plus, Joe se retrouve la veille du jour où il a tué son ami. L'action semble se répéter mais cette fois Joe tombe de la barque et se noie parce qu'il refuse d'attraper le fusil que Carl lui tend, croyant que c'est une ruse.
Introduction
Le crime parfait est celui dont personne n'a conscience. Chaque jour nous commettons plusieurs crimes parfaits dans notre esprit. Jamais ils ne sont punis, car jamais ils ne sont réalisés. C'est ainsi dans la réalité de la vie. Mais un meurtre comme un mauvais repas a tendance à peser. Surtout si le coup fatal a été porté depuis la cinquième dimension.
Commentaires
Pas de narration à la fin de cette histoire.

Épisode 11a : Le Phare[modifier | modifier le code]

Titre original
The Beacon
Première diffusion
Scénario
Martin Pasko (histoire de Gerd Oswald)
Réalisation
Rebecca Parr
Résumé
Dennis Barrows, médecin, est obligé de s'arrêter dans un village à la suite d'une panne de voiture. Hébergé par le pharmacien puis chez une famille de particuliers, il découvre qu'un phare possède le droit de vie ou de mort sur les gens. Il réussit à sauver la fille de la femme qui l'héberge mais maintenant c'est lui que le phare a choisi.
Introduction
On dit que chaque chemin mène quelque part, mais ce n'est pas exact. Ils sont là c'est tout, ils avancent quand nous avançons et s'arrêtent lorsque nous nous arrêtons. Ils peuvent nous mener à la destination choisie, mais aussi à la cinquième dimension.
Commentaires
Pas de narration à la fin de l'histoire.

Épisode 11b : Le Parcours de ma vie[modifier | modifier le code]

Titre original
One Life, Furnished in Early Poverty
Première diffusion
Scénario
Alan Brennert (histoire de Harlan Ellison)
Réalisation
Don Carlos Dunaway
Résumé
Gus Rosenthal est écrivain. Il vit à Los Angeles. Un jour, après s'être disputé au téléphone avec l'un de ses associés, il casse accidentellement un des soldats de plomb qu'il collectionnait lorsqu'il était enfant et qu'il habitait dans l'Ohio. Il retourne alors au domicile familial et s'endort... pour se réveiller à l'époque où il était lui même un enfant. Là, il sauve son double d'une attaque de voyous et partage de grands instants de bonheur avec lui, ce qui ne plaît guère au père Rosenthal. Gus comprend alors qu'il doit laisser son jeune double vivre sa vie et s'endort de nouveau. Il se réveille à notre époque actuelle et alors qu'il s'apprête à monter dans un taxi le conduisant à l'aéroport, il en conclut (en voyant désormais que le chauffeur n'est autre que l'une des petites brutes qui le martyrisait à l'école), que son enfance n'était pas si malheureuse que cela.
Conclusion
C'est à la fois doux et amer de passer tant de temps à essayer de se justifier auprès des ombres de ceux qui sont depuis longtemps disparus. Et même s'ils étaient vivants ? se rappelleraient-ils ce qu'ils ont dit ou fait dans votre vie à essayer de prouver que vous étiez devenu quelqu'un ? et si vous pouviez revenir en arrière, n'apprendriez-vous pas que vous avez toujours été maître de votre destin ? Et si vous aussi vous découvriez cette vérité première ? est-ce que cela ne vous libèrerait pas de votre fardeau inutile ? ce poids mort venu de la cinquième dimension ?

Épisode 12a : L'Hologramme de l'amour[modifier | modifier le code]

Titre original
Her Pilgrim Soul
Première diffusion
Scénario
Alan Brennert
Réalisation
Wes Craven
Résumé
Deux scientifiques, Daniel et Kévin, travaillent sur un projet holographique. Kévin, qui souffre du mal d'aimer, bien qu'il soit marié, s'aperçoit qu'il éprouve des sentiments pour Nola, la femme holographique qu'il a créée.
Conclusion
Tandis que rougeoyaient les rayons du soleil couchant, l'homme murmura un peu tristement comment l'amour s'était enfui après s'être promené dans nos montagnes. William Butler Yeats dédie ces quelques lignes à tous ceux qui aimèrent, à ceux qui perdirent l'être aimé et à ceux qui aimèrent à nouveau. Que ce soit sur Terre ou dans la cinquième Dimension.
Commentaires
Pas de narration au début de l'histoire.

Épisode 12b : Mon âme au diable[modifier | modifier le code]

Titre original
I of Newton
Première diffusion
Scénario
Alan Brennert (histoire de Joe Haldeman)
Réalisation
Kenneth Gilbert
Résumé
Sam, un mathématicien en difficulté de résoudre une équation, jure qu'il vendrait son âme au diable pour en avoir la solution. Un démon arrive et explique à Sam qu'il devra obligatoirement lui poser trois questions puis une quatrième question ou un ordre. Si le démon n'arrive pas à répondre à cette dernière question, ou à exécuter l'ordre, Sam sera libre. Après avoir posé au démon les trois questions, Sam demande à celui-ci de s'annuler. Le démon parti, il constate qu'il n'a pas obtenu d'aide pour son équation.
Conclusion
C'est un exemple de raisonnement possible à avoir si le diable vient frapper à votre porte. Elle est peut-être dans les annonces de la cinquième dimension.
Commentaires
Pas de narration au début de l'histoire.

Épisode 13a : Croyez-vous encore au Père Noël ?[modifier | modifier le code]

Titre original
Night of the Meek
Première diffusion
Scénario
Rockne S. O'Bannon et Rod Serling
Réalisation
Martha Coolidge
Résumé
Remake de l'épisode La Nuit de Noël de La Quatrième Dimension, excepté l'absence de narrateur.
Commentaires
  • Monsieur Dundee se montre plus compréhensif que dans l'épisode original.
  • Henry se rend compte qu'il devient un père-noël non parce qu'il découvre un traîneau mais parce qu'il s'aperçoit qu'il ne peut plus retirer son costume.
  • C'est à Monsieur Dundee qu'Henry exprime son souhait de devenir père noël.

Épisode 13b : Copie non conforme[modifier | modifier le code]

Titre original
But Can She Type?
Première diffusion
Scénario
Rebecca Parr et Martin Pasco
Réalisation
Shelley Levinson
Résumé
Une secrétaire, Karen Billings, est sans cesse harcelée par son patron, un homme peu ouvert au dialogue et très étroit d'esprit. Elle souffre également de la mauvaise relation qu'elle vit avec son fiancé. Un soir, au moyen d'une photocopieuse, elle trouve un passage vers une autre dimension...
Conclusion
Que pouvez-vous offrir à une femme qui a tout sauf la considération ? Demandez à Karen Billings qui bénéficiaire d'un cadeau inhabituel et acquis définitivement. Puisque cette année, pour son noël, Karen Billings, est entrée dans la cinquième dimension.
Commentaires
Pas de narration au début de l'histoire.

Épisode 13c : L'Étoile du berger[modifier | modifier le code]

Titre original
The Star
Première diffusion
Scénario
Alan Brennert (histoire de Arthur C. Clarke)
Réalisation
Gerd Oswald
Résumé
Un prêtre jésuite et un physicien faisant partie d'une expédition spatiale découvrent, aux alentours des vestiges d'une supernova, une planète remplie d'objets antiques. Ils comprennent rapidement que cette planète était hors d'atteinte de l'explosion de la supernova et que le peuple extraterrestre qui a vécu dans ce système solaire en a profité pour y déposer toutes les reliques de sa culture. Mais lorsque le jésuite calcule la date de l'explosion, il découvre que la lumière de la supernova a atteint la Terre en l'an 0 et qu'il s'agit par conséquent de l'étoile du berger.
Conclusion
Le vaisseau d'exploration Magellan, chargé du legs d'une civilisation depuis longtemps disparue a pour ordre de le conserver et de le transmettre lorsque le temps sera venu, à un monde nouveau enrichi du savoir de la cinquième dimension.
Commentaires
Pas de narration au début de l'histoire.

Épisode 14a : Images vivantes[modifier | modifier le code]

Titre original
Still Life
Première diffusion
Scénario
Chris Hubbell et Gerrit Graham
Réalisation
Peter Medak
Résumé
Un photographe découvre un appareil photo parmi les objets d'un coffre. Il en parle à un archéologue qui lui confie le pouvoir très particulier de l'appareil.
Conclusion
Autrefois, sur les cartes, il n'était pas rare de voir mentionné des cartes inconnues, sauvages ou même dangereuses. On ne trouve plus ce genre d'avertissement sur nos cartes modernes de notre monde éclairé. Cela vaut peut-être mieux car il s'agit d'un royaume qui ne peut se représenter que dans la cinquième dimension.
Commentaires
Pas de narration au début de l'histoire.

Épisode 14b : Les Petits Hommes verts[modifier | modifier le code]

Titre original
The Little People of Killany Woods
Première diffusion
Scénario
J. D. Feigelson
Réalisation
J. D. Feigelson
Résumé
Liam O Schaughnessy explique à ses concitoyens qu'il a vu des extra-terrestres et qu'il est prêt à les rejoindre.
Conclusion
Très bientôt, quand les hommes habiteront dans les profondeurs de l'espace, ils finiront par trouver une petite planète dans une lointaine galaxie. C'est un endroit très agréable à vivre, avec quelques différences assez inattendues: Les trèfles y poussent à profusion, importés dit-on par un certain Liam O Schaughnessy et qui vit aujourd'hui dans les espaces les plus verts de la cinquième dimension.
Commentaires
Pas de narration au début de l'histoire.

Épisode 14c : Dessert explosif[modifier | modifier le code]

Titre original
The Misfortune Cookie
Première diffusion
Scénario
Rockne S. O'Bannon (histoire de Charles E. Fritch)
Réalisation
Allan Arkush
Résumé
Harry Folger est critique gastronomique. Il travaille pour un journal, mais il a une réputation si mauvaise que le patron du restaurant chinois où il décide d'aller manger lui offre un biscuit spécial. Bientôt, Folger devient totalement dépendant des prédictions accompagnant les biscuits.
Conclusion
Harry Folger n'aura pas à payer l'addition. Après tout, elle faisait partie de l'aventure. Bonne ou mauvaise, il a l'éternité pour y répondre. Après tout, n'a t-il pas choisi un dessert très spécial préparé par les cuisiniers de la cinquième dimension ?
Commentaires
Pas de narration au début de l'histoire.

Épisode 15a : La Nuit des monstres[modifier | modifier le code]

Titre original
Monsters!
Première diffusion
Scénario
Robert Crais
Réalisation
Bill L. Norton
Résumé
Un garçon fait la connaissance de son nouveau voisin : un vieux monsieur qui prétend être un vampire..
Commentaires
Pas de narration.

Épisode 15b : Risque de paix mondiale[modifier | modifier le code]

Titre original
A Small Talent for War
Première diffusion
Scénario
Alan Brennert et Carter Scholz
Réalisation
Claudia Weill
Résumé
Au cours d'une conférence où un délégué américain affronte un délégué soviétique, un ambassadeur extra-terrestre intervient en traitant les deux hommes de sauvages. Il espère ainsi renforcer leur côté guerrier, mais les deux diplomates comprennent mal sa phrase et se lancent dans une paix totale.
Conclusion
Si nous sommes les pions d'un pouvoir caché, nos aspirations les plus nobles ne sont que le fruit d'une plaisanterie. Si ce n'est pas le cas, alors il n y aura personne pour nous diriger vers une paix mondiale. Sceptiques de la paix, vous venez d'en entrevoir dans la cinquième dimension.
Commentaires
Pas de narration au début de l'histoire.

Épisode 15c : Les Coulisses du temps[modifier | modifier le code]

Titre original
A Matter of Minutes
Première diffusion
Scénario
Rockne S. O'Bannon (histoire de Theodore Sturgeon)
Réalisation
Sheldon Larry
Résumé
Un couple se réveille, prisonnier d'un étrange espace-temps. Ils font la connaissance de déménageurs habillés en bleu de la tête aux pieds et de leur chef, habillé en doré.
Conclusion
Le temps, une fiction pratique pour expliquer tout ce qui ne se passe pas en même temps. À moins que nous ayons traversé le temps, voyage minute dans la cinquième dimension.
Commentaires
Pas de narration au début de l'histoire.

Épisode 16a : L'Ascenseur[modifier | modifier le code]

Titre original
The Elevator
Première diffusion
Scénario
Ray Bradbury
Réalisation
R. L. Thomas
Résumé
Deux frères empruntent l'ascenseur menant à l'usine de leur père....
Commentaires
Pas de narration.

Épisode 16b : Voir l'homme invisible[modifier | modifier le code]

Titre original
To See the Invisible Man
Première diffusion
Scénario
Steven Barnes (histoire de Robert Silverberg)
Réalisation
Noel Black
Résumé
Mitchell Chaplin (Michel Chaplan dans la version Française) vit dans un monde parallèle. Condamné à un an d'invisibilité sociale pour avoir commis le crime de froideur émotionnelle, il compte bien en profiter. D'autant plus qu'il va croiser sur sa route d'autres personnes comme lui ainsi qu'un enfant, une infirmière, un aveugle et des voleurs. Mais bientôt, il réalisera qu'il est très dur de vivre seul dans un monde...
Conclusion
Voici un supplément au procès verbal dressé contre Michel Chaplan qui a subi sa peine d'invisibilité en retenant la leçon peut être trop bien. Mais cette fois, il portera son invisibilité comme un blason glorieux. Un blason dessiné au coeur du monde de la cinquième dimension.
Commentaires
Cet épisode est une adaptation de la nouvelle Voir l'homme invisible de Robert Silverberg, publiée pour la première fois dans Worlds of Tomorrow en avril 1963. Dans cette nouvelle, le criminel n'est jamais nommé, et son année de condamnation commence le 11 mai 2104. Par ailleurs, le genre de l'ami du criminel est changé, d'un homme dans la nouvelle à une femme dans la version télévisée.

Épisode 16c : Les Dents et la Sagesse[modifier | modifier le code]

Titre original
Tooth and Consequences
Première diffusion
Scénario
Haskell Barkin
Réalisation
Robert Downey, Jr.
Résumé
Byron Mandel est un dentiste qui souffre d'un complexe innommable mais très connu: La peur du rejet. Il se confie à son voisin de palier, un psychologue, qui ne le croit et ne l'écoute pas vraiment. Sur le point de se pendre, Mandel est sauvé in extremis par un homme qui se fait appeler « la petite souris du dentiste ». Il lui demande de faire en sorte que ses patients l'aiment et qu'une femme dont il est amoureux ait des sentiments pour lui. Et cela marche... trop bien! Il devient bientôt débordé de travail et est obligé de s'exiler dans un wagon de train. Il y rencontre d'autres individus, qui à première vue ressemblent à des clochards mais qui sont aussi des dentistes (ou parodontistes, ou chirurgiens dentaires...) et qui, eux aussi, se sont faits avoir.
Conclusion
Il est rare qu'une femme sorte avec un homme qui lui dise « crachez s'il vous plaît ». Cela a réussi au docteur Mandel qui a demandé l'amour à la petite souris. Peut-être aurait-il été préférable qu'il échange une dent contre une simple pièce de monnaie.
Commentaires
  • Pas de narration au début de l'histoire.
  • Lors de la sortie de la série en DVD en France, cet épisode est le dernier du premier volume, mais pas le dernier de la première saison qui comporte en tout 59 histoires.

Épisode 17a : Bienvenue à Winfield[modifier | modifier le code]

Titre original
Welcome To Winfield
Première diffusion
Scénario
Les Enloe
Réalisation
Bruce Bilson
Résumé
Un jeune homme très malade, entre la vie et la mort, demande à sa fiancée de l'emmener très loin de la clinique où il séjourne. Ils arrivent tous deux dans un village où les habitants semblent tous âgés d'au moins cent ans. Mais ils ne savent pas que Griffin Saint George, un ange mortel, les a suivis. Saint George, bien qu'agent mortel, n'est pas ravi de devoir chercher le jeune homme, mais la population lui propose bientôt un étrange marché ...
Conclusion
Laissons les habitants de Winfield à leur destin : Habitants : 62 , âge moyen: 112 ans. Il n'y a pas grand-chose à faire et ce n'est pas le temps qui manque. Winfield, à la croisée des chemins de nulle part, juste à l'endroit où s'ouvre l'une des portes de la cinquième dimension.
Commentaires
Premier épisode du second volume de la série sur les DVD français.

Épisode 17b : Sursis[modifier | modifier le code]

Titre original
Quarantine
Première diffusion
Scénario
Alan Brennert (histoire de Steven Bochco et Philip DeGuere)
Réalisation
Martha Coolidge
Résumé
Un ingénieur congelé au vingtième siècle se réveille en l'an 2342.
Conclusion
Et dans sa tête, Matthew entendit un son venu d'ailleurs, des pensées qui ne lui appartenaient pas et qui lui souhaitaient la bienvenue. Matthew Forman, pour qui le temps s'est endormi, a enfin trouvé sa vraie demeure, au bord des rivages les plus éloignés de la cinquième dimension.
Commentaires
Pas de narration au début de l'histoire.

Épisode 18a : Le Spectre de Grand-Mère[modifier | modifier le code]

Titre original
Gramma
Première diffusion
Scénario
Harlan Ellison (histoire de Stephen King)
Réalisation
Bradford May
Résumé
Un jeune garçon découvre que sa grand-mère, qui est très malade, est une sorcière..
Commentaires
Cet épisode est basé sur la nouvelle Mémé de Stephen King.

Épisode 18b : L'Imaginaire vivant[modifier | modifier le code]

Titre original
Personal Demons
Première diffusion
Scénario
Rockne S. O'Bannon
Réalisation
Peter Medak
Résumé
Un écrivain, victime du syndrome de la page blanche, est tourmenté par des créatures sorties tout droit de son imagination..
Commentaires
Pas de narration.

Épisode 18c : Histoire de monstre[modifier | modifier le code]

Titre original
Cold Reading
Première diffusion
Scénario
Martin Pasco et Rebecca Parr
Réalisation
Gus Trikonis
Résumé
Des comédiens s'aperçoivent qu'ils peuvent refaire le monde rien qu'avec des mots....
Introduction
Retournons ensemble dans ce bon vieux temps où la radio était reine et les effets spéciaux n'étaient présents que dans notre imagination. Et voyons un programme qui pourrait être retransmis depuis les studios de la cinquième dimension.
Commentaires
Pas de narration à la fin de l'histoire.

Épisode 19a : Les Trois Vœux[modifier | modifier le code]

Titre original
The Leprechaun Artist
Première diffusion
Scénario
Tommy Lee Wallace (histoire de James Crocker)
Réalisation
Tommy Lee Wallace
Résumé
En échange de sa libération, un gnome doit exaucer trois souhaits, un pour chaque garçon l'ayant capturé.

Le premier garçon fait le souhait de posséder des rayons x à la place des yeux. Mais son idée tourne mal parce qu'il peut non seulement voir à travers les vêtements des gens mais aussi à travers leur peau. Le gnome décide d'inverser le voeu, pensant que le garçon a compris. Le second garçon exige que les parents fassent tout ce que les enfants demandent. Une bonne idée, mais qui elle aussi, comporte quelques inconvénients puisque les enfants doivent dire aux parents quoi faire sinon ceux-ci ne bougent pas. Le souhait est alors annulé. Le troisième garçon demande à ce que lui et ses copains soient propriétaires d'une voiture luxueuse jamais à court d'essence et conduite par un chauffeur indépendant. Cette requête emmène les trois jeunes au poste de police, mais le gnome, magnanime, décide de supprimer le voeu. Par conséquent le sergent, ne se souvenant pas des garçons, leur demande ce qu'ils font ici. Ceux-ci répliquent qu'ils étaient passés pour dire bonjour et lui dire qu'il fait du très bon travail, avant de s'en aller, heureux..

Introduction
Imaginez un instant que vous êtes un farfadet vivant sous les racines des arbres ou dans une grotte dissimulée dans la montagne. N'auriez-vous pas envie de vous évader de votre univers familier ? L'hiver, vous monteriez sur la tour de Pise, l'été vous choisiriez Disneyland où personne ne vous reconnaîtrait. Mais si vous étiez un farfadet, quel meilleur endroit pour passer ses vacances si ce n'est dans la cinquième dimension ?
Commentaires
Pas de narration à la fin de l'histoire.

Épisode 19b : Le Convoi de la mort[modifier | modifier le code]

Titre original
Dead Run
Première diffusion
Scénario
Alan Brennert (histoire de Greg Bear)
Réalisation
Paul Tucker
Résumé
Johnny Davis est un routier incapable de se concentrer suffisamment lorsqu'il conduit. Alors qu'il croit avoir tout perdu, il accepte de transporter une marchandise inconnue pour se faire un peu d'argent. Mais il découvre que cette marchandise consiste en des âmes humaines ayant rendez-vous en enfer. Tourmenté, déboussolé par les explications confuses d'un collègue, d'un employé et du trieur d'âmes, Johnny décide tout de même de libérer quatre âmes : une vieille dame bibliothécaire ayant protesté à la suite du retrait de livres de certains auteurs, un homme incapable de faire du mal à qui que ce soit, une jeune fille droguée et un homosexuel.
Conclusion
Depuis la nuit des temps, l'homme se crée une certaine vision de l'enfer et de la manière dont il y est conduit. La légende raconte que Léonard de Vinci avait été chargé de construire une machine volante pour transporter les âmes des damnés jusqu'en enfer. Mais sur la route du conduit à l'enfer, certains pourront trouver la rédemption tant qu'il y aura des sauveurs comme Johnny Davis qui ont choisi de travailler dans la cinquième dimension.
Commentaires
Pas de narration au début de l'histoire.

Épisode 20a : Telle était ma destinée[modifier | modifier le code]

Titre original
Profile in Silver
Première diffusion
Scénario
J. Neil Schulman
Réalisation
John D. Hancock
Résumé
En l'an 2172, un professeur de sciences et d'histoire décide de modifier le cours des événements en retournant dans le passé, en 1963. Là, il parvient à sauver la vie du président, qui plein de reconnaissance, fait de lui, son invité d'honneur permanent. Mais les Soviétiques assassinent Khrouchtchev et rentrent dans Berlin... Lorsque le professeur de sciences se rend compte que la seule solution pour faire revenir les choses à la normale est de tuer le président, il préfère se sacrifier. À la fin de l'histoire, le Président est devenu le nouveau professeur et c'est lui qui anime les cours en 2172..
Commentaires
Pas de narration.

Épisode 20b : Appuyez sur le bouton[modifier | modifier le code]

Titre original
Button, Button
Première diffusion
Scénario
Richard Matheson
Réalisation
Peter Medak
Résumé
Un couple marié, Arthur et Norma Lewis, reçoit une boite avec un gros bouton rouge enfermé sous une cloche en plastique et une note indiquant que M. Steward viendra les voir. Le soir même, M. Steward leur explique que s'ils appuient sur le bouton, ils recevront 200 000 $ et quelqu'un qu'ils ne connaissent pas mourra. Il leur donne la clef de la cloche en plastique et s'en va.

Norma et Arthur discutent, se disputent, ils démontent la boîte pour se rendre compte qu'elle n'a aucun mécanisme. Finalement, Norma appuie sur le bouton. Le lendemain Steward revient et échange le bouton contre une mallette contenant 200 000 $ en liquide. Avant de partir, il dit à Norma : "Je vous assure que je le donnerai à quelqu'un qui ne vous connait pas."

  • Histoire d'origine :

L'histoire est basée sur la nouvelle Le Jeu du bouton (Button, Button) de Richard Matheson, qui sera plus tard adaptée au cinéma en 2009 par Richard Kelly sous le titre The Box. Button, Button est sorti aux États-Unis en première publication dans le Playboy de Juin 1970, signé par Richard Matheson. L'histoire a été incluse dans un recueil d'histoires courtes de Richard Matheson. Dans la nouvelle d'origine, les Lewis ne rencontrent pas Steward, mais lui parlent par téléphone. Il ne promet que 50 000 $. La femme appuie sur le bouton, et le mari meurt parce que quelqu'un le pousse sous une rame de métro. Les 50 000 $ sont en fait la prime d'assurance vie. Lorsqu'elle rappelle l'inconnu, Steward demande si elle connaissait vraiment son époux. Richard Matheson était fortement mécontent de la version télévisée et a demandé à ce qu'il apparaisse dans le générique sous le pseudonyme "Logan Swanson"..

Épisode 21a : Parole de fou[modifier | modifier le code]

Titre original
Need To Know
Première diffusion
Scénario
Mary Sheldon (histoire de Sidney Sheldon)
Réalisation
Paul Lynch
Résumé
Un agent du gouvernement découvre une ville frappée par une épidémie de folie...
Conclusion
L'Homme est une créature malade de curiosité, toujours avide de réponses, mais il existe des connaissances pour lesquelles il n'est pas préparé, des secrets qu'une fois dévoilés, nous détruisent et qu'il vaut mieux laisser cachés dans la cinquième dimension.

Épisode 21b : La Neige rouge[modifier | modifier le code]

Titre original
Red Snow
Première diffusion
Scénario
Michael Cassutt
Réalisation
Jeannot Szwarc
Résumé
Un fonctionnaire de police arrive dans une dimension où l'Union soviétique est sur le point de gagner la Guerre froide..
Commentaires
Pas de narration.

Épisode 22a : Rire ou mourir au Paradis[modifier | modifier le code]

Titre original
Take My Life...Please!
Première diffusion
Scénario
Gordon Mitchell
Réalisation
Gus Trikonis
Résumé
En sortant d'un de ses spectacles, un humoriste est pris en otage par un rival à qui il a volé un sketch. Ne se laissant pas faire, il se défend et meurt. Arrivé au Paradis, il s'aperçoit qu'il doit faire rire pour survivre.
Conclusion
Applaudissons-le très fort, mesdames et messieurs. Un grand bravo à Billy Diamond, le plus grand comique d'Hollywood et de Las Vegas, qui vivra maintenant dans l'éternité des coulisses de la cinquième dimension
Commentaires
Pas de narration au début de l'histoire.

Épisode 22b : L'Alphabet du Diable[modifier | modifier le code]

Titre original
Devil's Alphabet
Première diffusion
Scénario
Robert Hunter (histoire de Arthur Gray)
Réalisation
Ben Bolt
Résumé
Un groupe d'étudiants font un étrange pari: ils devront se réunir tous les ans et particulièrement le 2 novembre. Nous sommes en 1876 lorsque l'histoire commence et les étudiants sont sept. Vingt ans plus tard, en 1896, l'un des étudiants, Deaver, ayant fait faillite, se suicide. Les six autres étudiants, Frederick, Eli, Cornelius, Grant, Brian et Andrew se réunissent donc mais remarquent qu'une signature fraîche a été signée à côté du nom de Deaver. En 1897, deux ramoneurs découvrent Andrew inanimé: Il s'est pendu. Quatre des cinq survivants refusent de procéder à la réunion mais Grant qui y tient quand même décide d'y assister seul. Cornelius et Frederick accompagnent Eli et Brian qui montent dans une calèche. Mais le cocher roule tellement vite qu'il incendie le véhicule et les brûle tous les deux. Pendant ce temps, Cornelius s'aperçoit que Grant s'est lui aussi pendu. En 1898, Cornelius et Frederick, les deux survivants, décident d'annuler le pacte, mais Cornelius se suicide peu avant le début de la réunion. Frederick, qui est le seul à ne pas avoir été tué, demande donc avec l'accord de ses anciens associés, la dissolution du pacte qu'ils ont créé..
Commentaires
Pas de narration.

Épisode 22c : On ne vit qu'une fois[modifier | modifier le code]

Titre original
The Library
Première diffusion
Scénario
Anne Collins
Réalisation
John D. Hancock
Résumé
Helen, qui vit avec sa sœur Lori en colocation trouve un travail dans une bibliothèque où on peut modifier la vie de chaque être humain. Dans un premier temps, et pour se venger du voisin qui vit à côté de chez elle et se montre un peu trop libertin, elle décide de réécrire son histoire en le faisant homme d'église. Mais lorsqu'elle revient, Lori est devenue serveuse et le décor de l'appartement a changé et par cette action, la voisine qui vit au-dessous de chez elle se retrouve seule et pleure parce qu'à 37 ans, elle n'a pas perdu sa virginité (avant qu'Helen ne réécrive l'Histoire, elle habitait chez le voisin libertin). Plus tard, Helen change la vie de sa voisine en faisant d'elle l'épouse d'un riche locataire de l'immeuble mais encore une fois, cette action comporte d'autres conséquences bien moins réjouissantes: Lori est devenue avocate et le locataire se retrouve en faillite parce qu'il a plus pensé à sa vie conjugale qu'à sa vie professionnelle. Helen fait donc en sorte qu'il s'investisse dans l'immobilier mais cette fois Lori est devenue syndicaliste et pousse les autres locataires à lutter contre lui car il est désormais le propriétaire de l'immeuble. Helen, qui en a assez, décide alors de changer d'adresse et de partager avec sa sœur une maison au bord de la mer. Mais Lori est retrouvée inconsciente parce qu'elle a sauvé un enfant de la noyade.

A la bibliothèque, Helen se fait vertement réprimander par sa supérieure qui la renvoie. Mais lorsqu'elle sort, elle a la surprise de trouver Lori bien vivante. Alors qu'elle veut remercier sa supérieure, elle découvre qu'un homme et sa femme vivent depuis plus de dix ans dans la bibliothèque, désormais devenue maison et que personne d'autre n'y a habité avant eux....

Commentaires
Pas de narration.

Épisode 23a : Jeux d'ombres[modifier | modifier le code]

Titre original
Shadow Play
Première diffusion
Scénario
James Crocker et Charles Beaumont
Réalisation
Paul Lynch
Résumé
Cet épisode est un remake de Peine capitale, un épisode de la série originale La Quatrième Dimension.
Conclusion
Nous savons qu'un rêve peut paraître réel. Mais si la réalité n'était qu'un rêve ? Nous existons bien sûr mais comment ? comme des êtres humains de chair et de sang ? ou en jouant simplement un rôle dans le cauchemar de quelqu'un d'autre ? réfléchissez y et demandez-vous "est-ce que je vis ici ? dans ce pays-ci dans ce monde-ci ? ou bien vivrai-je dans la cinquième dimension ? "
Commentaires
  • Adam Grant va être exécuté par pendaison, et non par électrocution.
  • Le Père d'Adam Grant joue le rôle du prêtre alors que dans la série originale le prêtre était déjà prêtre lorsqu'Adam reçoit sa visite.
  • Le procureur s'appelle Mark et non Henry comme dans la série originale.
  • C'est l'avocate de la défense d'Adam et non l'attaché de presse du procès qui rend visite au procureur et tente de le faire changer d'avis.
  • Inversement par rapport à l'épisode original, Adam et ses avocats successifs sont assis à la table de gauche et le procureur à celle de droite.
  • Adam avoue qu'à part lui, seule sa sœur garde le même rôle dans ses cauchemars. Dans l'épisode original, il était le seul personnage à ne pas changer d'identité..

Épisode 23b : Chant de grâce[modifier | modifier le code]

Titre original
Grace Note
Première diffusion
Scénario
Patrice Messina
Réalisation
Peter Medak
Résumé
Une chanteuse d'opéra a le choix entre sa carrière et guérir sa sœur, malade.
Conclusion
Pour vivre pleinement, on devrait entendre la mélodie que chante le monde. Plaignez ceux qui vont trébucher durant leur vie durant sans jamais entendre le chant. Le don le plus précieux que l'on puisse octroyer à ceux qu'on aime est de les aider à entendre ce chant. Une vie s'éteint, l'autre commence. Mais le chant continue même à travers les ombres les plus obscures de la cinquième dimension.

Épisode 24a : Les Extraterrestres[modifier | modifier le code]

Titre original
A Day in Beaumont
Première diffusion
Scénario
David Gerrold
Réalisation
Philip DeGuere
Résumé
Un couple croit avoir aperçu des aliens sur une route, mais personne ne veut les croire..
Commentaires
Pas de narration.

Épisode 24b : Le Dernier Chevalier[modifier | modifier le code]

Titre original
The Last Defender of Camelot
Première diffusion
Scénario
George R. Martin (histoire de Roger Zelazny
Réalisation
Jeannot Szwarc
Résumé
Cette histoire est présentée comme une uchronie dans laquelle Lancelot vit encore, tout comme Merlin. Ils vont se lancer dans un formidable combat, mais n'y arriveront pas seuls...
Conclusion
Il était une fois un royaume de mythes et de magie. Un rêve noble qui miroitait et disparaissait, ne laissant derrière lui que des souvenirs, d'un héros sans âge et fatigué. Cet homme a réussi à démontrer que la sagesse et la noblesse existaient sur Terre à Camelot. Mais aussi dans la cinquième dimension.
Commentaires
Pas de narration au début de l'histoire.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Feu, feue » se met devant un nom propre, et il est invariable ; cf. Littré.