Charles Beaumont

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Beaumont.

Charles Beaumont

Nom de naissance Charles Leroy Nutt
Autres noms Keith Grantland
Activités Romancier, scénariste
Naissance
Chicago, Illinois, Drapeau des États-Unis États-Unis
Décès (à 38 ans)
Woodland Hills, Californie
Langue d'écriture anglais américain
Genres Roman fantastique,
science-fiction, roman policier.

Charles Beaumont, nom de plume de Charles Leroy Nutt, né le à Chicago, Illinois et décédé le à Woodland Hills, Californie, est un auteur et scénariste américain de science-fiction, de récits fantastiques et policiers.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il abandonne ses études collégiales pour joindre les rangs de l'armée. Il exerce ensuite divers petits métiers, qui vont de disc jockey à plongeur, avant de publier, à partir de 1950, des nouvelles de science-fiction et de fantastique dans des pulps, dont Amazing Stories, puis dans des magazines plus prestigieux comme Playboy. À partir de 1954, il amorce en parallèle une fructueuse carrière de scénariste à la télévision, rédigeant des histoires originales ou adaptant, souvent ses propres textes, pour un grand nombre de séries télévisées américaines, notamment plusieurs épisodes de La Quatrième Dimension. Il a aussi fait quelques incursions au cinéma.

Il est mort à 38 ans de la maladie d'Alzheimer liée à un syndrome de Werner tout particulièrement grave qui le faisait paraître, à son décès, du double de son âge.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

  • Run from the Hunter (1957), signé Keith Grantland pour l'édition originale, puis Charles Beaumont dans les éditions subséquentes.
  • The Intruder (1959)

Nouvelles[modifier | modifier le code]

Recueils de nouvelles[modifier | modifier le code]

  • The Hunger and Other Stories ou Shadow Play (1957) (inclus : The Customers, Fair Lady, The Infernal Bouillabaisse, Miss Gentilbelle, Nursery Rhyme, Open House, Tears of the Madonna, The Train)
  • Yonder (1958) (inclus : Anthem, Mother’s Day, A World of Differents)
  • Night Ride and Other Journeys (1960) (inclus : Buck Fever, The Magic Man, The Neighbors, Song For a Lady)
  • The Howling Man (1987), anthologie posthume (inclus : Appointment with Eddie, The Carnival, The Crime of Willie Washington, The Man with the Crooked Nose, To Hell with Claude, cette dernière nouvelle en collaboration avec Chad Oliver)
  • A Touch of Creature (2000), anthologie posthume de nouvelles inédites (inclus : Adam’s Off Ox, Fallen Star, A Friend of the Family, The Indian Piper, The Junemoon Spoon, Lachrymosa, A Long Way from Capri, Moon in Gemini, Mr. Underhill, The Pool, Resurrection Island,The Rival, Time and Again, With the Family)

Nouvelles isolées[modifier | modifier le code]

  • The Devil, You Say? (1951)
  • The Beautiful People (1952)
  • Fritzchen (1953)
  • Place of Meeting (1953)
  • Elegy (1953)
  • The Last Caper (1954)
  • Keeper of the Dream (1954)
  • Mass for Mixed Voices (1954)
  • Hair of the Dog (1954)
  • The Quadriopticon (1954)
  • Black Country (1954)
  • The Jungle (1954)
  • The Murderers (1955)
  • The Hunger (1955)
  • The Last Word (1955), en collaboration avec Chad Oliver
  • Free Dirt (1955)
  • The New Sound (1955)
  • The Crooked Man (1955)
  • The Vanishing American (1955)
  • Last Rites (1955)
  • A Point of Honor ou I’ll Do Anything (1955)
    Publié en français sous le titre Prêt à tout..., Paris, Opta, Alfred Hitchcock Magazine no 137, octobre 1972
  • A Classic Affair (1955)
  • Traumerei (1956)
  • What Every Girl Should Know (1956)
  • The Monster Show (1956)
  • The Guests of Chance (1956), en collaboration avec Chad Oliver
  • You Can’t Have Them All (1956)
  • Last Night in the Rain ou Sin Tower (1956)
  • The Dark Music (1956)
  • The Face of the Killer (1956)
    Publié en français sous le titre Le Visage d'un tueur, Paris, Opta, Suspense no 23, février 1958
  • Oh Father of Mine ou Father, Dear Father (1957)
  • The Love-Master (1957)
  • The Man Who Made Himself ou In His Image (1957)
  • Night Ride (1957)
  • A Death in the Country ou The Deadly Will Win (1957)
  • The New People (1958)
  • Perchance to Dream (1958)
    Publié en français sous le titre Mourir, rêver peut-être, dans l'anthologie Territoires de l'inquiétude, 1972
  • The Music of the Yellow Brass (1959)
  • The Trigger (1959)
  • Sorcerer’s Moon (1959)
  • The Howling Man (1959)
  • Gentlemen, Be Seated (1960)
  • Three Thirds of a Ghost ou The Baron’s Secret (1960)
  • Blood Brother (1961)
  • Mourning Song (1963)
  • Something in the Earth (1963)
  • Auto Suggestion (1965)
  • Miss Gentibelle (1965)
    Publié en français sous le même titre, dans l'anthologie Territoires de l'inquiétude, 1972

Nouvelles isolées posthumes[modifier | modifier le code]

  • Insomnia Vobiscum (1982)
  • My Grandmother’s Japonicas (1984)
  • The Wages of Cynicism (1999)
  • I, Claude, en collaboration avec Chad Oliver

Essai[modifier | modifier le code]

  • The Rest of Science Fiction, en collaboration avec Chad Oliver

Filmographie[modifier | modifier le code]

Au cinéma
À la télévision

Lien externe[modifier | modifier le code]

(en) Charles Beaumont sur l’Internet Movie Database