La Piscine (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Piscine et La Piscine (musée).

La Piscine

Réalisation Jacques Deray
Scénario Jean-Emmanuel Conil
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre drame, policier
Sortie 1969
Durée 120 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

La Piscine est un film français, réalisé par Jacques Deray, sorti en 1969.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Jean-Paul (Alain Delon), agent publicitaire, et Marianne (Romy Schneider), qui vivent heureux depuis deux ans et demi, profitent de la vie dans une superbe villa avec piscine au-dessus de Saint-Tropez. C'est l'occasion de très belles scènes autour de la piscine.

Ils sont interrompus par un coup de fil de Harry annonçant sa venue. C'est un play-boy vieillissant, travaillant dans une maison de disques, le meilleur ami de Jean-Paul et un ancien amant de Marianne. Il est prétentieux, venu dans une voiture de sport ayant fait « Paris Saint-Tropez en 7 h 15 avant hier ». Il est venu avec sa fille Pénélope de 18 ans, femme-enfant dérangeante.

Marianne propose à Harry et Pénélope de rester quelques jours, ce qui ne plaît pas beaucoup à Jean-Paul. Ils font un tour en voiture, mais Jean-Paul regrette leur intimité détruite, ainsi que le côté prétentieux, riche et vieux beau de Harry.

Harry part à Saint-Tropez. Pendant ce temps-là, le couple d'amants est un peu gêné par la présence de Pénélope, trop sage et introvertie. Harry revient avec une bande de plus ou moins faux amis et vrais pique-assiette. Jean-Paul accepte mal cette fête qui leur est imposée. Après avoir vu Marianne danser tendrement avec Harry, il se rapproche de Pénélope qui se sent étrangère à la fête.

Le lendemain matin, tous les quatre se retrouvent seuls, plus ou moins vaseux et insatisfaits. Marianne s'inquiète de la relation naissante entre Jean-Paul et Pénélope. Elle part en voiture avec Harry, ce qui provoque une certaine jalousie de Jean-Paul. Pendant qu'ils sont seuls, Pénélope raconte à Jean-Paul que son père s'est invité tardivement dans sa vie, mais devient envahissant, la faisant passer pour sa maîtresse afin de paraître plus jeune. Elle en dit beaucoup de mal, notamment qu'il déclare avoir cédé Marianne à Jean-Paul, mais pouvoir la reprendre quand il le déciderait, et qu'il considère Jean-Paul comme un raté.

Harry va voir un ami avant son départ prochain. Marianne fait une scène à Jean-Paul, car elle pense qu'il est amoureux de Pénélope. Harry rentre tard en voiture à moitié ivre et heurte le portail. Jean-Paul, qui avait cessé de boire, se remet à boire avec Harry.

Harry reproche à Jean-Paul d'être un raté et de chercher à se venger en essayant de séduire sa fille. Il veut lui donner un coup de poing, mais tombe dans la piscine. Jean-Paul l'empêche de remonter, le rejette à l'eau et finalement lui maintient la tête sous l'eau et le noie.

Il sort le corps de l'eau, lui enlève ses vêtements et le rejette à l'eau. Il va jeter le linge mouillé de Harry.

Après des obsèques avec « presque personne », ils se retrouvent tous les trois dans la maison. Un inspecteur se présente. Il est surpris de voir que les vêtements prétendument laissés par Harry sont absolument propres et n'ont pas été portés, et qu'il s'est baigné avec une montre de grande valeur.

Pour les besoins de l'enquête, on leur demande de rester sur place. Marianne écoute les soupçons de l'inspecteur. Lors d'une discussion, Jean-Paul pense que Marianne a retrouvé les vêtements mouillés d'Harry. Il lui avoue la vérité et lui indique que les vêtements mouillés d'Harry sont cachés sous un tas de bois à la cave. Elle s'y rend.

Elle conduit alors Pénélope à l'aéroport.

Jean-Paul met ses valises dans la voiture et souhaite que Marianne mette les siennes aussi. Mais elle choisit de prendre un train. Elle veut commander un taxi par téléphone. Jean-Paul interrompt l'appel téléphonique.

Le film se conclut par une étreinte entre Jean-Paul et Marianne qui se sont retrouvés.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Le tournage est réalisé en deux langues : le français et l'anglais. Le montage spécifique à la version anglaise (sensiblement identique) est inclus dans l'édition DVD de 2008 et Blu-ray de 2009. On peut constater que la totalité des acteurs s'y expriment dans la langue de Shakespeare, y compris en postsynchronisation.
  • Le tournage débuta le 19 août 1968 et s'acheva à la mi-octobre, dans le décor d'une somptueuse villa dans le quartier de l'Oumède à Ramatuelle aux environs de Saint-Tropez, pourvue d'une immense piscine. Cette maison est la propriété de Théodore Schneider (propriétaire des montres Breitling AG) à l'adresse « Chemin de l'Oumède, 83350 Ramatuelle »[réf. nécessaire].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]