Judicaël de Rennes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Judicaël
Titre
Roi de Bretagne (prétendant, en lutte avec Alain, comte de Vannes)
876890
Prédécesseur Gurwant en lutte avec Pascweten
Successeur Alain Ier
Comte de Rennes
876888
Prédécesseur Gurwant
Successeur sa fille (?)
prince de Poher
871890
Biographie
Titre complet Prétendant au trône de Bretagne
Date de décès 890
Père Gurwant (?)
Mère fille d'Erispoë
Roi de Bretagne

Judicaël dit de Rennes prince de Poher puis des Bretons de 871 à 890.

Origine[modifier | modifier le code]

Judicaël est un petit-fils d'Erispoë mais le nom de son père n'est pas précisé explicitement dans les sources contemporaines où il est désigné comme « Judicheïl ex filia Herispoii regis natus » [1]. Toutefois Dom Morice qui suit Pierre Le Baud n'hésite pas à indiquer que « Judicaël succéda à son père Gurwant dans le comté de Rennes » [2]

Il semble que Judicaël fut d'abord sous le règne de Salomon de Bretagne à partir de 871 « Jedecael princeps Poucher », c'est-à-dire prince de Poher, titre unique sans doute en considération de son origine royale[3]. Il est désigné ensuite par Réginon de Prüm avec Alain le Grand comme « duces Brittonum ».

Prétendant[modifier | modifier le code]

Il partage l'héritage de Gurwant et de Pascweten, disparus tous deux en 876 et 877 avec Alain comte de Vannes, le frère du dernier. On lui a attribué « a posteriori » la possession du comté de Rennes, bien qu'il n'apparaisse jamais avec ce titre, sans doute parce que les comtes de la maison de Rennes postérieurs issus de Juhel Bérenger de Rennes revendiquaient une parenté mal établie avec lui.

Les deux princes finirent par s'unir vers 889[4], pour faire face à une invasion des Normands qui prennent et ravagent Saint-Lô dépendant alors de la Bretagne, mais Judicaël meurt au combat vers 890, laissant le champ libre à Alain qui, vainqueur des envahisseurs à Questembert, devient roi de Bretagne[5].

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Chronique de Réginon de Prüm: AD 874
  2. Histoire ecclésiastique et civile de Bretagne, Tome I p.55
  3. Cartulaire de Redon Chartre CCXLVII du 9 juillet 871
  4. André Chédeville et Hubert Guillotel, La Bretagne des saints et des rois Ve-Xe siècle, Editions Ouest-France,‎ 1984 (ISBN 2-85882-613-7) p. 366
  5. Chronique de Réginon de Prüm: AD890 & Annales de Metz AD890

Sources[modifier | modifier le code]