Janet Napolitano

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Napolitano.
Janet Napolitano
Portrait officiel de Janet Napolitano, en 2009.
Portrait officiel de Janet Napolitano, en 2009.
Fonctions
20e présidente de l'université de Californie
En fonction depuis le 6 septembre 2013
Prédécesseur Mark Yudof
3e secrétaire à la Sécurité intérieure des États-Unis
21 janvier 20096 septembre 2013
Président Barack Obama
Gouvernement Administration Obama
Prédécesseur Michael Chertoff
Successeur Rand Beers (intérim)
Jeh Johnson
25e gouverneur de l'Arizona
6 janvier 200321 janvier 2009
Élection 5 novembre 2002
Réélection 7 novembre 2006
Prédécesseur Jane Dee Hull
Successeur Jan Brewer
Procureur général de l'Arizona
23e Attorney General de l'Arizona
3 janvier 19993 janvier 2003
Prédécesseur Grant Woods
Successeur Terry Goddard
Biographie
Nom de naissance Janet Ann Napolitano
Date de naissance 29 novembre 1957 (56 ans)
Lieu de naissance New York, État de New York (États-Unis)
Nationalité Américaine
Parti politique Parti démocrate
Diplômé de Université de Santa Clara
Université de Virginie
Profession juriste

Janet Napolitano Janet Napolitano
Gouverneurs de l'Arizona
Secrétaires à la Sécurité intérieure des États-Unis

Janet Ann Napolitano, née le 29 novembre 1957 à New York (État de New York), est une femme politique américaine, . Elle est gouverneure démocrate de l'État d'Arizona de janvier 2003 à janvier 2009 et secrétaire à la Sécurité intérieure des États-Unis de l'administration Obama de 2009 à 2013.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et études[modifier | modifier le code]

Née à New York dans une famille d'origine italienne, Janet Napolitano passa son enfance à Pittsburgh et à Albuquerque avant de partir étudier le droit à l'université de Virginie, d'où elle sort diplômée.

Carrière politique[modifier | modifier le code]

L'ascension[modifier | modifier le code]

Janet Napolitano commence sa carrière professionnelle en tant qu'Attorney dans l'agglomération de Phoenix, en Arizona. En 1993, Bill Clinton la nomme Attorney du district de l'Arizona et en 1998, elle est élue Attorney General de l'État de l'Arizona.

En novembre 2002, Janet Napolitano est élue gouverneure de l'Arizona avec 47 % des voix contre 44 % à son opposant républicain, Matt Salmon. Elle bénéficie de la forte mobilisation de la communauté hispanique, des femmes et des plus pauvres.

Une ambition présidentielle[modifier | modifier le code]

En 2004, elle est pressentie pour être colistière de John Kerry à l’élection présidentielle, mais John Edwards lui est préféré. Néanmoins, elle s'investit dans la campagne électorale pour soutenir le candidat démocrate, et tente d'arracher, sans succès, l'Arizona à son tropisme républicain.

Son travail de gouverneure[modifier | modifier le code]

Gouverneure, elle fait ouvrir de nouvelles crèches et garderies d'enfants, restreint l'utilisation de l'eau, fait augmenter les dépenses de santé publique et encourage le développement des biotechnologies. Elle doit faire face également à l'immigration illégale en provenance du Mexique et appliquer une politique adéquate pour l'arrêter.

Janet Napolitano défend le droit à l'avortement et est une partisane de la peine de mort pour les crimes les plus graves. En 2005, elle propose que soit organisé au plus tôt un vote pour amender la constitution de l'État afin d'interdire le mariage entre personnes de même sexe. Le référendum a lieu en novembre 2006 et se solde par un score très serré.

Le 13 novembre 2005, Time Magazine a distingué Janet Napolitano comme l'une des cinq meilleures ou plus performantes gouverneures des États-Unis.

En novembre 2006, elle est réélue pour un nouveau mandat de gouverneure, avec 63 % des voix contre 35 % à son concurrent républicain, Len Munsil.

Secrétaire à la sécurité intérieure[modifier | modifier le code]

Le 20 janvier 2009, suite à la prise de fonction de Barack Obama comme président des États-Unis, elle est confirmée par le Sénat pour le poste de secrétaire à la Sécurité intérieure des États-Unis dans son administration.

Elle a annoncé en juin 2009 qu'elle allait mettre fin au programme National Applications Office, qui mettait à disposition de la police et d'autres agences les images prises par les satellites espions[1].

En 2012, Forbes la classe au neuvième rang de la liste des femmes les plus puissantes du monde.

Le 12 juillet 2013, elle annonce qu'elle quittera son poste vers le début septembre pour devenir présidente de l'université de Californie[2]. Le 6 septembre suivant, sa démission devient effective.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Napolitano a subi à la fin des années 1990, une mastectomie suite à un cancer du sein, guéri depuis.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Spencer S. Hsu, DHS to Cut Police Access to Spy-Satellite Data, Washington Post, 24 juin 2009.
  2. (en) Tabassum Zakaria et Deborah Charles, « Homeland Security chief leaving for academic post », Reuters,‎ 12 juillet 2013

Articles connexes[modifier | modifier le code]