Gary Locke

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gary Locke
Illustration.
Fonctions
Ambassadeur des États-Unis en Chine
En fonction depuis le
Prédécesseur Jon Huntsman, Jr.
36e secrétaire au Commerce des États-Unis
Président Barack Obama
Gouvernement Administration Obama
Prédécesseur Carlos Gutierrez
Successeur Rebecca Blank (interim)
John Bryson
21e gouverneur de l'État de Washington
Élection
Réélection
Prédécesseur Mike Lowry
Successeur Christine Gregoire
Biographie
Nom de naissance Gary Faye Locke
Date de naissance
Lieu de naissance Seattle, État de Washington (États-Unis)
Nationalité Américaine
Parti politique Parti démocrate
Conjoint Mona Lee
Diplômé de Université Yale
Université de Boston

Gary Locke Gary Locke
Gouverneurs de l'État de Washington
Secrétaires au Commerce des États-Unis

Gary Faye Locke (né le 21 janvier 1950) est un homme politique démocrate américain. Il fut le 21e gouverneur de Washington de 1997 à 2005 et premier sino-américain à être gouverneur d'un État américain.

Il est Secrétaire au Commerce entre 2009 et 2011, avant de devenir ambassadeur des États-Unis en Chine.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Locke est né à Seattle. Ses grands parents paternels sont originaires de Taishan, dans la province chinoise de Guangdong et ont émigré aux États-Unis où son père est né. Sa mère vient de Hong Kong. Ses parents lui ont donné le prénom cantonnais de 駱家輝 Lok Gaa-Fai. Après des études secondaires à Seattle, il a obtenu un bachelor of arts en sciences politiques à l'université Yale en 1972 puis un diplôme de droit à l'université de Boston en 1975.

Il s'est marié en octobre 1994 avec Mona Lee, ancienne journaliste d'une télévision locale de Seattle dont le père est de Shanghaï et la mère de Hubei. Ils ont trois enfants (Emily Nicole, né en 1997, Dylan James, né en 1999 et Madeline Lee, né en 2004).

Carrière politique[modifier | modifier le code]

En 1982, Locke est élu pour le district de Seattle Sud à la chambre des représentants de l'État de Washington. Onze ans plus tard, en 1993, il devint le premier sino-américain à être élu County Executive du comté de King, battant le sortant Tim Hill. En 1996, il remporte les primaires démocrates puis l'élection au poste de gouverneur. Il est facilement réélu en 2000.

Les Démocrates critiquèrent Locke pour son adhésion à l'approche "pas de nouvelles taxes" du Parti républicain pour faire face aux problèmes budgétaires de l'État de Washington après la dégradation économique de 2001. Parmi les réductions de dépenses figurèrent le licenciement de milliers d'employés de l'État, la réduction de la couverture maladie, le gel des salaires publics et la coupe dans le budget des maisons de retraite et les programmes pour les handicapés.

Sur le plan national, les Démocrates voient en Gary Locke une star montante du parti et un possible candidat à la vice-présidence en 2004. Il est choisi pour donner la réponse du parti au discours sur l'état de l'Union du président Bush en 2003.

À la surprise générale, il ne sollicita pas un troisième mandat de gouverneur en 2003, indiquant qu'il souhaitait passer plus de temps en famille. Susan Paynter, une éditorialiste au Seattle Post-Intelligencer, suggéra que les insultes et les menaces contre lui et sa famille, reçues en grand nombre après son intervention au nom du Parti démocrate suite au discours de l'État de l'Union de George Bush, ont joué un rôle dans cette renonciation.

Nomination au Commerce[modifier | modifier le code]

Gary Locke avec le président Obama et le vice-président Biden après l'annonce de sa nomination.

Le 4 décembre 2008, l'Associated Press rapporta que Locke était un candidat potentiel pour le poste de secretaire à l'Intérieur dans le cabinet de l'alors président-élu Barack Obama. Finalement se fut Ken Salazar qui fut nommé.

Barack Obama choisit Bill Richardson pour être son secrétaire au Commerce, mais celui-ci, sous le coup d'une enquête pour corruption, dut renoncer. Obama choisit alors le sénateur républicain Judd Gregg mais ce dernier renonça peu de temps après, exprimant des différences de point de vue sur la politique à mener avec le président. Finalement, le 25 février 2009, il annonça la nomination de Gary Locke. S'il est confirmé par le Sénat, il sera le troisième membre d'origine asiatique dans le cabinet présidentiel d'Obama.

Ambassadeur en Chine[modifier | modifier le code]

Le 9 mars 2011, Barack Obama officialise la nomination de Locke au poste d'Ambassadeur des États-Unis en Chine. Gary Locke remplacera Jon Huntsman qui a quitté ses fonctions le 30 avril 2011. Le 27 juillet 2011, le Sénat américain confirme le choix de Barack Obama, à l'unanimité et sans débattre. [1]. Rebecca Blank le remplace par interim, alors que John Bryson est officiellement désigné pour lui succéder.

Article connexe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. chine-observateurs.com, le 28 juillet 2011 : "http://www.chine-observateurs.com/depeche-info-chine-economie/gary-locke-confirme-au-poste-dambassadeur-728/"

Source[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Précédé par Gary Locke Suivi par
Carlos Gutierrez
US-DeptOfCommerce-Seal.png
Secrétaire au commerce
2009-2011
Rebecca Blank (interim)
John Bryson
Mike Lowry
Seal of Washington.svg
Gouverneur de l'État de Washington
1997-2005
Christine Gregoire