Inclinomètre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Boussole avec inclinomètre incorporé réglable par niveau à bulle

Un inclinomètre (ou clinomètre) est un capteur servant à mesurer des angles par rapport à la ligne d'horizon (ou horizontale). Là où le niveau à bulle (ou niveau) permet de détecter précisément où se situe l'horizontale, l'inclinomètre détermine en plus l'angle d'inclinaison par rapport à cette horizontale.

Caractéristiques déterminantes[modifier | modifier le code]

Ce capteur peut aussi être un instrument de mesure. En plus des caractéristiques classiques des capteurs, voici une liste (non exhaustive) des caractéristiques supplémentaires qui font sa spécificité :

Principales technologies[modifier | modifier le code]

Pendule simple[modifier | modifier le code]

Dans ce cas, l'inclinomètre est un capteur passif. L'aiguille est solidaire du pendule et indique l'inclinaison en coulissant sur un cadran. Ces objets sont simples et ne nécessitent pas d'apport extérieur d'énergie ; leur précision est faible.

Inclinomètre à pendule asservi[modifier | modifier le code]

Inclinomètre asservi à galvanomètre balourdé

Cet appareil est alors un système mécatronique. Il présente l'avantage de fournir une très bonne précision. Mais outre son prix élevé, il a l'inconvénient d'avoir de la difficulté à donner une mesure précise aux alentours de 90 degrés.

Inclinomètre silicium[modifier | modifier le code]

Ici, le capteur est formé d'un élément sensible et d'une électronique de conditionnement du signal. L'élément sensible est un système micro usiné sur silicium, généralement constitué d'un peigne capacitif se déformant en fonction de l'action de la gravité. Ce sont des appareils peu chers, mais d'une précision moyenne, qui ont également de la difficulté à donner une mesure précise aux alentours de 90 degrés.

Surface de référence[modifier | modifier le code]

Il s'agit en général d'une des faces de l'appareil. C'est celle avec laquelle l'inclinomètre est étalonné.

Utilisation[modifier | modifier le code]

Alpinisme[modifier | modifier le code]

Astronomie[modifier | modifier le code]

Bâtiment et travaux publics[modifier | modifier le code]

Boussole ancienne de géomètre avec inclinomètre (l'ergot rabattable définit une droite tangente au boîtier en regard du point zéro)
  • Surveillance de structures
  • Construction de routes (inclinaison dans les courbes...)
  • Le géomètre s'en sert comme indicateur de pente pour mesurer la déclivité d'un terrain ou pour déduire par la trigonométrie la hauteur approximative de bâtiments ou d'arbres distants
  • L'inclinomètre permet de refuser des fonctions à un engin de chantier qui serait sur une pente trop inclinée

Géologie[modifier | modifier le code]

Industrie[modifier | modifier le code]

  • Mise à l'horizontale de bâtis de machines
  • Dimensionnement de capteurs solaires actifs ou passifs : sert à mesurer les masques qui font de l'ombre. Le masque est ensuite reporté sur la course apparente du Soleil.

Militaire[modifier | modifier le code]

  • Mesure de l'inclinaison de la tourelle d'un char avant le tir

Navigation[modifier | modifier le code]

Inclinomètre extérieur sur un navire
  • Mesure de l'inclinaison transversale (la gîte) d'un bateau.

Ophtalmologie[modifier | modifier le code]

Recherche scientifique et industrielle[modifier | modifier le code]

  • Positionnement de dispositifs à l'horizontale
  • Mesure d'inclinaisons des systèmes étudiés

Spéléologie[modifier | modifier le code]

Sylviculture[modifier | modifier le code]

  • Mesure des pentes et des hauteurs d'arbres (on l'appelle dendromètre dans ce dernier cas)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]