Enroulement de Rogowski

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Enroulement de Rogowski

Un enroulement de Rogowski, de son co-inventeur éponyme Walter Rogowski, est un dispositif électrotechnique permettant de mesurer le courant alternatif ou les impulsions de courant à grande vitesse. Il se compose d'un enroulement hélicoïdal de fil dont le fil d'une extrémité revient par le centre de l'enroulement à l'autre extrémité, de sorte que les deux bornes sont à la même extrémité de l'enroulement. La bobine est positionnée autour du conducteur dont on veut connaître le courant. La tension induite dans l'enroulement est proportionnelle au taux de changement (dérivée) du courant dans le conducteur, L'enroulement de Rogowski est habituellement relié à un circuit d'intégration électrique (ou électronique) à forte impédance d'entrée afin de fournir un signal de sortie qui est proportionnel au courant.

L'avantage d'un enroulement de Rogowski par rapport à d'autres types de transformateurs de courants est qu'il peut être ouvert et qu'il est très flexible, lui permettant d'être enroulé autour d'un conducteur de phase sans contrainte. Puisqu'un enroulement de Rogowski a un noyau d'air plutôt qu'un noyau de fer, il n'est pas perturbé par des courants de Foucault dans le noyau et peut donc répondre aux courants à changement rapide. Comme il n'a aucun noyau de fer à saturer, il est fortement linéaire même lorsque soumis à de grands courants, du type de ceux utilisés dans la transmission d'énergie électrique, la soudure, ou les applications à hautes puissances pulsées. Un enroulement de Rogowski correctement formé, avec des spires équidistantes, est en grande partie immunisé contre les interférences électromagnétiques.

Historique de l'invention[modifier | modifier le code]

Un dispositif semblable à l'enroulement de Rogowski a été décrit par A.P. Chattock de l'université de Bristol[1]. Chattock l'a employé pour mesurer des champs magnétiques plutôt que des courants. La description définitive a été donnée par Walter Rogowski et W. Steinhaus[2].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Ghulam Murtaza Hashmi, Partial discharge detection for condition monitoring of covered-conductor overhead distributions networks using rogowski coil, Helsinki, Université technique de Helsinki, coll. « Thèse »,‎ 2008 (lire en ligne)

Notes[modifier | modifier le code]

  1. "On a magnetic potentiometer", Philosophical Magazine and Journal of Science, vol. XXIV, no. 5th Series, pp. 94–96, Jul-Dec 1887.
  2. Walter Rogowski and W. Steinhaus in "Die Messung der magnetischen Spannung", Archiv für Elektrotechnik, 1912, 1, Pt.4, pp.141-150.