Mètre ruban

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir mètre et ruban.

Un mètre ruban ou ruban à mesurer est un instrument de mesure formé d'une règle graduée flexible et pouvant s'enrouler, ce qui rend son transport très aisé. Il permet également de mesurer des surfaces courbes. Il a été inventé en 1450 par Alexis Lavigne (en), tailleur pour dames et fondateur d'une école de couture.

Un mètre ruban rétractable

Mètre de couturière[modifier | modifier le code]

Un mètre ruban « de couturière »

Les mètres ruban les plus simples sont en tissu, longs de 1 mètre ou 2 ; leur usage est courant en couture et en confection.

Mètre rétractable[modifier | modifier le code]

Un mètre rétractable, de 8 mètres

Ces mètres rubans, appelés encore Galons à mesurer ou rubans à mesurer au Québec, mesurent de 1 à 10 mètres, sont constitués d'une lame d'acier graduée qui s'enroule automatiquement dans un boîtier en plastique ou en métal grâce à un ressort interne. La lame d'acier qui les constitue est incurvée, ce qui les rend rigides une fois déroulés, les plus robustes peuvent être utilisés verticalement jusqu'à plusieurs mètres sans support.

Chevillère ou chevillière ou décamètre[modifier | modifier le code]

Une chevillière
Article détaillé : Chevillère.

Les instruments à ruban les plus longs sont à manivelle, ils sont appelés selon les régions mètres-ruban, chevillère ou chevillière, décamètre (10 m), double décamètre (20 m), triple décamètre (30 m). Il en existe aussi de 50 et même de 100 mètres. Ce sont ces rubans qui servaient à la mesure de saut ou de lancer en athlétisme, avant l'usage actuel de tachéomètres. Le ruban peut être souple (en tissu gommé) ou plus rigide (en métal), notamment pour les travaux d'arpentage.

Quand une précision élevée est exigée, ces rubans doivent être étalonnés. Leur usage est alors soumis à une méthodologie particulière, notamment de mesure de température ambiante pour compensation à l'aide d'une formule correspondant au coefficient de dilatation du matériau, et à une mise en tension à l'aide d'un dynamomètre à une valeur précisée sur le certificat joint au ruban[1].

Précision[modifier | modifier le code]

La précision des mètres ruban est normalisée.

La classe de précision est indiquée sur le ruban. Ici un mètre ruban de classe II.

La norme européenne est définie par la Directive 2004/22/CE du parlement européen et du conseil du 31 mars 2004 sur les instruments de mesure[2]. Les erreurs maximales tolérées sont définies à l'annexe MI-008 chapitre I au paragraphe 2 [3] selon trois classes par une formule de la forme a + b L millimètres. Lorsqu'un intervalle terminal est limité par une surface, l'EMT pour toute distance commençant en ce point est augmentée de la valeur c (par exemple présence d'un crochet sur le mètre ruban).

L est la longueur arrondie au nombre entier de mètres par excès, et a, b et c sont des coefficients fixés pour chaque classe de précision comme suit :

Classe a b c
I 0,1 0,1 0,1
II 0,3 0,2 0,2
III 0,6 0,4 0,3

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Photo d'un ruban de 50 mètres métallique, pouvant être étalonné.
  2. Journal officiel de l'Union européenne du 30.04.2004.
  3. Conseil des communautés européennes, « Directive 73/362/CEE du Conseil, du 19 novembre 1973, concernant le rapprochement des législations des États membres relatives aux mesures matérialisées de longueur », Journal officiel des Communautés européennes,‎ 5 décembre 1973 (résumé, lire en ligne), p. 5.

Articles connexes[modifier | modifier le code]