Pied à coulisse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pied et Coulisse.
Pied à coulisse

Un pied à coulisse est un instrument de mesure de longueur composé essentiellement de deux parties coulissantes l'une par rapport à l'autre.
Cet instrument est très utilisé en mécanique, il permet de mesurer facilement les cotes extérieures d'une pièce ou le diamètre d'un alésage.
Il est également utilisé pour mesurer les diamètres des arbres (mécanique), avec une ouverture pouvant dépasser 1 m, suivant le type.

Remarque : Dans l'industrie forestière, ce type d'instrument, d'une capacité supérieure au mètre, est appelé compas forestier.

Histoire[modifier | modifier le code]

Pied à coulisse ancien gradué en mm et en lignes parisiennes

Le pied a coulisse fut inventé en 1631 par un mathématicien, Pierre vernier [1]

Description[modifier | modifier le code]

Il est composé essentiellement :

  • d'une règle fixe graduée, munie d'une tête comportant une face plate correspondant à la position de référence 0, et un curseur, muni d'une tête présentant une surface plate en opposition avec la face de référence.
  • suivant le type, on trouve soit des becs arrondis pour les mesures intérieures ou des petits becs en opposition sur la partie supérieure.
  • les mesures de profondeur peuvent être assurées par une jauge prolongeant le curseur, coulissant à l'arrière de la règle principale, affleurant le bout de la règle en position 0.

La lecture dimensionnelle s'effectue :

  • soit par un vernier ou à un cadran à aiguille pour les pieds à coulisse analogiques.
  • soit par un afficheur à cristaux liquides, monté sur la partie coulissante des pieds à coulisse numériques. Ces derniers utilisent le principe du potentiomètre linéaire.
    Ce type de technologie permet une mise à zéro (référence) du curseur pour n'importe quelle localisation des becs mobiles, et permet un enregistrement informatique via une prise RS-232 pour la réalisation éventuelle de contrôle statistique.

Fonctions[modifier | modifier le code]

Les trois types de mesure possibles avec un pied à coulisse
Mesure de l'épaisseur d'un carreau à l'aide d'un pied à coulisse (manufacture nationale de Sèvres)

Un pied à coulisse moderne (numérique) a pour fonction principale de mesurer trois types de dimensions :

  • des dimensions extérieures, épaisseur, diamètre, d'une pièce, par les becs principaux ;
  • des dimensions intérieures d'un perçage, alésage d'une pièce par les petits becs supérieurs ;
  • la profondeur d'un trou ou la hauteur d'une pièce posée sur un support par la jauge de profondeur.

Exactitude[1][modifier | modifier le code]

  • les pieds à coulisse analogiques à vernier, ont, pour les plus exacts, une résolution de 0,02 mm et une incertitude UA - soit R&R - de ± 0,05 pour k = 2.
  • pour les pieds à coulisse analogiques à cadran au 1/100, résolution : 1/100, R&R : ± 0,012.
  • pour les pieds à coulisse numériques, résolution : 1/100, R&R ± 0,012.

Toutes les valeurs d'incertitude données, le sont, à titre indicatif, pour des mesurages entre les becs principaux, et en exploitation normale (production).

Normes[modifier | modifier le code]

Les normes ISO suivantes concernent les pieds à coulisse :

  • ISO 3599 : pieds à coulisse à vernier au 1/10 et au 1/20 mm ;
  • ISO 6906 : pieds à coulisse à vernier au 1/50 mm.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Voir le VIM3, Vocabulaire international de métrologie, 2008, pour les termes métrologiques et le GUM, Guide pour l'expression de l'incertitude de mesure.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :