Honda NX 650 Dominator

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Honda NX 650 Dominator
Honda NX 650 dominator.jpg
Honda 650 Dominator
Constructeur Drapeau : Japon Honda
Années de production 1988 - 2000
Prix à sa sortie 5 944
Moteur et transmission
Moteur(s) monocylindre, 4 temps refroidi par air
Distribution 1 act, 4 soupapes
Cylindrée 644 cm³ (100 x 82 mm)
Puissance maximale 46 ch à 6 000 tr/min
Couple maximal 5,8 mkg à 5 000 tr/min
Alimentation 1 carburateur Keihin ∅ 40 mm
Embrayage multidisque en bain d'huile
Boîte de vitesses à 5 rapports
Transmission par chaîne
Vitesse maximale 155 km/h
Cadre, suspensions et freinage
Cadre simple berceau dédoublé
Suspension avant (débattement) fourche télescopique ∅ 41 mm (220 mm)
Suspension arrière (débattement) monoamortisseur (180 mm)
Frein avant 1 disque ∅ 256 mm, étrier 2 pistons
Frein arrière 1 disque ∅ 220 mm, étrier 1 piston
Poids et dimensions
Empattement 1 450 mm
Hauteur de selle 870 mm
Poids à sec 152 kg
Réservoir (réserve) 16 litres (2,5 litres)

Les modèles NX de Honda sont des motocyclettes de type trail monocylindre, destinées à un usage routier et accessoirement au tout-terrain.

Quatre modèles ont été construits dans la gamme Honda NX : la NX 650 Dominator, la NX 125 Transcity, la NX 250 qui a eu une diffusion plutôt confidentielle et enfin la NX 350 Sahara surtout diffusée en Amérique du Sud (entre 1991 et 1999).

Historique[modifier | modifier le code]

La Honda NX 650 Dominator apparaît sur le marché français dans le courant de l'année 1988. Le marché du trail (essentiellement monocylindre) qui avait connu une belle envolée à la fin des années 1970 et au début des années 1980, s'est stabilisé.

La Dominator remplace les Honda XL 600 LM et XL 600 RM. Moins orientée tout-terrains que ses aînées, elle confirme la tendance du marché à se tourner vers des machines bien équipées. Ses concurrentes de l'époque se nomment entre autres Suzuki DR650RS, Yamaha XT 600 Ténéré, Kawasaki Tengaï, Aprilia Pegaso, et plus récemment BMW F650.

Par rapport aux 600 XLLM et XLRM, la cylindrée a été portée à 650 cm3, le cadre a été renforcé, le freinage a été amélioré par l'adoption d'un disque à l'arrière et l'échappement a été dédoublé. Le monocylindre RVFC (Chambres de combustion à quatre soupapes radiales) a donc gagné un peu plus de 50 cm3 (644 contre 591 cm3) et deux chevaux supplémentaires (46 contre 44 ch). Mais c'est surtout au niveau du couple maximal (5,8 mkg contre 5mkg), disponible à plus bas régime (5 000 tr/min contre 5 500 tr/min), que la différence est la plus sensible. Parmi les autres modifications, on note une chaîne de distribution allégée à tension automatique, un gros carburateur de 40 mm de diamètre et un décompresseur automatique pour réduire l'effort à produire sur le kick. Ce dernier, pourtant fort utile en cas de panne de batterie ou de démarreur, sera supprimé à partir du millésime 1990.

À partir de 1992, la base mécanique reste la même, mais la Dominator change de look. Les principales modifications portent sur une nouvelle tête de fourche (qui intègre les clignotants avants), un réservoir de plus grande capacité à bouchon intégré, une coque arrière redessinée, et un nouveau porte paquets. Le tableau de bord est lui aussi quelque peu modifié.

En 1996, la Dominator connait un nouveau changement d'apparence, et reçoit également des modifications mécaniques (moteur et partie cycle. Le dessin des carénages est à nouveau entièrement revu afin de moderniser la ligne de la moto. Le type mine devient RD07 (RD02 sur les modèles de 1988 à 1995) et elle désormais fabriquée en Italie.

Elle termine sa carrière en 1999, date de l'arrêt de la production.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]