Honda VFR 750 R RC30

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Honda VFR 750 R RC30
HondaVFR750R 1.jpg
VFR RC30
Constructeur Drapeau : Japon Honda
Années de production 1987 - 1992
Production totale 4 784 exemplaire(s)
Prix à sa sortie 13 503
Type Sportive
Moteur et transmission
Moteur(s) 4 cylindres en V à 90°, 4 temps refroidissement liquide
Distribution 2 act, 4 soupapes par cylindre
Cylindrée 748 cm3 (70 x 48,6 mm)
Puissance maximale 112 ch à 11 000 tr/min
Couple maximal 7.1 mkg à 7 000 tr/min
Alimentation 4 carburateurs Keihin ∅ 38 mm
Embrayage multidisque en bain d'huile
Boîte de vitesses à 6 rapports
Transmission par chaîne
Vitesse maximale 260 km/h
Cadre, suspensions et freinage
Cadre périmétrique
Suspension avant (débattement) fourche télescopique ∅ 43 mm (120 mm)
Suspension arrière (débattement) monoamortisseur (130 mm)
Frein avant 2 disques ∅ 310 mm, étriers 4 pistons
Frein arrière 1 disque ∅ 220 mm, étrier 2 pistons
Poids et dimensions
Roue avant 120/70 x 17
Roue arrière 170/60 x 18
Empattement 1 410 mm
Hauteur de selle 785 mm
Poids à sec 185 kg
Réservoir (réserve) 18 litres (3.5 litres)

La VFR 750 R RC30 est un modèle de moto sportive, construite par la firme japonaise Honda.

La RC30 est présentée à l'occasion de la course d'endurance des 8 heures de Suzuka le 26 juillet 1987. Elle reprend l'esthétique de la RVF qui écume les circuits.

Elle utilise le moteur de quatre cylindres en V de la VFR 750 F, retravaillé pour offrir plus de puissance. Les carters sont en magnésium pour gagner en légèreté. Les bielles sont fabriquées en titane.

Le monobras oscillant en aluminium est un héritage du partenariat entre Honda et ELF.

Les éléments de carrosserie sont réalisés à la main, en FRB (Fiber Reinforced Plastic), plus résistant et léger que le plastique classiques.

C'est dans l'usine du service compétition de Honda, le HRC situé à Hamamatsu, que la RC30 est assemblée à la main[1].

Le freinage est assuré à l'avant par deux disques flottants de 310 mm de diamètre mordus par des étriers Nissin à quatre pistons. L'arrière se contente d'un disque de 220 mm de diamètre et d'un étrier double piston[2].

La fourche télescopique Showa de 43 mm de diamètre est réglable en détente et compression, tandis que l'amortisseur se voit doté en plus d'un réglage de précharge.

La roue avant est équipée d'un système permettant une dépose et une repose rapide.

Le modèle réservé à la France voit sa puissance passée à 91 chevaux. Le carénage se pare d'une robe barrée blanc, bleu clair, bleu foncé et rouge. Sur le réservoir, l'aile représentant le logo Honda est jaune. Sous les clignotants avant, on trouve un autocollant « Bol d'Or ». Sur la coque de selle, on trouve un autocollant « VFR 750 R ».

La version japonaise de la RC30 se caractérise par une puissance moindre, ramenée à 77 chevaux. Elle est équipée de deux phares et de clignotants plus petits et un autocollant « Force V4 » en lieu et place du « Bol d'Or ».

La version suisse possède un unique phare, soit rond, soit rectangulaire.

La version canadienne sort en 1988 (50 unités produites vendues 13 999 dollars) et 1989 (37 unités produites vendues 16 999 dollars) avec l'autocollant « VFR750R » et l'aile jaune sur le réservoir.

La version américaine est produite à 300 exemplaires et sort en 1990 seulement. Elle reçoit un autocollant « RC30 » sur la coque arrière, et une aile rouge sur le réservoir. En Amérique du Nord, elles développent 112 chevaux comme au Royaume Uni.

La version australienne reprend les phares de la version japonaise et l'aile rouge de l'américaine.

Par ailleurs, Honda importera une série limitée de six machines aux couleurs du sponsor, le cigarettier Rothmans[3].

Galerie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La naissance du Mythe RC30
  2. Fiche technique Honda RC30
  3. Nombre de RC30 produites