Histoire de l'animation russe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'animation russe est relativement ignorée du grand public occidental, c'est pourtant un échelon marquant de l'histoire du cinéma d'animation. Quelques films étaient diffusés sporadiquement dans les années 1980 sur les chaînes la télévision publique française. Depuis peu l'explosion de la demande en cinéma d'animation d'auteur, permet de découvrir ou redécouvrir quelques-uns de ces chefs-d'œuvre du cinéma d'animation.

Pendant l'Union soviétique le cinéma russe a englobé la production des divers pays qui sont devenus des républiques indépendantes de la Russie depuis, montrant la richesse et la diversité de ces différentes cultures. Voir à ce sujet le cinéma d'animation d'Asie Centrale avec entre autres les productions du Turkménistan, Ouzbékistan, Kazakhstan, Kirghizistan.

La qualité, les styles et les techniques d'animation russes sont très variés. Parmi les techniques utilisées, on trouve entre autres :

  • des dessins animés classiques proches du style de Disney, ou au style plus personnels selon les réalisateurs ;
  • des peintures animées, extraordinaires chefs-d'œuvres d'animation, des courts métrages réalisés en peinture à l'huile, technique également pratiquée par l'animateur suisse Georges Schwizgebel ;
  • des marionnettes, en volume ou à plat, alliant toutes sortes de matériaux (notamment pâte à modeler).

Parmi les quelques auteurs particulièrement reconnus et leurs œuvres emblématiques, on peut citer :

Parmi les cinéastes russes ayant émigé en France :

Les plus célèbres studios d'animation russes sont :

  • Soyuzmultfilm
  • Kievnauchfilm (auquel on doit par exemple « Parasol'ka v Cirkeou » / Parasolka en 1980 ou « Dozhdik, dozhdik, pusche! » / « L'onde vagabonde » en 1982)

Liens externes[modifier | modifier le code]