Heracleum sphondylium

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Berce sphondyle ou Berce commune, Heracleum sphondylium, est une herbacée bisannuelle de la famille des apiacées des prairies d'Eurasie.

Elle est appelée Frênelle dans l'ouest de la France[1],[2].

Elle affectionne les sols riches et humides.
Elle peut atteindre 2 m de hauteur, est moins toxique que la dangereuse (risque de brûlures graves à son contact par très forte photosensibilisation) et invasive Berce du Caucase (Heracleum mantegazzianum) qui peut atteindre 4 m de haut, mais conserve les mêmes risques pour les personnes présentant un terrain favorable.

Description[modifier | modifier le code]

Liste des sous-espèces[modifier | modifier le code]

Selon NCBI (27 févr. 2012)[4] :

  • sous-espèce Heracleum sphondylium subsp. montanum
  • sous-espèce Heracleum sphondylium subsp. orsinii
  • sous-espèce Heracleum sphondylium subsp. pyrenaicum
  • sous-espèce Heracleum sphondylium subsp. sibiricum
  • sous-espèce Heracleum sphondylium subsp. sphondylium
  • sous-espèce Heracleum sphondylium subsp. ternatum
  • sous-espèce Heracleum sphondylium subsp. transsilvanicum
  • sous-espèce Heracleum sphondylium subsp. verticillatum

Usages alimentaires[modifier | modifier le code]

Au XIXe siècle on utilisait les jeunes pousses et les jeunes feuilles pour accompagner les viandes en mélange avec d'autres herbes. On peut aussi les utiliser en potage ou cuite comme des épinards. La plante était utilisée en Russie pour confectionner le borchtch (potage traditionnel) Au printemps la plante est riche en vitamine C. Elle est riche en glucide, en protéines. Elle est aromatique et riches en éléments minéraux. Les graines sont très aromatiques et utilisées comme aromate. Macérées dans l'alcool elles donnent une liqueur digestive et calmante. En Russie on fait sécher les tiges coupées en rondelle que l'on utilise comme friandise.

Usages médicinaux[modifier | modifier le code]

La plante est réputée hypotensive, diurétique et diminuant le taux d'urée. Elle était jadis utilisée contre l'épilepsie.

La teinture est utilisée pour soigner les troubles sexuels chez l'homme et la femme. Elle est utile dans les syndromes prémenstruels et les hémorragies dysfonctionnelles. Elle est aussi utilisée dans les troubles de la ménopause.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Georges Dottin, Glossaire des parlers du Bas-Maine (Département de la Mayenne), Paris, H. Welter, Éditeur,‎ 1899 (réimpr. Slatkin Reprint, 1978), p. 209
  2. G. Dottin et J. Langouët, Glossaire du parler de Pléchâtel (Canton de Bain, Ille-et-Vilaine), Genève, Slatkin Reprint,‎ 1970, p. 66
  3. données d'après : Julve, Ph., 1998 ff. - Baseflor. Index botanique, écologique et chorologique de la flore de France. Version : 23 avril 2004.
  4. NCBI, consulté le 27 févr. 2012

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :