Trichodes alvearius

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Trichode des ruches

Trichodes alvearius est un insecte coléoptère de la famille des Cleridae.

Historique et dénomination[modifier | modifier le code]

L'espèce Trichodes alvearius a été décrite par le naturaliste danois Johan Christian Fabricius en 1792 sous le nom initial de Clerus alvearius.

Synonymie[modifier | modifier le code]

  • Attelabus apiarius Müller, 1776
  • Clerus alvearius Fabricius, 1792 Protonyme
  • Clerus alveolarius Latreille, 1804
  • Trichodes affinis Spinola, 1844
  • Trichodes interruptus Kraatz, 1894

Nom vernaculaire[modifier | modifier le code]

  • Clairon
  • Trichode des ruches

Description[modifier | modifier le code]

Taille de 9 à 17 mm. Élytres rouge et bleu métallique très sombre. Pilosité importante. Abdomen bleuté.

Comparaison morphologique avec Trichodes apiarius[modifier | modifier le code]

Trichodes apiarius

Peut être confondu avec Trichodes apiarius ; seuls deux détails les distinguent : T. alvearius présente une bande sombre le long de la suture des élytres quand T. apiarius garde un motif uni lorsque ses élytres sont repliés. De plus, au bout de leur abdomen, la dernière bande de couleur est orange chez le premier et noire chez le second. Les couleurs peuvent varier chez les deux espèces.

Biologie[modifier | modifier le code]

Essentiellement phytophage, il se trouve généralement à l'âge adulte sur des apiacées, astéracées et aubépines. Il chasse parfois et se nourrit de proies constituées majoritairement d'espèces des genres Oedemera, Psylotrix, Stenopterus et Clytus. Les larves vivent dans les nids d'hyménoptères dont elles dévorent les larves, d'où le nom alvearius qui désigne les alvéoles des ruches. L'imago est visible de mai à août.

Distribution[modifier | modifier le code]

Très commun. Nord de l'Espagne, Italie, France, Belgique, Luxembourg, Allemagne et Suisse.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Michael Chinery, Insectes de France et d'Europe occidentale, Paris, Flammarion,‎ août 2012, 320 p. (ISBN 978-2-0812-8823-2), p. 270-271
  • Gaëtan du Chatenet, Coléoptères phytophages d'Europe, N.A.P. Editions, 2000.
  • La hulotte, Frissons d'Ombelles, n°84, p.13, 1er semestre 2004.