Henri Barboux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Henri Barboux

Henri Barboux, né à Châteauroux le 24 septembre 1834 et mort à Paris le 25 avril 1910, est un avocat français.

Il est notamment l'avocat de Sarah Bernhardt, lors du procès qui l'oppose à la Comédie-Française, et celui de Ferdinand de Lesseps, lors du scandale de Panama. Il est élu membre de l'Académie française en 1907. Il est également collaborateur de la Revue politique et parlementaire et président de l'Union libérale républicaine (groupement politique faisant partie de la tradition du Centre gauche des années 1870, très modérément républicain, libéral et conservateur)[1]. Ses Discours et plaidoyers ont été réunis en trois volumes et publiés en 1889-1890.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Gilles Le Béguec, ‘La Bâtonnier Barboux (1834-1910)’, In Barreau, Politique Et Culture à La Belle Époque, 5–27. Limoges: PULIM, 1993.

Lien externe[modifier | modifier le code]