Émile Gebhart

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gebhart.

Émile Gebhart, né à Nancy le 19 juillet 1839 et mort à Paris le 21 avril 1908, est un historien d'art et critique littéraire français.

Titulaire d'une chaire de littérature étrangère à Nancy, puis de la chaire de littérature méridionale à la faculté des lettres de Paris, il est élu membre de l'Académie des sciences morales et politiques en 1895 et membre de l'Académie française en 1904.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  • De varia Ulyssis apud veteres poetas persona (1860)
  • Histoire du sentiment poétique de la nature dans l’Antiquité grecque et romaine (1860)
  • Praxitèle. Essai sur l’histoire de l’art et du génie grecs depuis l’époque de Périclès jusqu’à celle d’Alexandre (1864)
  • Essai sur la peinture de genre dans l’Antiquité (1869)
  • De l'Italie, essais de critique et d’histoire (1876)
  • Rabelais, la Renaissance et la Réforme (1877)
  • Les Origines de la Renaissance en Italie (1879) Texte en ligne
  • Études méridionales (1887)
  • La Renaissance italienne et la philosophie de l’histoire (1887)
  • L'Italie mystique. Histoire de la renaissance religieuse au Moyen Âge (1890) Texte en ligne
  • Le Diacre de Nicée (1891)
  • Autour d'une tiare (1894)
  • Rabelais (1895)
  • Moines et papes. Essai de psychologie historique (1896)
  • Au Son des cloches. Contes et légendes (1898)
  • Le Baccalauréat et les études classiques (1899)
  • Cloches de Noël et de Pâques (1900), édité par Henri Piazza
  • Conteurs florentins (1901)
  • D'Ulysse à Panurge, contes héroï-comiques (1902) Texte en ligne
  • Conteurs florentins du Moyen Âge (1903)
  • Un Pape de l'époque de la Renaissance, Jules II (1904)
  • Florence (1906) Texte en ligne
  • Sandro Botticelli (1907)
  • Petits mémoires (1912) Texte en ligne
  • Les siècles de bronze (1913) Paris  : Blovd et Cie

Liens externes[modifier | modifier le code]


Précédé par Émile Gebhart Suivi par
Octave Gréard
Fauteuil 34 de l’Académie française
1904-1908
Raymond Poincaré