Hassanal Bolkiah

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hassanal Bolkiah
حسن البلقيه
Le sultan Hassanal Bolkiah au Pentagone, le 6 décembre 2002.
Le sultan Hassanal Bolkiah au Pentagone,
le 6 décembre 2002.
Titre
29e sultan du Brunei
En fonction depuis le 4 octobre 1967
(47 ans, 0 mois et 16 jours)
Couronnement 1er août 1968
Premier ministre Lui-même
Prédécesseur Omar Ali Saifuddien III
1er Premier ministre du Brunei
En fonction depuis le 1er janvier 1984
(30 ans, 9 mois et 19 jours)
Monarque Lui-même
Prédécesseur Poste créé
Biographie
Titre complet Sultan
Chef de l'État (Yang Di-Pertuan Negara)
Nom de naissance Hassanal Bolkiah Muizzadin Waddaulah ibni Al-Marhum Haji Omar Ali Saifuddien Saadul Khairi Waddien
Date de naissance 15 juillet 1946 (68 ans)
Lieu de naissance Bandar Seri Begawan
Père Omar Ali Saifuddien III
Conjoint Saleha
Mariam Abdul Aziz
Alex Pelizarri
Enfant(s) 12 enfants dont :
Prince Al-Muhtadee Billah, prince héritier
Héritier Al-Muhtadee Billah
Religion Islam

Hassanal Bolkiah
Monarques du Brunei

Haji Sir Hassanal Bolkiah Muizzadin Waddaulah, né le 15 juillet 1946 à Bandar Seri Begawan, est le 29e sultan du Brunei depuis 1967 et règne en monarque absolu depuis l'indépendance du Brunei du Royaume-Uni en 1984.

Biographie[modifier | modifier le code]

Hassanal Bolkiah est le fils aîné d'Omar Ali Saifuddien III (1914-1986), 28e sultan du Brunei, et de la reine Damit. Il est né le 15 juillet 1946 à Bandar Seri Begawan, alors appelé Brunei Town.

Il a étudié à l'Institution Victoria de Kuala Lumpur puis a été formé à l'Académie royale militaire de Sandhurst.

Le 4 octobre 1967, à l'âge de 21 ans, il accède au trône suite à l'abdication de son père. Son couronnement a lieu le 1er août 1968 et il est ainsi fait chevalier par la reine Elizabeth II car Brunei est un protectorat britannique.

Politique[modifier | modifier le code]

Hassanal Bolkiah est à la fois Premier ministre, ministre de la Défense, ministre des Finances, commandant suprême des forces armées du Brunei, général honoraire dans les forces armées britanniques et indonésiennes et amiral honoraire dans la Royal Navy. Il s'est également lui-même nommé inspecteur général de la Police royale du Brunei.

Il a intronisé son fils aîné Al-Muhtadee Billah Bolkiah prince héritier en septembre 1998 afin de garantir la continuité du sultanat et de la dynastie.

Une réorganisation complète de l'armée a été entreprise le 1er janvier 1984.

Il crée en 1991 le fond islamique du Brunei.

Des réformes institutionnelles profondes sont en cours depuis 2005 afin de démocratiser le pays. Il a notamment réintroduit le conseil législatif en 2004 qui avait été dissout durant le règne de son père.

Il s'est beaucoup investit dans le domaine de l'éducation et a fait construire entre autres l'Université du Brunei en 1985 qui accueille actuellement environ 3000 étudiants.

En 2013, le Royal College of General Practitioners lui remet le prix des « Compagnon de l' Ordre » en reconnaissance de son travail accompli pour promouvoir la santé au Brunei. Il a en effet crée un caisse nationale pour le logement et instauré des pensions pour les personnes âgées et handicapées.

Hassanal Bolkiah a présidé le sommet de l'ASEAN lorsqu'il s'est déroulé au Brunei en 2001 et 2013.

Après avoir envisagé d'instaurer la charia depuis les années 1990, il annonce son entrée en vigueur le 1er mai 2014[1],[2].

Patrimoine[modifier | modifier le code]

Brunei, 50 Sen à l'effigie du sultan Hassanal Bolkiah, 1989

Le sultan possède l'une des premières fortunes privées mondiales. Il était considéré comme « l'homme le plus riche du monde » par le magazine Forbes en 1997, avec une fortune dépassant les 40 milliards de dollars. C'est le deuxième chef d'État le plus riche de la planète, propriétaire d'un palais trois fois plus grand que le palais de Buckingham (son palais de 1 788 pièces a couté un milliard d'euros), de plus de 5 000 voitures de luxe dont une recouverte de diamants de 4,3 milliards d'euros, de deux palaces à Paris. Après l'une des plus importantes banqueroutes au monde à cause du prince Jefri son frère cadet, le sultan du Brunei a vu sa fortune fondre de moitié dès 2002 mais la hausse du baril en 2005 a de nouveau rempli les caisses de l'État. Selon Forbes, il est revenu en 2005 dans le top 5 (no 2 après le roi Abdallah d'Arabie saoudite) des plus riches familles régnantes du monde. Ses revenus privés dépendent principalement du niveau du baril de brut. En 2008, sa position a été consolidée par la hausse du tarif du baril de brut.

Hassanal Bolkiah est aussi connu pour posséder une des plus vastes collection d'automobiles atypiques, de luxe ou même de prototypes. Il possède plus de 5 000 voitures de luxe dont 531 Mercedes-Benz, 367 Ferrari, 362 Bentley, 185 BMW, 177 Jaguar, 160 Porsche, 135 Toyota, 130 Rolls-Royce, 79 Aston Martin, 62 Lexus, 42 Land Rover, 32 Jeep, 20 Lamborghini, 9 McLaren F1, 4 Bugatti EB110, 2 Renault 5 Turbo 2, 2 taxis londoniens, une centaine de motos, une cinquantaine de voitures de golf et plusieurs avions de ligne (dont un Boeings 747 décorés d'or).

Par l'intermédiaire de la BIA (Brunei Investment Agency, le fonds souverain du royaume) il détient des parts dans de nombreux grands groupes mondiaux et investit massivement dans l'immobilier, notamment l'hôtellerie très haut de gamme avec la création du Dorchester Collection.

Fresques, plafond incrusté de nacre, sol en marbre de Carrare et même escalier mécanique réservé au souverain, dans la mosquée Hassanal Bolkiah, le faste côtoie des détails cocasses. Elle fut érigée en 1992 pour célébrer les vingt-cinq ans de règne du sultan[3].

Le Istana Nurul Iman, le palais royal à Bandar Seri Begawan achevé en 1984, réputé pour être le plus grand au monde avec 200 000 m², 1788 pièces, 257 salles de bain et lui aurait coûté 1,4 milliard de dollars.

À Paris, il a racheté, dans les années 1990, le Plaza Athénée, avenue Montaigne et l'Hôtel Meurice, rue de Rivoli. Il possède en outre depuis 1998 un hôtel particulier situé au 3-5 place Vendôme, dont les travaux de réhabilitation ont été dirigés par le célèbre décorateur Jacques Garcia. Ce pan d'immeuble de la célèbre place avait été racheté à prix d'or à la société IBM.

Lieux portant son nom[modifier | modifier le code]

Sa popularité dans un sultanat qu'il dirige depuis plus de 40 ans lui permet de voir inscrire son nom à un certain nombre de bâtiments et de lieux comme :

  • la Sultan Bolkiah Vocational School à Seria
  • la mosquée Masjid Hassanal Bolkiah à Pekan Tutong
  • l'institut religieux Tahfiz Al-Qur'an Sultan Haji Hassanal Bolkiah à Bandar Seri Begawan
  • l'Hassanal Bolkiah Boys' Arabic Secondary School à Bandar Seri Begawan
  • l'Yayasan Sultan Haji Hassanal Bolkiah Complex, centre commercial à Bandar Seri Begawan
  • la mosquée Jame'Asr Hassanal Bolkiah à Bandar Seri Begawan
  • Hassanal Bolkiah National Stadium, Stade national du Brunei à Bandar Seri Begawan
  • Bolkiah A, village construit sur pilotis situé à 3 km au sud de la capital, sur la rive droite du fleuve Butir, composé de 224 maisons toutes identiques disposées parallèlement et accessible grâce à des pontons
  • Bolkiah B, village situé sur la rive gauche du fleuve Butir, sur l'île de Berambang, à 200 mètres du précédent, composé de 250 maisons identiques. Il n'est accessible que par la mer car l'île n'est pas reliée au continent
  • la Lebuhraya Sultan Hassanal Bolkiah, autoroute d'une longueur de 13 km qui dessert notamment l'aéroport ainsi que les quartiers nord et ouest de Bandar Seri Begawan

Famille[modifier | modifier le code]

La polygamie étant légale à Brunei, le sultan a eu plusieurs femmes :

Saleha, la reine actuelle de Brunei
  • Anak Hajah Saleha (née en 1946), qu'il a épousée en 1967 et avec qui il a eu 6 enfants:
    • Rashidah Sa'adatul (née en 1969)
    • Muta-Wakkilah Hayatul (née en 1971)
    • Al-Muhtadee Billah (né en 1974), prince héritier
    • Majeedah Nuurul (née en 1976)
    • Hafizah Sururul (née en 1980)
    • Abdul Malik (né en 1983)
  • Mariam Abdul Aziz, hôtesse de l'air à la Royal Brunei Airlines, mariés entre 1982 et 2003, ils ont eu 4 enfants:
    • Haji Abdul Azim (né en 1983)
    • Azemah Ni'matul (née en 1984)
    • Fadzillah Lubabul (née en 1985)
    • Abdul Mateen (né en 1991)
  • Azrinaz Mazhar Hakim (née en 1979), présentatrice à la télévision malaisienne TV3, mariés entre 2005 et 2010[4]. Ils ont eu 2 enfants:
    • Abdul Wakeel (né en 2006)
    • Ameerah Wardatul (née en 2008)

Il a également une fille cachée à la presse. Elle vivrait en France dans un hôtel de son père.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]