Infanterie de marine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Affiche de recrutement sous Louis XV

L'infanterie de marine est constituée des troupes terrestres embarquées sur des vaisseaux militaires pour les défendre, libérant ainsi l'équipage du vaisseau des tâches de combat, ou pour les débarquer dans des opérations amphibies. Dans l'Antiquité gréco-latine et carthaginoise, l'infanterie de marine combattait sur le pont des galères, comme dans la marine à voile lors des abordages.

Au cours de l'Histoire, se sont constituées des unités militaires spécialisées dans les conquêtes coloniales, principalement faites par cette infanterie de marine, suivie d'autres troupes en renfort et en suivi. La spécificité de ces unités est donc de combattre sur terre à partir d'une base d'assaut maritime, navires ou barges de débarquement.

Dans la période contemporaine, compte tenu de l'évolution de la guerre navale, et de la projection accrue des forces conventionnelle dans les armées occidentales, la distinction d'emploi entre l'infanterie de marine et l'infanterie conventionnelle a eu tendance à s'estomper, mais la distinction a été conservée soit comme marque de la tradition du régiment, soit comme désignation de troupes d'élite.

L'infanterie de marine en 1991[modifier | modifier le code]

Lors de la dernière année de la guerre froide, les principales forces d'infanterie de marine par effectif était les suivantes[1] :

...

Aux États-Unis[modifier | modifier le code]

US Marines en exercice de reconnaissance, 2003

L'US Marine Corps (Corps de marine des États-Unis) appelé aussi en abrégé US Marine Corps ou USMC est une des cinq branches des forces armées des États-Unis d'Amérique. Ce sont des troupes terrestres dont la mission spécifique est le combat amphibie.

Durant la Seconde Guerre mondiale, la reconquête du Pacifique, d'île en île, a été principalement faite par l'infanterie de marine des États Unis à partir de bâtiments de débarquement spécialisés.

En France[modifier | modifier le code]

Article connexe : Troupes de marine française.

En France, l'infanterie de marine est, au même titre notamment que l'artillerie de marine, une « spécialité » des troupes de marine, un des corps de l'armée de terre française. Elle comprend des régiments d'infanterie dont la spécificité est l'entraînement au combat et les opérations amphibies. Il s'y ajoute aussi des régiments de parachutistes.

Ils descendent des compagnies de la mer qui combattaient sur les vaisseaux de la marine royale. Par la suite, ils ont été utilisés dans les nombreuses colonies que possédait l'empire colonial français.

Appelée « Infanterie de la marine » jusqu'à la fin du XIXe siècle et rattachée au ministère de la Marine, elle est transférée en 1901 au ministère de la Guerre et dénommée « Infanterie coloniale » jusqu'à la fin de l'empire colonial en 1960. Elle devient alors l'« Infanterie de marine », terme qui, contrairement au statut du siècle précédent, ne signale plus le rattachement à un ministère particulier, les ministères de la Marine, de la Guerre et de l'Air étant fondus en un ministère de la Défense.

Parfois, le terme « infanterie de marine » désigne par facilité de langage l'ensemble des troupes de marine.

Au Royaume-Uni[modifier | modifier le code]

Royal Marines, 2003

Les Royal Marines dont les origines remontent à 1664 ont été de toutes les grandes campagnes de l'empire britannique.

En Espagne[modifier | modifier le code]

L’Infantería de Marina est un corps formant partie de l’Armada, elle fut créée par Charles V dit Charles Quint le 27 février 1537, c’est l’infanterie de marine la plus ancienne du monde. L’Infantería de Marina a ses origines dans los Tercios Viejos, unités d’infanterie initialement destinées à être embarquées dans des navires pour réaliser les abordages lors des batailles navales. C’est sous Philippe II que lui fut assignée le concept actuel de force de débarquement.

Galerie photographique[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) The Naval Institute guide to the Soviet Navy, Norman Polmar, United States Naval Institute, 1991, p. 56