Greenville (Caroline du Sud)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Greenville.
Greenville
Image illustrative de l'article Greenville (Caroline du Sud)
Administration
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
État Caroline du Sud Caroline du Sud
Comté Greenville
Maire Knox White
Démographie
Population 56 002 hab. (2006)
Densité 827 hab./km2
Géographie
Coordonnées 34° 50′ 40″ N 82° 23′ 08″ O / 34.844313, -82.385428 ()34° 50′ 40″ Nord 82° 23′ 08″ Ouest / 34.844313, -82.385428 ()  
Superficie 6 770 ha = 67,7 km2
· dont terre 67,5 km2 (99,7 %)
· dont eau 0,2 km2 (0,3 %)
Fuseau horaire EST (UTC-5)
Divers
Fondation 1831
Localisation
Carte du comté de Greenville
Carte du comté de Greenville

Géolocalisation sur la carte : Caroline du Sud

Voir sur la carte administrative de Caroline du Sud
City locator 14.svg
Greenville

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

Voir la carte administrative des États-Unis
City locator 14.svg
Greenville

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

Voir la carte topographique des États-Unis
City locator 14.svg
Greenville
Liens
Site web http://www.greatergreenville.com

Greenville est une ville de l'État de Caroline du Sud aux États-Unis. Elle est le siège et la plus grande ville du comté de Greenville. Avec ses maisons historiques et ses gratte-ciels des temps modernes, Greenville est décrit comme un exemple de la rencontre du «Vieux Sud [des É-U]» et du «Nouveaux Sud».

Le «Combined Statistical Area» (Zone combinée statistique) (CSA) de Greenville, désigné par le Bureau du recensement des États-Unis, est estimé en 2005 avoir une population de 1 185 534 habitants. Le comté de Greenville est le plus peuplé de l'État avec 407 383 personnes, mais de fait que ses limites urbaines compte moins que 30 km², la population de la ville elle-même n'est que de 56 002 habitants selon recensement des États-Unis de 2000.

La Ville de Greenville est la ville la plus densément peuplée de l'État, et le comté de Greenville a aussi la plus grande densité de population que n'importe quel comté de Caroline du Sud. Greenville est la ville principale du Upstate (« haut-État ») de Caroline du Sud, une agglomération urbaine qui inclut les six comtés du nord-ouest de Caroline du Sud au bord des frontières des États de Caroline du Nord et de Géorgie.

Histoire[modifier | modifier le code]

La région était originellement une partie des territoires protégés pour les Cherokees par le traité de 1763 à la fin de la guerre de Sept Ans. Aucun Européen n'avait le droit d'entrer, sauf quelques familles déjà dans la région, et les commerçants européens traversaient régulièrement la région. Le premier immigrant européen permanent était Richard Pearis, qui s'est installé près des chutes d'eau du fleuve Reedy après 1770. Le montagne de Paris, la montagne avec une vue sur la ville, est incorrectement nommée en son hommage.

Pendant la Révolution américaine, les Cherokees (et Pearis) ont choisi le parti des Anglais. Après 1776, les Cherokees ont signé le traité du Coin de DeWitt par lequel ils ont cédé le territoire qui inclut le Comté de Greenville à la Caroline du Sud.

Greenville était originellement appelé Pleasantburg. Le comté de Greenville a été créé en 1786, mais était appelé Greenville District de 1800 à 1868. La région a été probablement nommée en hommage d'un général américain de la Révolution, Nathanael Greene.

Dans le XXe siècle, auparavant le centre de commerce de la région, le centre-ville de Greenville commençait à languir dans les années 1960 quand les grands hypermarchés dans les banlieues a séduit la commerce. C'était un centre-ville en train de mourir dans un centre de grandissement. Pour combattre cette difficulté, la ville de Greenville jurait de recréer un bon environnement de commerce pour soutenir des entreprises, résidences, et les arts.

Initialement ils se focalisèrent sur le fait d'améliorer l'image du centre-ville par l'amélioration des rues et l'accès pour les piétons. Fondamentalement, la ville a rétréci la rue de Main Street de quatre à deux voies; a installé le stationnement anglé, des arbres, et des lumières de rue; et a dirigé la création des parcs et places au centre-ville.

Dans les années 1980, Greenville a mis en place la fondation pour leur vision de son centre vile et donnait un exemple de la possibilité des affaires au centre-ville dans l'hôtel de luxe et centre des affaires Greenville Commons/Hyatt Regency. La ville développait un grand plan pour le centre-ville.

Dans les années 1990, Greenville continuait de créer des liens publique et privé pour se développer durablement. La ville a aussi transformé une zone industrielle languissante en un complexe des arts qui incorporait des bâtiments historiques. Ils continuaient de protéger le quartier historique de centre-ville avec un projet multi-utile des boutiques, restaurants, et bureaux, qui a aidé au développement résidentiel des hauts étages et des nouveaux appartements.

Géographie[modifier | modifier le code]

À cause des lois strictes sur l'annexation, la ville même de Greenville est relativement petite en population, mais l'agglomération urbaine est comparable avec d'autres municipalités américaines de taille moyenne. Greenville est dans le piémont des Appalaches, et au milieu des collines. Le point le plus haut de Caroline du Sud, les Montagnes Sassafras, est près du nord-ouest du Comté de Greenville. La Montagne Paris, le deuxième plus grand sommet dans la région, est le lieu où se trouvent les tours de la télévision et de la radio. Selon le Bureau de recensement des États-Unis, Greenville a, au total, une superficie de 67,7 km²; 67,5 km² étant du sol, et 0,2 km² de l'eau. La superficie totale est à 0,23 % composée d'eau.

Démographie[modifier | modifier le code]

Selon le recensement de 2000.

Informations fondamentales[modifier | modifier le code]

56 002 personnes

24 382 ménages

12 581}familles

Ethnicité[modifier | modifier le code]

62,12 % Européens 33,94 % Africains (Nord-Africains exclus) 1,37 % autres 1,27 % Asiatiques 0,14 % Américains 1,11 % mixtes 0,06 % Pacifiques

3,44 % Hispanophones

Ménages[modifier | modifier le code]

La densité de la population était de 829 personnes/km². Il y avait 27 295 unités de logement avec une densité moyenne de 404 personnes/km².

22,3 % des ménages avaient des enfants de mois de 18 ans 32,7 % avaient des époux 15,5 % avaient une mère seule 48,4 % n’étaient pas des familles

40,8 % n'avaient qu'une personne 12,8 % avaient quelqu'un de 65 ans ou plus qui vivait seul.

La taille moyenne d'un foyer était de 2,11 personnes. La taille moyenne d'une famille était 2,90 personnes.

Distribution de la population[modifier | modifier le code]

20,0 % moins de 18 ans 13,8 % de 18 à 24 ans 31,3 % de 25 à 44 ans 20,5 % de 45 à 64 ans 14,4 % 65 ans et plus

L'âge moyen était de 35 ans

89,9 hommes pour 100 femmes 86,8 hommes par 100 femmes de 18 ans et plus

Revenu moyen[modifier | modifier le code]

$33 144 pour un ménage $44 125 pour une famille

$35 111 pour un homme $25 339 pour une femme

$23 242 par population

Pauvreté[modifier | modifier le code]

12,2 % des familles 16,1 % de la population 22,7 % des moins de 18 ans 17,5 % des plus de 65 ans

Économie[modifier | modifier le code]

Le siège de Michelin Amérique du Nord à Greenville

Depuis la Guerre de Sécession, l'économie de Greenville était largement fondée sur la fabrication des textiles. Greenville était connue comme «La capitale mondiale du textile». Les salaires bas et des subventions favorables ont séduit des sociétés étrangères pour investir beaucoup dans la région. Greenville est le siège principal nord-américain de Michelin et de BMW (qui a aussi construit une grande usine à l'est de Greenville dans la banlieue de Greer, en Caroline du Sud).

Ces sociétés, et d'autres comme General Electric, ont contribué à la croissance durable de la région. Récemment, Clemson University, BMW, Timken, IBM, Microsoft, Michelin, et le Society of Automotive Engineers International (SAE), ont combiné pour créer l' International Center for Automotive Research (ICAR) (le Centre international pour la recherche automotrice) sur l'autoroute Interstate 85 dans la ville de Greenville.

De plus, sur l'autoroute Interstate 85 autour de l'ICAR, le Millennium Campus est une zone d'affaires de 200ha existant pour faire venir de grandes sociétés. Une grande société en train de construire son siège principal à Greenville là-bas est Hubbell Lighting, Inc., un producteur à dimension globale de lumières résidentielles et commerciales. À travers de l'autoroute Interstate 85 de l'ICAR et le Millennium Campus, un nouveau développement de 445ha (Verdae Development) est dans ses premières phases de construction.

Lockheed Martin Aircraft & Logistics Center est un grand centre de maintenance aéronautique à Greenville au Donaldson Center Industrial Air Park, une ancienne base de l'armée de l'US Air Force, aussi le site des bureaux de 3M, Honeywell, Stevens Aviation, et plusieurs autres sociétés et organisations.

Gouvernement[modifier | modifier le code]

La branche législative[modifier | modifier le code]

La ville de Greenville est dirigée principalement par le conseil municipal. Celui-ci se réunit chaque semaine au 206 S. Main Street / 9e étage pour discuter et voter les mesures pour améliorer la vie quotidienne des citoyens. Chaque quinzaine, le conseil invite des citoyens à s'impliquer et à faire des pétitions. Des comités dirigés par un des membres du conseil municipal se réunissent régulièrement chaque mois pour discuter des problèmes spécifiques, comme un microcosme du conseil municipal. Les six conseillers sont élus de quatre districts d'une membre [1] avec deux conseillers globaux. Malgré le temps qu'ils consacrent à la ville, ils sont tous à temps partiel. Le maire est aussi le président du conseil.

Liste des membres du conseil municipal en juin 2005:

  • Maire : Knox White
  • Maire pro tempore  : Lillian Brock Flemming, District 2
  • Député maire pro tempore et Présidente, Comité sur les travaux publics : C. Diane Smock, Global
  • Présidente, Comité sur le développement économique : Michelle R. Shain, Global
  • Présidente, Comité de salut public : Debra M. Sofield, District
  • Présidente, Comité sur la qualité de vie/l'environnement : Chandra E. Dillard, District 3
  • Président, Comité sur les finances/l'administration : Garry W. Coulter, District 4

La branche exécutive[modifier | modifier le code]

En ayant adopté un système de gouvernement municipal de conseil-gestionnaire en 1976, le gestionnaire municipal de Greenville tient la plus grande part du pouvoir exécutif, le maire étant relégué à un rôle largement cérémonial. Le gestionnaire actuel est M James M. Bourey. Il est responsable des affaire quotidiennes du gouvernement de la ville, dirigeant le département du gouvernement, proposant le budget et plusieurs autres tâches importantes. Le gestionnaire municipal est à l'office au plaisir du conseil municipal.

La branche judiciaire[modifier | modifier le code]

Selon la charte de la ville de Greenville, la justice municipale a désignée le conseil municipal pour recevoir des plaints concernant les ordonnances municipales. Le conseil municipal désigne aussi une justice administrative pour gérer des subpoenas, des appels d'enquête et des arrêts. Des députés prennent la place de la justice quand elle ne peut pas recevoir une plainte.

Représentant de la Justice municipale actuel : Matthew R. Hawley, Jr.

Santé et Formation[modifier | modifier le code]

(en progrès)

Divertissements[modifier | modifier le code]

En tant que plus grande ville du haut de l'état, Greenville offre plusieurs activités et attractions. Les théâtres et des lieux d'évènements accueillent des concerts et des troupes de théâtres.

Attractions[modifier | modifier le code]

Lieux d'événements[modifier | modifier le code]

  • Palmetto Expo Center, le plus grand palais des congrès entre Atlanta et Washington DC, a plus que 29 300 m2 pour les exhibitions et plus que 8 200 m2 pour les réunions et des congrès.
  • Bi-Lo Center [2], une arène de 16 000 sièges au centre-ville de Greenville qui accueille plusieurs concerts et évènements chaque année.
  • Centre Peace, un centre des arts dramatiques qui accueille des spectacles de Broadway, des symphonies, des concerts et des évènements civiques. Internationalement connu pour sa qualité acoustique, le Centre Peace est aussi le siège du Carolina Ballet Theatre, du Greenville Symphony Orchestra et de la Greenville Chorale.
  • The Warehouse Theatre, un théâtre indépendant en opération depuis 32 ans, situé dans le quartier historique du West-End.
  • Le South Carolina Governor's School For The Arts & Humanities est un lycée public de résidence pour des Beaux-Arts et accueille plusieurs évènements rassemblés par ses étudiants.

Lieux historiques (à traduire)[modifier | modifier le code]

Les chutes sur le Reedy
  • Parc Falls sur le Reedy, est un grand parc régional avec des beaux jardins et dispose du Liberty Bridge, un pont suspendu pour les piétons. Il se trouve sur la rivière du Reedy juste au sud du centre-ville dans le West-End.
  • Greenville County Museum of Art est le lieu où se trouve la Southern Collection of art présentant des œuvres d'art du Sud datant des années 1700.
  • Le musée et la galerie de Bob Jones University se trouvent sur le campus de Bob Jones University, et sont reconnus par beaucoup comme abritant la collection d'œuvres religieuses la plus prestigieuse de l'hémhisphère ouest. Le musée recense des œuvres sacrées italiennes, espagnoles, françaises, anglaises, flamandes, néerlandaises et allemandes datant du XIVe jusqu'au XIXe siècle, réalisées par des artistes comme Rubens, van Dyck, Reni, Tintoretto, Le Brun, Cranach, Ribera, et Murillo, ainsi que du mobilier, des sculptures, des tapisseries et des porcelaines.
  • Greenville Zoo, se trouvant à Cleveland Park, abrite une large collection d'espèces d'animaux provenant du monde entier.
  • Roper Mountain Science Center propose des ressources pour les étudiants de la région, et abrite le plus grand planétarium de Caroline du Sud.
  • Furman University Japanese Garden abrite un petit salon de thé.

Événements[modifier | modifier le code]

  • InnoVenture chaque mars aide le développement des « Communautés d'Innovation » autour des corporations, universités, et nouvelles entreprises dans le Southeastern Innovation Corridor.
  • ARTISPHERE chaque avril se tient une exposition des arts pour souligner le développement de la région à l'échelle internationale. Elle offre diverses expériences centrées sur les arts.
  • Fall for Greenville est un grand festival qui se passe chaque année au centre-ville la première fin de semaine d'octobre. Ce festival se focalise sur la cuisine régionale avec des concerts gratuits et la course de vélo appelée la Greenville Cycling Classic.
  • Greek Festival est un festival qui se passe en mai mené par les membres de l'Église orthodoxe de Grèce qui offrent des dégustations de cuisine grecque et des activités culturelles.
  • Arts in the Park est un festival des arts qui a lieu près du Parc Reedy au centre ville.
  • Reedy River Run une course de dix kilomètres qui a lieu en février ou mars.
  • The Red Party est la boum annuelle au History Museum of the Upcountry, une campagne de financement pour AID Upstate, une organisation dédiée au service des malades du Sida.
  • United States Road Race Cycling Championships est une course de vélo qui a lieu au début de septembre et qui réunit des cyclistes professionnels s'essayant pour le championnat du United States National Road Race Champion et le Time Trial Champion.

Sports[modifier | modifier le code]

  • Greenville Drive : filiale de la ligue mineure des Boston Red Sox. Le Drive a commencé sa première saison dans son nouveau stade au centre-ville le 6 avril 2006.
  • Greenville Grrrowl : équipe de hockey du ligue mineure dans le ECHL.
  • Jusqu'en 2003 Greenville accueillait l'équipe de basket-ball de NBDL nommée Groove de Greenville, champion en Text.

Arts et culture[modifier | modifier le code]

Presse[modifier | modifier le code]

  • (en) Greenville News Journal quotidien avec le plus grand nombre de lecteurs du Piémont de Caroline du Sud.
  • (en) The Beat Un journal bihebdomadaire, détenu localement, contre la propriété du «Greenville News/Upstate Link» par Gannett, et le «Greenville Journal» par Community Journals. Autrefois appelé MertoBEAT, ses dispositifs incluent la politique locale, les arts et les divertissements, les affaires et la critique et la revue des nombreuses livres, disques compactes, films, et même lieux de culte.
  • (en) Upstate Link Journal hebdomadaire, détenu par Greenville News, ciblé vers un lectorat de jeunes professionnels. L'Upstate Link a été créé en 2004 pour contrer «The Beat» avec des dispositifs en commun avec lui.

Transport[modifier | modifier le code]

Greenville est sur l'autoroute inter-État de Interstate Highway I-85 entre Atlanta et Charlotte, avec les autoroutes I-385 et I-185 au service des autres zones de l'agglomération métropolitaine. L'autoroute I-26 est jusqu’au nord-est à Spartanburg.

Les autoroutes américaines qui desservent l'agglomération sont l'US Highway 123 (Calhoun Memorial Highway), l'US 25, la Business US Highway 25, l'US 29 et l'US 276.

Greenville est aussi desservie par l'autorité de transports en communs de Greenville Transit Authority (GTA). La GTA met en fonction un système d’autobus qui desservent l'agglomération de Greenville et presque tout le comté de Greenville aussi.

Le service de chemin de fer Crescent joint relie Greenville avec les villes de New York, de Philadelphie, de Baltimore, de Washington, D.C., de Charlotte, d'Atlanta, de Birmingham, et de La Nouvelle-Orléans. La gare Amtrak est située 1120 de la West Washington Street.

Greenville est desservie par deux aéroports, Greenville Downtown Airport (GMU) pour les avions privés, et un aéroport international qui dessert des compagnies aériennes, L'aéroport international de Greenville-Spartanburg (GSP). GSP est un aéroport le plus chargé de l'État, et GMU est le troisième.

En préparation pour l'avenir, les dirigeants de la ville sont dans les étapes fondamentales de planification d'un système de voies ferrées légères pour désengorger les autoroutes. Cependant, ce plan n'en est encore qu'en l'état d'idée. Aussi, Greenville ferait partie du plan éventuel du département des Transports des États-Unis pour une ligne à grand vitesse de Southeast High Speed Rail Corridor de Washington à Birmingham.

Un tram du type traditionnel est déjà en construction pour aller entre le centre-ville de Greenville et l'université de Furman.

Personnages célèbres[modifier | modifier le code]

Villes jumelées[modifier | modifier le code]