Nathanael Greene

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Nathanael Greene
Charles Willson Peale peignit un portrait du général Greene en 1783, qui fut copié plusieurs fois par C.W. Peale et son fils, Rembrandt Peale.
Charles Willson Peale peignit un portrait du général Greene en 1783, qui fut copié plusieurs fois par C.W. Peale et son fils, Rembrandt Peale.

Naissance
Warwick
Décès (à 45 ans)
près de Savannah
Origine Américain
Allégeance US flag 13 stars – Betsy Ross.svg États-Unis
Arme Armée continentale
Grade Major-général
Années de service 17751783
Conflits Guerre d'indépendance américaine
Faits d'armes Siège de Boston
Bataille de Harlem Heights
Bataille de Fort Washington
Bataille de Trenton
Bataille de Brandywine
Bataille de Germantown
Bataille de Monmouth
Bataille de Rhode Island
Bataille de Springfield
Bataille de Guilford Court House
Bataille de Hobkirk's Hill
Siège de Ninety-Six
Bataille de Eutaw Springs
Distinctions Médaille d'or du Congrès

Nathanael Greene () est un major-général de l'Armée continentale lors de la guerre d'indépendance des États-Unis. Lorsque la guerre débute, il est un simple soldat de la milice de la colonie de Rhode Island, à l'issue de la guerre, il a la réputation d'être, comme George Washington, l'un des officiers américains les plus fiables et les plus doués.

Hommage[modifier | modifier le code]

Le comté de Greene (Pennsylvanie) porte son nom.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Terry Golway, Washington's General: Nathanael Greene and the Triumph of the American Revolution. New York: Holt, 2005. (ISBN 0-8050-7066-4).
  • George Washington Greene The Life of Nathanael Greene, Major-General in the Army of the Revolution. 3 vols. New York: Putnam, 1867-1871. Reprinted Freeport, NY: Books for Libraries Press, 1972. (ISBN 0-8369-6910-3).
  • David McCullough. 1776. New York: Simon & Schuster, 2005. (ISBN 0-7432-2671-2).
  • Charles F. Price, Nor the Battle to the Strong: A Novel of the American Revolution in the South. Savannah: Frederic C. Beil, 2008. (ISBN 978-1-929490-33-2).

Sur les autres projets Wikimedia :