Gaston Modot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Gaston Modot

Description de l'image  S_fantomas_fejos_06_g.jpg.
Naissance 31 décembre 1887
Paris, France
Nationalité Drapeau de la France Française
Décès 19 février 1970 (à 82 ans)
Paris, France
Profession Acteur

Gaston Victor Modot est un acteur de cinéma français, né le 31 décembre 1887 à Paris 14e, et mort le 19 février 1970 au Raincy (Seine-Saint-Denis)[1],[2].

  • Inhumé à Paris 17e ( cimetière des batignolles div 11 )

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d'un architecte[1], Gaston Modot s'intéressa à la peinture et fréquenta des artistes comme Picasso et Modigliani, mais aussi des écrivains (Blaise Cendrars). Après s'être essayé à la peinture, il a créé des décors de cinéma et de ce fait est devenu acteur. Dès 1909, il se consacra au cinéma et participa à l'aventure comique de la bande des « Pouittes », avec Jean Durand. Il joua dans les séries Onésime et Calino. Avec Joë Hamman, il tourna, en Camargue, des séries de western.

Après guerre, Gaston Modot s'intéressa davantage au cinéma intellectuel français. Il prit part aux projets de Louis Delluc, Germaine Dulac ou Abel Gance. En 1930, il est dans L'Âge d'or de Buñuel, puis enchaîne des rôles marquants : Fantômas de Paul Fejos, Sous les toits de Paris de René Clair, La Bandera de Julien Duvivier, Lucrèce Borgia d’Abel Gance. Il collabore beaucoup ensuite avec Jean Renoir : La Grande Illusion (1937), La Marseillaise, La vie est à nous (1937), La Règle du jeu (1939), French Cancan (1954). On le trouve aussi dans Pépé le Moko (Julien Duvivier), Casque d'or (Jacques Becker), Les Enfants du paradis (Marcel Carné), une filmographie impressionnante. Il avait gardé de son expérience d'acteur de cinéma muet une gestuelle très expressive.

Filmographie[modifier | modifier le code]

1909[modifier | modifier le code]

Courts métrages réalisés par Jean Durand :

1910[modifier | modifier le code]

Courts métrages réalisés par Jean Durand, sauf avis contraire :

1911[modifier | modifier le code]

Courts métrages réalisés par Jean Durand, sauf avis contraire :

1912[modifier | modifier le code]

Courts métrages réalisés par Jean Durand sauf avis contraire) :

1913[modifier | modifier le code]

Courts métrages réalisés par Jean Durand, sauf avis contraire) :

1914[modifier | modifier le code]

Courts métrages réalisés par Jean Durand) sauf avis contraire :

  • Onésime en promenade ou Onésime en balade (190 m)
  • Le Jugement du fauve (716 m), film tourné en 3 parties (Le Fou dans la ménagerie, Lequel ?, Le Jugement du fauve)
  • L'Aventure de Monsieur Smith (198 m)
  • La Mariquita de Henri Fescourt, long métrage tourné en 4 parties (1 978 m) – un mineur au Cap
    1. L’Orpheline
    2. Les années passent
    3. Au Cap à l'assaut de l'or
    4. Revanche
  • Onésime gardien du foyer (180 m)
  • Onésime sourcier
  • Le Mariage du frotteur (327 m)
  • Onésime marchand de moutons
  • Les Lions dans la nuit (882 m)
  • Le Système du docteur Bitume (102 m) – le docteur Bitume
  • Onésime et son âne (175 m) – un valet de chambre et un agent
  • Onésime et les titres
  • Onésime et le voisin gênant
  • Onésime et le policier
  • Les Somnambules de Louis Feuillade (884 m) – le guitariste au restaurant
  • Onésime et le dromadaire ou Onésime et le chameau reconnaissant (243 m) – le concierge
  • Onésime et le drame de famille (169 m) – la fille à nattes
  • Onésime et le clubman ou Onésime suicidé malgré lui (349 m) – un clubman
  • Le jockey est en retard (107 m)
  • Onésime et l'infirmière
  • L'Enfant et le Chien (520 m)
  • L'Enfant et la Bouteille (218 m)
  • Les Doigts qui étranglent ou La Main mystérieuse
  • Onésime, si j'étais roi ou Onésime fleur de harem (298 m)
  • Onésime fait des économies (204 m) – un employé de bureau
  • La Pipe de Master Pouitte (148 m) – Master Pouitte
  • Monsieur Pelche fait l'ouverture – Monsieur Pelche
  • Le Vœu d'Onésime (252 m) – un porteur de malles
  • Onésime et le Lâche anonyme ou Onésime et la lettre anonyme (278 m)
  • Oscar, Calino et la Panthère – un cambrioleur
  • Onésime et le pélican (234 m) – le voleur dresseur de pélican
  • Onésime fait des crèpes

Période 1915-1919[modifier | modifier le code]

Période 1920-1929[modifier | modifier le code]

Période 1930-1962[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Archives numérisées de l'état civil de Paris, acte de naissance no 14/15/1888, avec mention marginale du décès. Acte établi le 2 janvier 1888 indiquant « né le 31 décembre dernier » (consulté le 5 juillet 2012)
  2. Notice sur LesGensducinema.com.

Sur les autres projets Wikimedia :