Maurice Tourneur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tourneur.

Maurice Tourneur

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

En 1920, photographié par Fred Hartsook

Nom de naissance Maurice Félix Thomas
Naissance 2 février 1876
Paris, France
Nationalité Drapeau de la France Française
Décès 4 août 1961 (à 85 ans)
Paris, France
Profession Réalisateur
Maurice Tourneur (à gauche), en 1917, sur le tournage de Pauvre petite fille riche, avec son cameraman Lucien Andriot.

Maurice Thomas, dit Maurice Tourneur, est un réalisateur français, né le 2 février 1876 à Paris, 17e, ville où il est mort le 4 août 1961 dans le 16e.

Il est le père du réalisateur franco-américain Jacques Tourneur.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d'un bijoutier de Belleville, Maurice Tourneur débute comme graphiste et illustrateur de magazines dans sa jeunesse. Après s'être engagé dans une unité d'artillerie française en Afrique du Nord, il devient, à son retour, assistant du sculpteur Auguste Rodin, puis celui du peintre Puvis de Chavannes. Attiré par le théâtre, plusieurs personnes de sa famille font partie d'une troupe, il devient acteur, croise la route de la tragédienne Réjane et la suit dans sa tournée en Amérique du Sud. Il intègre ensuite la compagnie d'André Antoine. En 1904, il épouse Fernande Petit, dont il aura un fils, le futur Jacques Tourneur. Jusqu'en 1911, il met en scène près de 400 pièces de théâtre.

Dès 1912 il s'intéresse au cinéma, devient l'assistant de son ami Émile Chautard puis passe à la réalisation. Pour la Société Française des Films et Cinématographes Éclair il tourne Figures de cire, Les Gaîtés de l'escadron, Fille de pirates. Maniant bien la langue anglaise, il est envoyé en 1914 par Eclair aux États-Unis. À cette époque la World Pictures, considère Tourneur comme le meilleur cinéaste du moment. En 1918, il fonde sa propre maison de production. Il divorce de sa première femme en 1923 et épouse l'actrice Louise Lagrange.

Revenu en France à l'avènement du parlant, après plusieurs déconvenues sur ses derniers films américains[1], il tourne jusqu'en 1948. Victime d'un accident d'auto, devenu paraplégique, il se met à l'écriture de romans policiers. À sa mort en 1961 à l'âge de 85 ans, il est enterré au cimetière du Père-Lachaise.

Il fait partie des très rares artistes français à avoir été honorés par une étoile au Hollywood Walk of Fame à Los Angeles.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma muet[modifier | modifier le code]

France[modifier | modifier le code]

États-Unis[modifier | modifier le code]

Allemagne[modifier | modifier le code]

France[modifier | modifier le code]

  • 1928 : L'Équipage, dernier film muet de Tourneur, tourné lors de son retour en France, commencé avant son départ en Allemagne pour le tournage de Le Navire des hommes perdus, mais achevé après celui-ci.

Cinéma parlant[modifier | modifier le code]

France[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. En 1929, Tourneur se fâche avec Irving Thalberg sur le tournage de L'Île mystérieuse, film repris par Benjamin Christensen puis finalement terminé par Lucien Hubbard.

Liens externes[modifier | modifier le code]