Henri Pouctal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Albert Henri Pouctal, né le 21 octobre 1856 à La Ferté-sous-Jouarre (Seine-et-Marne) et mort le 3 février 1922 à Paris, est un réalisateur français.

Il est tombé, il faut bien le dire, dans les oubliettes de l'histoire, et pourtant il fut un très grand cinéaste. Il fut d’abord acteur, avant de rejoindre André Antoine, le défenseur du théâtre naturaliste, sur la petite scène du Théâtre-Libre.

Biographie[modifier | modifier le code]

Henri Pouctal débute réellement sa carrière cinématographique comme assistant d’André Calmettes et Charles Le Bargy pour le tournage du film L'Assassinat du duc de Guise (production Le Film d'Art). Jusqu’en 1914, il porte à l’écran plusieurs œuvres littéraires, notamment La Dame aux camélias (1912) d'après Alexandre Dumas fils avec Sarah Bernhardt, ou Le Colonel Chabert d'après Honoré de Balzac avec André Calmettes. Pendant la première guerre mondiale, il participe à des productions patriotiques comme L’Infirmière (1914), Dette de haine (1915), La Fille du Boche (1915), La France d’abord (1915), Alsace (1916) ou encore Chantecoq (1916). À cette période, il réalise plusieurs épisodes tirés du roman d’Alexandre Dumas, Le Comte de Monte-Cristo (1918), qui consolident sa réputation, mais l’excellente adaptation de Au travail, d’après Émile Zola, lui permet d’atteindre le sommet de son art. Le premier des sept chapitres de cette œuvre à l’harmonie réaliste sortit en salle à Paris le 16 janvier 1920. Ce film ambitieux a engagé des capitaux considérables pour l’époque mais Henri montre qu’un cinéma français populaire de qualité, est possible.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Acteur 
Réalisateur 

Théâtre[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]