Gampopa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gampopa, statue tibétaine

Gampopa (1079–1153), encore appelé Dhagpo Lhaje (le médecin de Dhagpo) et Dhakpo Rinpoche (le maître de Dhagpo) est un maître historique de la lignée Kagyüpa et plus particulièrement de la branche appelée « Karma-kagyu ».

Disciple de Milarépa et initié au kadampa et au mahamudra, il est considéré comme le fondateur de la lignée-mère Dhagpo Kagyu, et l'ancêtre des « quatre grandes écoles » de la tradition kagyu du bouddhisme tibétain fondées par quatre de ces disciples. Au nombre de ceux-ci, Düsum Khyenpa, premier Karmapa.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Nyal dans le sud-est du Tibet, il suivit tout d'abord les pas de son père médecin. Il se maria âgé d'une vingtaine d'années et eut deux enfants, qui tous deux moururent d'une épidémie locale. Gampopa en fut très perturbé, en particulier quand sa femme aussi tomba malade, et qu'il se vit impuissant à la guérir. Comme elle mourait, elle le pria de vouer sa vie à la pratique du bouddhisme.

À l'âge de vingt-six ans, il se fit donc recevoir comme novice dans la tradition kadampa. Il étudia avec plusieurs maîtres et développa une bonne compréhension des enseignements. À l'âge de trente-deux ans, il entendit parler de Milarépa ; il ressentit alors une intense dévotion et prit conscience que Milarépa devait être le maître qui lui était destiné.

Il se mit en route à sa recherche et put le trouver après de nombreuses épreuves. Il reçut de lui la totalité des enseignements Kagyüpa. Il se rendit à Dagpo dans le Kham où il resta en retraite de méditation pendant plusieurs années et fonda le monastère Daglha Gampo. Il attira bientôt de nombreux disciples. Gampopa était aussi un excellent écrivain remarqué pour sa vision pénétrante ; Le Précieux Ornement de la libération (Dhagpo Thargyen) est la plus connue de ses œuvres. Parmi les principaux disciples de Milarépa, c'est à lui que fut confiée la transmission complète Kagyupa. Il mourut à l'âge de soixante-quinze ans.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Oeuvres de Gampopa[modifier | modifier le code]

  • Le précieux ornement de la libération, trad., Padmakara, 1999, 300 p.
  • L'Ondée de Sagesse, trad., Éd. Claire Lumière (2006). (ISBN 2-905998-81-4)
  • Les instructions du seigneur Gampopa. Le rosaire des joyaux de la sublime voie, trad., Congrégation Karma Migyur Ling, diff. Montchardon, 2001.
  • La voie suprême selon le yoga tibétain, trad., Allia, 2003, 73 p.

Études sur Gampopa[modifier | modifier le code]

  • Jampa Mackenzie Stewart, Vie de Gampopa, fils de coeur de Milarépa (1995), trad., Ed. Claire Lumière (1996), 192 p. (ISBN 2-905998-35-0)
  • Lama Kunsang & Marie Aubèle, L'Odyssée des Karmapas, La grande histoire des lamas à la coiffe noire, Ed. Albin Michel (2011). (ISBN 978-2-226-22150-6)


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]