Rechung Dorjé Drakpa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Rechung Dorjé Drakpa (Wylie : Ras-chung-rje Rdo Grags-pa) (1084-1161), connue sous le nom Réchoungpa, était l'un des deux disciples les plus importants du yogi et poète du XIe siècle Milarépa (l'autre étant Gampopa). Réchoungpa fonda la lignée Rechung Kagyu[1] et a été particulièrement important dans la transmission du cycle des enseignements ésotériques de Cakrasamvara connus sous le nom Demchog Nyengyü (bde mchog snyan brgyud), Demchog-Khandro Nyengyü ou Rechung Nyengyü (ras chung snyan brgyud)

Il avait onze ans quand il rencontra Milarépa. Il voyagea à deux reprises en Inde où il étudia avec des maîtres indiens. Il pratiqua la méditation dans des grottes, dont celle de Rechung Puk, située sur le flanc d'une montagne qui sépare la vallée de Yarlung de celle de Chonggye[2].

Parmi les disciples de Milarépa, Rechung a occupé un poste de premier plan, et avec Gampopa a donné des instructions au premier Karmapa, Dusum Khyenpa, fondateur de la ligne de la lignée Karma Kagyu. Alors que le moine Gampopa a mis davantage l'accent sur la tradition monastique dans les lignées de transmission, Rechung a mis l'accent sur le yoga des maîtres indiens.

Il fut également un tertön (révélateur de trésors spirituels) et a découvert des enseignements de Padmasambhava. Réchoungpa a voyagé plusieurs fois en Inde et en rapporta des enseignements tantriques incorporées dans une lignée unique. La lignée de transmission se poursuit par Gyalwa Kyang Tsangpa, disciple de Rechungpa, puis par Machik Ongyo (Machig Ongjo ou Ayu Khandro (en)) (XIIe siècle). Cette lignée de transmission s'est continuée jusqu'à nos jours. Entre autres, elle est conservée par Changling Rinpoché, qui enseigne également en Occident.

Les bouddhistes tibétains croient que Réchoungpa a compilé les Six Saveurs Égales à partir de sources indiennes et que le texte a été caché par Réchoungpa, pour être redécouvert ultérieurement par le tertön Tsangpa Gyare, fondateur de la lignée Drukpa au Tibet[3].

Rechung Rinpoché a été reconnu comme sa quatorzième incarnation[4].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Rechung Kagyu
  2. (en) Stephen Batchelor, The Tibet Guide, Foreword by the Dalai Lama, Wisdom Publications, 1987 (ISBN 0861710460), p. 255
  3. Tsangpa Gyaré Yéshé Dorjé
  4. Julien Pierre, La médecine tibétaine vue de l'intérieur : Ven. Rechung Ripoche Jampal Kunzang, Tibetan Medicine illustrated in original texts, Revue d'histoire de la pharmacie, 1974, 62 (222) pp. 212-213

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]