Domino Records

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Domino.

Domino Records

Description de l'image  DominoLogo.jpg.
Fondation 1993
Fondateur Laurence Bell
Jacqui Rice
Genre Garage rock
Post-punk
Pays d'origine Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Siège Londres
Site web dominorecordco.com

Domino Recording Company, plus connu sous le nom de Domino Records, est un label indépendant anglais[1]. Basé à Londres, il possède également une filière américaine à Brooklyn, et un bureau à Paris[1]. Il fut fondé en 1993 par Laurence Bell[1] et Jacqui Rice.

Le flair de cette maison signant de jeunes groupes s'imposant par la suite parmi les plus gros succès (publics et critiques) rock de cette décennie en a fait un label indie très en vogue actuellement. Franz Ferdinand, The Kills, Anna Calvi ou Arctic Monkeys figurent notamment à son catalogue, et cohabitent avec des groupes restés beaucoup plus confidentiels. Domino est par ailleurs le label européen d'Elliott Smith, de Sebadoh, de Smog, de Will Oldham et de Pavement[1].

Domino a célébré son premier album en tête des charts britanniques en octobre 2005 avec l'album You Could Have It So Much Better de Franz Ferdinand et son premier single #1 quelques jours plus tard avec I Bet You Look Good On the Dancefloor des Arctic Monkeys.

Artistes du label[modifier | modifier le code]

Chez Domino Records UK[modifier | modifier le code]

Chez Domino Records USA[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d L’effet Domino, Philippe BROCHEN, Libération, 5 novembre 2013

Liens externes[modifier | modifier le code]