Euro Millions

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pays participants :
  •      pays fondateurs d'Euro Millions
  •      pays l'ayant rejoint en octobre 2004

Euro Millions (également typographié Euromillions ou EuroMillions) est une loterie transnationale, proposée dans neuf pays européens, ce qui en fait la plus grande loterie européenne, les trois monnaies de jeu étant l'euro, la livre sterling et le franc suisse.

La loterie est coorganisée par dix sociétés de jeux ou leurs filiales locales.

De par son envergure, les gains sont démultipliés, par rapport aux loteries nationales, mais aussi les chances de ne pas gagner. Dans sa plus récente version, un joueur a 93 possibilités sur 100 de ne pas rembourser son ticket.

Pays participants[modifier | modifier le code]

À l’initiative de la Française des jeux (opérateur pour la France métropolitaine et Monaco, ainsi que les départements et certaines collectivités d’outre-mer, parfois via des filiales locales tenant compte de légères modifications pour la répartition des lots et la fiscalité locale spécifique), les loteries britannique, espagnole et française se sont regroupées en 2004 pour créer Euro Millions. Le premier tirage a eu lieu le vendredi 13 février 2004. L’Autriche, la Belgique, l’Irlande, le Luxembourg, le Portugal et la Suisse ont rejoint cette loterie le 8 octobre 2004 — le total des populations des onze pays participant étant désormais de l'ordre de 214 millions d'individus.

Bien que les pays participants n’utilisent pas tous l’euro comme devise de vente et de remise des gains, les cagnottes communes sont constituées en euros exclusivement (sur la base de 50 % des mises totales), et les prix convertis dans la devise officielle des pays participants au cours de change établi le soir du tirage, et payable dès le lendemain du tirage (le risque éventuellement lié au change jusqu’à la remise des prix est pris en charge par l’ensemble des sociétés de jeux participantes, qui s’assurent de disposer des provisions de devises nécessaires au paiement des gagnants). Chaque société organisatrice calcule donc le soir du tirage le montant correspondant des prix à partir de la cagnotte globale constituée le soir du tirage par l’ensemble des pays participants.

Le prix d’une grille a été fixé depuis le début du jeu à 2 €. Sur ces 2 €, seul 1 € est redistribué[1]. Le Royaume-Uni et la Suisse n'utilisent pas l'euro. Les prix fixes des grilles dans ces deux pays est de 2 £ pour les britanniques et 3 CHF en Suisse. Ils peuvent théoriquement être révisés pour tenir compte de la fluctuation des taux de change.

En France, depuis le 4 février 2014, la participation obligatoire au jeu de tirage complémentaire My Million, a porté le montant minimal pour participer à l'Euro Millions à 2,50 € par grille.

Les taxes éventuellement perçues dans chaque pays sont indépendantes du montant de la cagnotte commune, et peuvent être prélevées soit sur les 50 % des enjeux perçus et restant à la disposition de chaque société organisatrice, soit dans le pays concerné par prélèvement direct au moment de la remise des prix au joueur, dans les conditions fiscales propres à chaque pays (et des seuils d’imposition de certains gains).

Les sociétés organisatrices n’entrent pas en concurrence sur leurs territoires respectifs.

Date
d’adhésion
Pays Région(s) Opérateur local Marque
utilisée
Devise Diffuseur TV[2] Langue(s) de
diffusion TV
7 février 2004

(1er tirage le 13 février 2004)

Drapeau de la France France Polynésie française La Pacifique des jeux Euro Millions XPF Polynésie 1re
(Outre-Mer 1ère)
français
départements d’outre-mer,
Saint-Barthélemy,
Saint-Martin,
Saint-Pierre-et-Miquelon
La Française des jeux EUR Outre-Mer 1ère
métropole TF1 (2004-2010 ; depuis 2014)

France 2 (2011-2013)

Drapeau de Monaco Monaco
Drapeau de l'Espagne Espagne Loterías y Apuestas
del Estado
EuroMillones TVE2 espagnol
Drapeau d'Andorre Andorre
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni The National Lottery
(Camelot Group PLC)
EuroMillions GBP BBC One anglais
8 octobre 2004 Drapeau de l'Irlande Irlande National Lottery
(An Post National Lottery Company (en))
EUR TG4 irlandais
anglais
Drapeau de l'Autriche Autriche Österreichische Lotterien (de) 'Euro Millionen ORF2 allemand
Drapeau du Portugal Portugal Departamento de Jogos
(section de Santa Casa da Misericórdia de Lisboa (pt))
Euromilhões TVI portugais
Drapeau de la Belgique Belgique francophone Loterie Nationale SA Euro Millions La Une (RTBF 1) français
germanophone Nationallotterie AG
néerlandophone Nationale Loterij NV Één (VRT TV1) néerlandais
Drapeau du Luxembourg Luxembourg Loterie Nationale
(Œuvre nationale de secours
Grande-Duchesse Charlotte)
Télé Lëtzebuerg
(RTL Lux)
luxembourgeois
Drapeau de la Suisse Suisse romande Loterie Romande CHF RTS Deux français
alémanique,
italienne
Swisslos
Interkantonale Landeslotterie
Drapeau du Liechtenstein Liechtenstein

Principe[modifier | modifier le code]

Le jeu consiste à choisir 5 numéros entre 1 et 50 ainsi que 2 étoiles numérotées de 1 à 11, avec deux tirages par semaine. Jusqu'au 10 mai 2011, il fallait choisir 5 numéros entre 1 et 50 et 2 étoiles numérotées seulement de 1 à 9, avec un tirage hebdomadaire. Ainsi, la probabilité de gagner a été réduite de 1 sur 76 millions environ à 1 sur 116 millions environ[3]. Le joueur a la possibilité d'utiliser le système Quickpick (ou Flash en France) au moment de l'achat d'un ticket de participation chez le détaillant ou sur le site de l'opérateur national de jeu ; les numéros et étoiles sont alors choisis au hasard par l'ordinateur enregistrant le pari.

Probabilités[modifier | modifier le code]

Les différentes probabilités relatives au jeu sur chacune des combinaisons jouées est constituées de 5 numéros dans la grille A (comportant 50 numéros) et de 2 étoiles dans la grille B (comportant 11 numéros).

Grille A (numéros de 1 à 50)[modifier | modifier le code]

La probabilité de trouver parmi les 5 numéros tirés :

  • 5 bons numéros est de 1 chance sur 2 118 760 soit 0,000 047 %
  • 4 bons numéros est de 1 chance sur 9 417 soit 0,011 %
  • 3 bons numéros est de 1 chance sur 214 soit 0,467 %
  • 2 bons numéros est de 1 chance sur 14,93 soit 6,70 %
  • 1 bon numéro est de 1 chance sur 2,84 soit 35,2 %
  • 0 bon numéro est de 1 chance sur 1,73 soit 57,7 %

Grille B (étoiles de 1 à 11)[modifier | modifier le code]

La probabilité de trouver parmi les 2 étoiles tirées :

  • 2 bonnes étoiles est de 1 chance sur 55 soit 1,82 %
  • 1 bonne étoile est de 1 chance sur 3,06 soit 32,73 %
  • 0 bonne étoile est de 1 chance sur 1,53 soit 65,45 %

Le système de double grille d'Euro Millions réduit d'autant plus les chances de gagner. La probabilité de trouver la combinaison exacte (au premier rang uniquement) est de 1 sur {50 \choose 5} \times {11 \choose 2}, soit 1 chance sur 116 531 800. La très faible probabilité de trouver la bonne combinaison, associée au grand nombre de pays et donc de joueurs participants, en fait le jeu de hasard européen avec le montant de gain maximum (dit « cagnotte ») le plus élevé.

Le jeu offre toutefois aussi des chances et gains semblables à ceux des lotos habituels. Par comparaison, il y a une chance sur 5 448 240 de gagner plusieurs centaines de milliers d'euros tandis que celle de trouver le plus gros lot pour une grille jouée au Loto national français est de 1 sur 19 068 840 dans sa nouvelle formule depuis 2009. Elle était de 1 sur 13 983 816 dans sa première version historique sans double grille ; à l'époque les mises (environ six fois moins élevées par grille) multipliaient le nombre total de participations à chaque tirage. Le prix unitaire de la grille Euro Millions limitait plus fortement le nombre de grilles misées que le Loto[réf. nécessaire].

Tableau des gains[modifier | modifier le code]

Depuis la version du 10 mai 2011[4] :

Rang Résultats trouvés Probabilité 1 chance sur Montant des lots
partagés par les
gagnants du rang
Gain moyen
1 5 numéros + 2 étoiles 0,000 000 858 % 116 531 800 32,0 % 37 290 176 €
+ 10 021 735 € de Super Cagnotte
2 5 numéros + 1 étoile 0,000 015 % 6 473 989 4,8 % 310 751 €
3 5 numéros + 0 étoile 0,000 031 % 3 236 994 1,6 % 51 792 €
4 4 numéros + 2 étoiles 0,000 19 % 517 919 0,8 % 4 143 €
5 4 numéros + 1 étoile 0,003 5 % 28 773 0,7 % 201 €
6 4 numéros + 0 étoile 0,007 % 14 387 0,7 % 101 €
7 3 numéros + 2 étoiles 0,008 5 % 11 771 0,5 % 59 €
8 2 numéros + 2 étoiles 0,12 % 821 2,3 % 19 €
9 3 numéros + 1 étoile 0,15 % 654 2,2 % 14 €
10 3 numéros + 0 étoile 0,31 % 327 3,7 % 12 €
11 1 numéro + 2 étoiles 0,64 % 156 6,5 % 10 €
12 2 numéros + 1 étoile 2,19 % 46 17,6 % 8 €
13 2 numéros + 0 étoile 4,38 % 23 18,0 % 4 €
0 numéro + 2 étoiles 1,05 % 95
1 numéro + 1 étoile 11,51 % 8,7
1 numéro + 0 étoile 23,01 % 4,35
0 numéro + 1 étoile 18,87 % 5,3
0 numéro + 0 étoile 37,74 % 2,65
Total Perdu 92,19 % 1,1
Fonds de Super Cagnotte 8,6 %

En résumé, une personne aura 7,81 % de chance (soit environ une chance sur treize) de remporter un gain sur chaque combinaison jouée à 2 € la combinaison. À titre de comparaison, au Loto, un joueur a 16,7 % de chance (environ une chance sur six) de remporter un gain sur une combinaison simple.

En plus des probabilités de gain, le tableau ci-dessus mentionne le montant des lots partagés par les gagnants à chaque rang (en pourcentage du total dévolu aux gains, c'est-à-dire 50 % du total des mises pour le tirage, plus l'éventuelle Super Cagnotte constituée par les tirages précédents à une date déterminée par les organisateurs du jeu et annoncée au moins six semaines avant le super tirage). En France, et depuis le 3 avril 2011, la date d'un tirage Super Jackpot est annoncée dans le Journal Officiel une semaine à l'avance et non plus six semaines comme auparavant. Cette Super Cagnotte est indépendante du cumul des lots dévolus à chaque rang sur les tirages successifs, tant qu'il n'y a pas de gagnant à cet ordre. Auparavant, au onzième tirage sans gagnant à un rang donné, les lots étaient remis aux gagnants du rang suivant. Cette règle n'est plus d'application à la suite de l'introduction des deux étoiles supplémentaires. Cependant, la cagnotte ne peut excéder 190 000 000 €. Une fois que le montant est atteint, les lots sont remis aux gagnants du rang suivant[5].

Paris multiples et maximum des mises[modifier | modifier le code]

Le jeu permet la prise de paris multiples en cochant plus de 5 numéros dans la grille A (au maximum 10 numéros sur 50) et/ou plus de 2 étoiles dans la grille B (au maximum les 11 étoiles). Il est estimé[réf. souhaitée] que les combinaisons multiples jouées lors de chaque tirage représentent environ 5 % des paris soit 1 grille sur 20. Le montant misé est directement proportionnel au nombre de combinaisons simples équivalentes, lequel croît très rapidement de façon combinatoire. Chaque combinaison simple correspond à une mise unitaire. Le montant unitaire est fixe dans chaque société organisatrice ; il est de 2 € par combinaison simple jouée en France ou à Monaco. Pour les pays dont l'euro n'est pas la monnaie, le montant misé doit correspondre à ce minimum, le reste de la mise pouvant être mis à disposition des joueurs de ce pays par un tirage complémentaire spécifique à la société organisatrice de ce pays et attribuant des lots supplémentaires).

En cas de gain sur un pari multiple, les gains de chacune des combinaisons simples équivalentes gagnantes s'ajoutent, comme si le joueur avait joué un nombre équivalent de combinaisons simples à 5 numéros et 2 étoiles chacune. Toutefois, comme le montant total de la mise est limité, tous les paris multiples ne sont pas possibles. Le maximum jouable sur les paris multiples dépend de chaque pays organisateur. En France et à Monaco, il est de 336 € pour une seule grille A et une seule grille B remplie, soit 168 combinaisons simples équivalentes. À ces prises de jeu sur une seule paire de grilles, il est possible d'ajouter les paris ou d'en prendre d'autres sur des numéros (identiques pour augmenter la mise sur ces numéros, ou complètement différents, au gré du joueur) sur un même bulletin de jeu en cochant jusqu'à 10 paires de grilles (chaque paire pouvant être simple ou multiple), et de s'abonner avec le même bulletin et les mêmes numéros jusqu'à cinq tirages successifs.

nombre d'étoiles 5 numéros 6 numéros 7 numéros 8 numéros 9 numéros 10 numéros
2 étoiles 2,5€ 15€ 52,5€ 140€ 315€ 630€
3 étoiles 7,5€ 45€ 157,5€ 420€ 945€ -
4 étoiles 15€ 90€ 315€ 840€ - -
5 étoiles 25€ 150€ 525€ - - -
6 étoiles 37,5€ 225€ 787,5€ - - -
7 étoiles 52,5€ 315€ - - - -
8 étoiles 70€ 420€ - - - -
9 étoiles 90€ 540€ - - - -
10 étoiles 112,5€ 675€ - - - -
11 étoiles 137,5€ 825€ - - - -

Tableau reprenant le coût des mises multiples (depuis 03/06/2014)

Là aussi, le montant total des mises se cumule, sans pouvoir dépasser une limite dépendant du pays organisateur (4 000 euros maximum reçus par bulletin en France, soit 2 000 combinaisons simples maximum par bulletin de jeu). Ces limites n'influencent pas les probabilités de gains par combinaison simple, ni l'espérance de gain (le rapport des montants gagnés sur les montants misés). Ces différences entre pays mènent une Française, Laure Meilheureux, à porter plainte le 18 juillet 2011 contre la Française des Jeux auprès de la Commission européenne car suivant les pays européens participant à cette loterie, un bulletin offre la possibilité de miser sur un nombre de combinaisons différentes[6],[7],[8],[9].

Diffusion du tirage[modifier | modifier le code]

La particularité du jeu est que le tirage est enregistré en une seule fois sous la surveillance d'un huissier de justice, chaque mardi et vendredi aux environs de 20 h 45 à Paris[réf. nécessaire]. La vidéo du tirage est immédiatement transmise aux pays participants à la loterie puis retransmise en différé dans les neuf États participants ; les horaires de diffusion peuvent légèrement varier entre les pays. Chaque État a son propre présentateur et sa propre voix-off (il n'y a en fait que les images du tirage qui sont communes).

De plus, l'émission est enregistrée en plusieurs parties afin de tenir compte de l'existence de plusieurs monnaies (euro, livre sterling, franc suisse, franc CFP), des spécificités locales (par exemple des tirages à des jeux complémentaires comme le Joker+ ou My Million en France, ou les cagnottes complémentaires pour les pays dont l’euro n’est pas la monnaie mais où les mises par combinaison simple sont légèrement plus importantes), de la présentation d’autres événements (annonces des super-tirages dans les semaines à venir, montant de la cagnotte cumulée pour la semaine suivante, annonces des montants gagnés et remis lors d'un tirage précédent, ultimes annonces avant leur clôture des lots importants non encore réclamés par leurs gagnants, etc.), des rendez-vous des autres jeux spécifiques de la société locale organisatrice du jeu, ou encore des annonces d’émissions à suivre sur la chaîne de télévision retransmettant les tirages.

En France, c'est TF1 qui retransmettait initialement le tirage en deuxième ou troisième partie de soirée, présenté par Sophie Favier et Thierry Baumann en alternance ou ensemble pour des tirages spéciaux. France 2 a repris le flambeau le 7 janvier 2011[10],[11]. Le tirage a d'abord été présenté par Julie Raynaud, qui a été remplacée par Anne-Gaëlle Riccio en alternance avec Stéphane Jobert. Depuis le 3 janvier 2014, le tirage de l'Euro Millions est de nouveau diffusé sur TF1, présenté en alternance par Jean-Pierre Foucault, Sandrine Quétier, Estelle Denis et Vincent Cerutti[12], la chaîne ayant remporté l'appel d'offres lancé par la Française des jeux pour la diffusion des tirages de l'Euro Millions et du Loto. Durant l'été, Emma Cubaynes assure l'intérim des 4 présentateurs titulaires quand aucun d'eux ne peut assurer les tirages quand ils sont en congés.

Participation[modifier | modifier le code]

Le taux de participation dépend de plusieurs facteurs. L'un des facteurs est le montant de la cagnotte annoncée[13]. Il est possible de jouer à l'Euro Millions dans un syndicat de joueurs, c'est-à-dire un regroupement de joueurs.

En France, en 2005, près de deux millions de personnes ont joué en moyenne chaque semaine à l'Euro Millions pour une mise minimum de deux euros. Ce nombre a considérablement augmenté depuis[14]. Début 2006, ce jeu représentait près de 10 % du chiffre d'affaires de la Française des jeux[réf. nécessaire].

Avec l'arrivée des smartphones depuis 2007, l'outil mobile s'est de plus en plus démocratisé. Les joueurs de l'Euro Millions n'ont pas manqué l'occasion d'utiliser l'internet mobile pour consulter le résultat des tirages. Une étude[15] montre par ailleurs qu'ils sont en 2013 36,5 % à utiliser un appareil nomade pour consulter le résultat du tirage. Les joueurs de l'Euro Millions ne sont donc pas toujours sans le sou et la participation accrue à l'arrivée des grosses cagnottes valide d'autant plus cette constatation.

Chiffre d'affaires[modifier | modifier le code]

En 2013, le chiffre d'affaires total est de 6,6 milliards d'euros (1,5 milliard d'euros en 2004)[16].

Redistribution des mises aux joueurs[modifier | modifier le code]

En France, l'Euro Millions est le jeu de tirage de la Française des Jeux qui rapporte le moins aux joueurs comparativement à leurs mises globales : le TRJ (taux de redistribution aux joueurs) est de 50 %, à comparer à 50,5 % pour le Loto ou à 57,5 % pour le Keno (données 2006[17]). Cela signifie que pour une grille Euro Millions vendue 2 euros, seul 1 euro sera effectivement affecté aux lots pouvant être gagnés par le biais du jeu.

Le jeu complémentaire My Million institué en France depuis le 1er février 2014 présente un TRJ encore plus faible : pour chacun des 2 tirages Euro Millions hebdomadaires, qui chacun voient valider entre 4 et 8 millions de grilles[18] en moyenne, la Française des Jeux redistribue 1 million d'euros à un unique gagnant tiré au sort. Annuellement, il y aura donc 104 millions d'euros distribués (2 tirages x 52 semaines), pour un montant global de mises compris entre 208 millions d'euros (hypothèse basse = 50 centimes de mise x 104 tirages x 4 millions de grilles) et 416 millions d'euros (hypothèse haute = 50 centimes de mise x 104 tirages x 8 millions de grilles). Le TRJ de My Million est donc compris entre 25 et 50 %. De plus, il présente la particularité de baisser lorsque le nombre de joueurs augmente, puisque le gain redistribué n'est pas fonction du nombre de grilles validées.

Records[modifier | modifier le code]

Gains[modifier | modifier le code]

L’actuel record de gain à l’Euro Millions est de 190 000 000 € remporté au Royaume-Uni le 10 août 2012[19]. Le précédent record était de 185 000 000 € remporté au Royaume-Uni le 12 juillet 2011.

Pour comparaison et par contraste, un ancien record de gain européen à une loterie est de 177 729 043 €. Il a été remporté le 30 octobre 2010 grâce à une cagnotte jouée par 70 personnes dont 25 personnes à Sperlonga lors du tirage du Superenalotto en Italie. L’Italie ne participe pas au tirage de l’Euro Millions.

L’actuel record mondial de gain pour une loterie est de 656 millions de dollars américain (soit 491 835 000 €) servi par une loterie américaine (Mega Millions Lottery) au 30 mars 2012 gagnée par trois tickets (Illinois, Kansas et Maryland)[20]. Ce montant est à analyser de la façon suivante : le gagnant a le choix de recevoir un montant de 656 millions de dollars payés en 26 annuités (sur 26 ans) ou un montant cash de 471 millions de dollars (soit 353 132 000 €) avant impôts. Les gagnants ayant préféré toucher le montant cash, soit un montant net après impôt fédéral et étatique allant de 313,215 millions de dollars (soit 234 833 000 €) pour le Maryland à 329,700 millions de dollars (soit 247 192 000 €) pour le Kansas et l'Illinois. Chacun ayant eu un tiers de cette valeur[21], ils ont finalement eu 104 405 000 $ (soit 78 277 000 €) pour le gagnant du Maryland et 109 900 000 $ (soit 82 397 333 €) pour les gagnants du Kansas et de l'Illinois.

Depuis sa création, et à la date du 20 août 2014, l’Euro Millions compte 352 gagnants de premier rang (qui ont remporté le jackpot à eux tout seul ou qui se sont partagés le jackpot à part égale) recensés à travers toute l’Europe[22] :

  • 85 en France
  • 74 en Espagne
  • 68 au Royaume-Uni
  • 59 au Portugal
  • 26 en Belgique
  • 18 en Suisse
  • 13 en Autriche
  • 8 en Irlande
  • 1 au Luxembourg

Auparavant, au onzième tirage sans gagnant à un rang donné, les lots étaient remis aux gagnants du rang suivant. Cette règle n’est plus d’application à la suite de l’introduction des deux étoiles supplémentaires le 10 mai 2011. Cependant, la cagnotte ne peut dorénavant pas excéder 190 000 000 €. Une fois que le montant est atteint, les lots sont remis aux gagnants du rang suivant[5]. Le 10 septembre 2010, le record de gain d’affilée à l’Euro Millionss est battu : pour la septième semaine consécutive, la cagnotte est remportée en Suisse.

Au Royaume-Uni[modifier | modifier le code]

  • 190 000 000 €, correspondant à la somme de 148 656 000,00 £, paradoxalement, le deuxième plus gros gain remporté au Royaume-Uni dû au taux de change, le 10 août 2012[23] remporté par Adrian et Gillian Bayford (41 et 40 ans) à Haverhill dans le Suffolk[24]. Ils sont devenus les 516e Britanniques les plus riches du pays au moment du tirage[25].
  • 185 000 000 €, deuxième plus gros gain européen et le plus gros gain remporté au Royaume-Uni, correspondant à la somme de 161 653 000,00 £[26], remporté par un couple écossais (Colin et Chris Weir)[27] de Largs (Ayrshire) en Écosse, le 12 juillet 2011. Ils sont devenus la 418e fortune du pays au moment du tirage[28].
  • 129 818 431 €, septième plus gros gain européen (hors Superenalotto), correspondant à la somme de 113 019 926,00 £, remporté à Coventry le 8 octobre 2010. Ces 130 millions d’euros ont été réclamés seulement après deux semaines selon Camelot[29] ; il s’agirait de quatre personnes âgées entre 25 et 40 ans ayant misé ensemble 20 livres[30].
  • 129 384 564 €, huitième plus gros gain européen (hors Superenalotto), correspondant à la somme de 107 932 603,20 £, remporté par Neil Trotter (41 ans) à Coulsdon dans le Grand Londres[31] le 14 mars 2014;
  • 117 705 979 €, onzième plus gros gain européen (hors Superenalotto), correspondant à la somme de 101 203 600,70 £, remporté par un couple (Angela et Dave Dawes) de Wisbech (Cambridgeshire)[32] le 7 octobre 2011.
  • 100 037 101 € (quatorzième plus gros gain européen, ex-æquo, (hors Superenalotto) correspondant à la somme de 84 451 320,60 £, remporté le 14 mai 2010[33];
  • 95 372 874 €, correspondant à la somme de 81 381 673,30 £, (dix-neuvième plus gros gain européen, ex-æquo, (hors Superenalotto) et septième plus gros gain au Royaume-Uni en euros) remporté le 28 mai 2013;
  • 89 166 455 €, correspondant à la somme de 73 205 659,50 £, (huitième plus gros gain au Royaume-Uni en euros) remporté le 2 mai 2014, après 8 tirages sans gagnant.
  • 79 026 422 €, correspondant à la somme de 63 837 543,60 £, (neuvième plus gros gain au Royaume-Uni en euros) remporté dans la région de Stevenage et Hitchin (Hertfordshire) le 8 juin 2012, après 11 tirages sans gagnant. Une cagnotte de 158 052 844 € partagée par un gagnant britannique et un gagnant belge. Le possesseur du ticket britannique n'a pas réclamé son gain et il est désormais trop tard[34];
  • 64 809 203 € (dixième plus gros gain au Royaume-Uni en euros), correspondant à la somme de 56 008 113,20 £. Deux gagnants dont un couple Britannique (Nigel Page and Justine Laycock)[35] de Cirencester (Gloucestershire) se partagent la cagnotte de 129 618 406 € le 12 février 2010;
  • 54 897 478 € (onzième plus gros gain britannique en euros), correspondant à la somme de 46 432 285,20 £, remporté le 24 février 2012;
  • 54 252 968 € (douzième plus gros gain britannique en euros), correspondant à la somme de 45 160 170,50 £, remporté à Stapleford aux alentours de Nottingham par Cassey Carrington et Matt Topham[36] le 7 février 2012;
  • 52 630 236 € (treizième plus gros gain britannique en euros), correspondant à la somme de 35 425 411,80 £, remporté par une postière écossaise (Angela Kelly) de East Kilbride le 10 août 2007;
  • 51 099 838 € (quatorzième plus gros gain britannique en euros), correspondant à la somme de 45 570 835,50 £, remporté le 6 novembre 2009. Une cagnotte de 102 199 676 € partagée par deux gagnants britanniques (dont un couple gallois : Les and Sam Scadding[35]) à Caerllion (Pays de Galles) et une communauté de sept joueurs à Birkenhead (Merseyside);
  • 48 895 464 € (quinzième plus gros gain britannique en euros), correspondant à la somme de 40 627 241,00 £, remporté à Mansfield par Gareth et Catherine Bull[37], le 20 janvier 2012;
  • 47 319 633 €, correspondant à la somme de 37 827 314,60 £, remporté le 7 septembre 2012;
  • 45 758 710 €, correspondant à la somme de 38 034 639,70 £, remporté à Corby le 16 mars 2012 par 12 chauffeurs de bus[38] ;
  • 44 378 829 €, correspondant à la somme de 39 754 550,00 £, remporté le 26 mars 2010;
  • 39 496 528 €, correspondant à la somme de 26 533 767,50 £, remporté le 31 août 2007;
  • 29 703 685 €, correspondant à la somme de 26 151 124,20 £, remporté à Dorking (Surrey) le 15 janvier 2010. Une cagnotte de 59 407 370 € partagée par un gagnant britannique et un gagnant français;
  • 29 430 608 €, correspondant à la somme de 24 951 269,40 £, remporté à Bolton (Greater Manchester) le 12 juin 2009. Une cagnotte de 58 861 216 € partagée par un gagnant britannique et un gagnant irlandais.

En France[modifier | modifier le code]

En Espagne[modifier | modifier le code]

  • 137 313 501 €, cinquième plus gros gain européen (hors Superenalotto), remporté à Parla dans la Communauté de Madrid le 13 juin 2014 ;
  • 126 231 764 €, neuvième plus gros gain européen (hors Superenalotto), remporté par une jeune femme de 25 ans habitant l’île de Majorque[52] le 8 mai 2009. La gagnante a joué par internet et le billet a été validé au kiosque "El Gato Negro" sur la Calle Alcalá à Madrid[53] ;
  • 121 019 633 € (dixième plus gros gain européen (hors Superenalotto) et troisième plus gros gain en Espagne) remporté par un boulanger de 30 ans à Pilas aux alentours de Séville [54],[55] le 13 mai 2011 ;
  • 100 000 000 € (quinzième plus gros gain européen (hors Superenalotto) et quatrième plus gros gain en Espagne) remporté à Barcelone[56] le 28 septembre 2012 ;
  • 100 000 000 € (quinzième plus gros gain européen (hors Superenalotto) et cinquième plus gros gain en Espagne) remporté à Almunecar dans la Province de Grenade[57] le 15 novembre 2013 ;
  • 76 611 580 € (sixième plus gros gain en Espagne) remporté à Montefrio dans la Province de Grenade le 25 janvier 2008 ;
  • 65 138 886 € (septième plus gros gain en Espagne) remporté à Noia en Galice [58]. Deux gagnants se partagent la cagnotte de 130 277 771 € le 7 janvier 2014;
  • 64 809 203 € (huitième plus gros gain en Espagne) remporté le 12 février 2010. Une cagnotte de 129 618 406 € partagée par un gagnant espagnol et un gagnant britannique ;
  • 59 674 853 € remporté le 5 septembre 2008. Une cagnotte de 119 349 706 € partagée par un gagnant espagnol et un gagnant portugais ;
  • 58 278 337 € remporté le 27 juin 2008 ;
  • 57 199 762 € remporté le 9 janvier 2009 ;
  • 56 945 074 € remporté le 13 juillet 2007 ;
  • 50 899 071 € remporté à Barcelone le 15 octobre 2013 ;
  • 46 576 447 € remporté à Madrid le 16 décembre 2011 ;
  • 45 117 030 € remporté le 11 novembre 2005 ;
  • 44 407 281 € remporté à Telde en Grande Canarie le 27 avril 2012 ;
  • 43 677 118 € remporté le 17 décembre 2010 ;
  • 43 415 570 € remporté le 22 avril 2011 ;
  • 42 517 715 € remporté à Palma del Río dans la Province de Cordoue le 28 février 2014 ;
  • 41 136 124 € remporté le 2 novembre 2007 ;
  • 41 023 864 € remporté le 23 mars 2007 ;
  • 37 632 166 € remporté à Almería le 29 juillet 2014 ;
  • 36 556 782 € remporté à Gévora le 6 janvier 2012. Une cagnotte de 73 113 564 € partagée par un gagnant espagnol et un gagnant français ;
  • 29 785 269 € remporté le 1er octobre 2004.

En Irlande[modifier | modifier le code]

  • 115 436 126 €, douzième plus gros gain européen (hors Superenalotto) et plus gros gain en Irlande, au profit d’une Irlandaise, Dolores McNamara, de Garryowen du comté de Limerick en Irlande, le 29 juillet 2005;
  • 93 968 807 €, vingtième ex-aequo plus gros gain européen (hors Superenalotto) et deuxième plus gros gain en Irlande, remporté à Dublin[59] le 25 juin 2013. Une cagnotte de 187 937 614 € partagée par un gagnant irlandais et un gagnant belge;
  • 29 430 608 €, remporté à Dublin le 12 juin 2009. Une cagnotte de 58 861 216 € partagée par un gagnant irlandais et un gagnant britannique.

En Belgique[modifier | modifier le code]

  • 100 000 000 € (quatorzième plus gros gain européen, ex-æquo, (hors Superenalotto) et plus gros gain en Belgique) gagné en février 2007 à Tirlemont;
  • 93 968 807 € (vingtième ex-aequo plus gros gain européen (hors Superenalotto) et deuxième plus gros gain en Belgique) remporté dans la province de Limbourg[60] le 25 juin 2013. Une cagnotte de 187 937 614 € partagée par un gagnant belge et un gagnant irlandais;
  • 79 026 422 € (troisième plus gros gain en Belgique) remporté dans la province d’Anvers[61] le 8 juin 2012, après 11 tirages sans gagnant. Une cagnotte de 158 052 844 € partagée par un gagnant belge et un gagnant britannique;
  • 75 753 123 € (quatrième plus gros gain en Belgique) gagné à Bruxelles le 31 mars 2006, après six tirages sans vainqueur;
  • 69 105 267 € (cinquième plus gros gain en Belgique) remporté le 25 mars 2011 dans le Brabant flamand[62], après six tirages sans gagnant. Une cagnotte de 138 210 534 € partagée par un gagnant belge et un gagnant portugais;
  • 67 902 166 € (sixième plus gros gain en Belgique) remporté le 15 juillet 2014;
  • 37 570 330 € remporté à Liège le 22 août 2009. Une cagnotte de 75 140 660 € partagée par un gagnant belge et un gagnant français;
  • 34 204 133 € remporté à Blankenberge le 7 juillet 2006. Une cagnotte de 68 408 266 € partagée par un gagnant belge et un gagnant suisse;
  • 28 092 206 € remporté en province du Hainaut le 30 juillet 2010.

En Suisse[modifier | modifier le code]

  • 93 948 087 € est le vingt-et-unième plus gros gain européen (hors Superenalotto) et le plus gros gain en francs suisses, correspondant à la somme de 115 507 763,75 CHF, remporté dans le Valais[63] le 23 août 2013;
  • 67 939 184 € est le troisième plus gros gain en francs suisses, correspondant à la somme de 83 979 625,35 CHF, remporté en Suisse alémanique dans le centre commercial Glatt à Wallisellen aux alentours de Zurich le 11 novembre 2011;
  • 64 040 749 € est le deuxième plus gros gain en francs suisses, correspondant à la somme de 99 039 018,15 CHF, remporté à Sierre (Valais) par un Portugais, résident suisse, le 8 avril 2005;
  • 60 298 936 €, correspondant à la somme de 74 282 255,55 CHF, remporté en Suisse alémanique le 19 février 2013;
  • 34 204 133 €, correspondant à la somme de 53 495 264,00 CHF, remporté en Suisse alémanique le 7 juillet 2006. Une cagnotte de 68 408 266 € partagée par un gagnant suisse et un gagnant belge;
  • 29 242 656 €, correspondant à la somme de 45 455 989,10 CHF, remporté en Suisse alémanique le 29 janvier 2010;
  • 27 552 424 €, correspondant à la somme de 42 796 627,05 CHF, remporté en Suisse alémanique le 7 décembre 2007.

Au Portugal[modifier | modifier le code]

  • 69 105 267 € (le plus gros gain au Portugal) remporté le 25 mars 2011, après six tirages sans gagnant. Une cagnotte de 138 210 534 € partagée par un gagnant portugais et un gagnant belge.
  • 61 191 026 € (deuxième plus gros gain au Portugal), remporté le 3 février 2006. Une cagnotte de 183 573 077 € partagée par un gagnant portugais et deux gagnants français.
  • 59 674 853 € (troisième plus gros gain au Portugal) remporté le 5 septembre 2008. Une cagnotte de 119 349 706 € partagée par un gagnant portugais et un gagnant espagnol;
  • 57 528 118 € remporté le 17 juillet 2009;
  • 53 763 217 € remporté à Mirandela[64] le 13 avril 2012;
  • 51 689 985 € remporté le 8 mars 2013;
  • 45 322 973 € remporté le 26 novembre 2010;
  • 43 756 502 € remporté le 26 novembre 2004;
  • 43 020 745 € remporté le 20 mai 2005;
  • 35 062 896 € remporté le 25 novembre 2011;
  • 32 469 030 € remporté le 26 avril 2013;
  • 29 068 081 € remporté le 10 octobre 2008;
  • 27 813 382 € remporté le 17 février 2006.

Au Luxembourg[modifier | modifier le code]

  • 65 793 284 € (le plus gros gain au Luxembourg) remporté le 27 septembre 2013, après six tirages sans gagnant.

En Autriche[modifier | modifier le code]

Cagnotte[modifier | modifier le code]

Le mardi 7 août 2012, la cagnotte a atteint la somme maximum autorisée par le règlement, à savoir 190 000 000 € (record de cagnotte). Comme il n’y a pas eu de gagnant au rang 1, cette cagnotte a été remise en jeu pour un deuxième tirage consécutif le vendredi 10 août 2012. En l’absence de gagnant de rang 1 à ce tirage, la totalité de la cagnotte aurait alors été partagée entre les gagnants du rang immédiatement inférieur où il y avait au moins un gagnant. Puisqu’il n’y a pas de limite pour la cagnotte aux autres rangs, elle aurait pu monter jusqu’aux environs de 212 millions d’euros pour le rang 2 selon les approximations du journal belge la DH[réf. nécessaire].

  • 190 000 000 €, le 7 août 2012. Il s’agit du maximum fixé par le règlement en vigueur à cette date. Puisqu’il n’y a pas eu de gagnant à ce tirage, cette somme a été remise en jeu le 10 août 2012 (15e tirage pour cette cagnotte) et a été remportée par un couple britannique au rang 1. Les 5 bons numéros et les 2 bonnes étoiles étaient 11, 17, 21, 48, 50 et 9, 10.
  • 187 937 614 €, le 25 juin 2013. La cagnotte est partagée par deux tickets gagnants (en Irlande et en Belgique) qui rapportent chacun 93 968 807 € au 6e tirage, après la mise en jeu exceptionnelle de 100 millions d’euros le 7 juin 2013.
  • 185 000 000 €, le 8 juillet 2011. Il s’agit du maximum fixé par le règlement en vigueur à cette date. Puisqu’il n’y a pas eu de gagnant à ce tirage, cette somme a été remise en jeu le 12 juillet 2011. Ce 15e tirage, après huit semaines sans gagnant à concurrence de deux tirages par semaine, a vu un couple écossais remporter cette cagnotte record : ils se classent à la 418e place des sujets britanniques les plus riches du royaume[65]. Les 5 bons numéros et les 2 bonnes étoiles étaient 17, 19, 38, 42, 45 et 9, 10.
  • 183 573 077 €, le 3 février 2006. La cagnotte est partagée par trois tickets gagnants (deux en France et un au Portugal) qui rapportent chacun 61 191 026 €, au 12e tirage.
  • 183 109 057 €, le 17 novembre 2006. Aucun gagnant de premier rang à ce 12e tirage, la cagnotte est donc partagée entre les 20 tickets gagnants du deuxième rang, avec 5 numéros et 1 étoile, conformément au règlement de l’époque. Chacun de ces tickets rapportait 9,6 millions d’euros (5 % de la cagnotte plus le montant normal des gagnants du deuxième rang). 7 des 20 tickets gagnants ont été vendus au Royaume-Uni, 4 en France, 3 au Portugal, 3 en Espagne, 2 en Irlande et 1 en Belgique.
  • 169 837 010 €, le 13 novembre 2012, remportés dans les Alpes-Maritimes, au 13e tirage.
  • 162 256 622 €, le 13 septembre 2011, remportés dans le Calvados en France, au 13e tirage.
  • 158 052 844 €, le 8 juin 2012, remportés par un gagnant britannique et un gagnant belge, au 12e tirage.
  • 138 210 534 €, le 25 mars 2011, remportés par un gagnant belge et un gagnant portugais, au 7e tirage.
  • 129 818 431 €, le 8 octobre 2010, après la mise en jeu exceptionnelle de 100 millions d’euros le 1er octobre 2010, remportés à Coventry au Royaume-Uni après 2 tirages seulement. Plusieurs personnes prétendent avoir remporté ces 129 818 431 € sans toutefois fournir de ticket gagnant[66],[67],[68]. La cagnotte a finalement été réclamée par les véritables gagnants deux semaines après, selon Camelot[29]. Il s’agit de quatre personnes âgées entre 25 et 40 ans ayant misé ensemble 20 £[30].
  • 126 231 764 €, le 8 mai 2009, remportés à Madrid en Espagne, au 7e tirage.
  • 121 019 633 €, le 13 mai 2011, remportés à Séville en Espagne, après 2 tirages seulement. Il s’agit de la première cagnotte gagnée depuis la mise en place du nouveau système à 11 étoiles et la mise en jeu exceptionnelle de 100 millions d’euros le 10 mai 2011
  • 115 436 126 €, le 29 juillet 2005, remportés en Irlande par Dolores McNamara, au 10e tirage.

Fiscalité des gains du jeu[modifier | modifier le code]

En France, les gains de jeu ne sont pas imposables en tant que revenu : l'impôt a été prélevé à la source à travers une partie des mises non redistribuées aux joueurs. Cependant, lorsque le gagnant perçoit une grosse somme, et souhaite en faire profiter ses proches, l'administration fiscale considère alors qu'il s'agit d'un don manuel, dont l'imposition peut être très lourde en fonction du lien de parenté entre le donateur et le bénéficiaire, entraînant un redressement fiscal conséquent. La jurisprudence[69] reconnait cependant le mandat réciproque de percevoir le gain éventuel. Dans un pari collectif, la remise des sommes relève alors du partage des gains :

« Lorsque plusieurs joueurs se regroupent pour acheter en commun un billet de loterie, ils se donnent mandat réciproque de percevoir le gain éventuel, à charge par celui qui le reçoit au nom des autres de le partager. [...] La répartition des gains entre les participants pouvait faire l’objet d’une convention entre les parieurs, prévoyant un partage qui ne serait pas proportionnel aux mises respectives.. »

— Cour d'appel d'Orléans, 14 octobre 2002, n° 00-3019

Ainsi, il est possible que plusieurs personnes puissent se répartir le gain d'un joueur, de façon parfaitement compatible avec la législation sur les gains de jeux, aux deux conditions suivantes :

  • le règlement autorise les paris collectifs (c'est le cas pour la Française des jeux par exemple) ;
  • les joueurs sont en mesure de prouver qu'ils ont acheté le ticket en commun : une convention signée par eux, et précisant éventuellement des modalités de répartition des gains différentes des montants investis, sera donc nécessaire.

Bien entendu, chaque joueur doit recevoir sa part directement de l'organisme distribuant les gains. Par la suite, les gains entrent dans le patrimoine des gagnants qui peuvent, de ce fait, être redevables de l'impôt sur la fortune.

Controverses[modifier | modifier le code]

Mouscron[modifier | modifier le code]

En décembre 2006, une énorme déception avait frappé une trentaine d'habitants de Mouscron en Belgique, les numéros qu'ils jouaient à chaque tirage sont sortis intégralement mais celle qui était chargée de valider le bulletin ne l'avait pas fait : quelques mises des participants étant manquantes, elle s'était refusée d'avancer une nouvelle fois ces mises[70].

Tentative de fraude[modifier | modifier le code]

En France, en juin 2007, un couple propriétaire d'un débit de tabac parisien et un complice, ont été mis en examen pour escroquerie[71]. Le débitant de tabac, revendeur de la Française des Jeux, aurait volé deux tickets gagnants (35,565 millions d'euros) à un joueur régulier de ce débit de tabac. Le débitant aurait réussi à subtiliser par ruse les tickets au joueur, en lui indiquant qu'il n'avait rien gagné. Il les aurait fait encaisser par un complice quelques jours plus tard. Des irrégularités ont intrigué la société de Loterie : les mêmes numéros continuaient d'être joués et la banque du « gagnant » avait signalé le transfert de la majeure partie de la somme encaissée vers un compte à l'étranger, la société de Loterie avait alors porté plainte ce qui déclencha une enquête judiciaire. À la suite de cette tentative de fraude, la Française des Jeux a indiqué la mise en place d'un nouveau moyen rapide de vérification pour permettre aux joueurs de vérifier eux-mêmes leurs gains, sur le lieu de vente[72].

Scandale des profils gagnants[modifier | modifier le code]

Sud Presse, un journal belge[73] a révélé que la loterie nationale a composé elle-même les profils des gagnants de l'Euro Millions. Normalement les noms des gagnants belges ne sont pas divulgués, mis à part un profil sommaire tel que « un couple dans la quarantaine avec trois enfants ». Le journal a affirmé que ces profils étaient entièrement composés pour les rendre moins identifiables. À titre d'exemple, un gagnant qui était une femme âgée de Blankenberge a été transformé en « famille avec deux enfants de Gand ».
Un ancien responsable a témoigné qu'on lui a ordonné de composer les profils tandis que les directeurs de la loterie ont affirmé qu'aucun ordre de ce type n'a jamais été donné.

Simultanément, il y a eu diverses plaintes signalant que la loterie nationale avait dissimulé un cas important de fraude dans lequel les vendeurs de billets avaient échangé les billets de gain par des billets perdants, gardant les gains pour eux-mêmes. Bien qu'il ne soit pas clair si cette affaire a impliqué également des billets de gain de l'Euro Millions, la loterie nationale a admis ce cas de fraude. Néanmoins, elle a seulement reconnu un cas très mineur impliquant un billet unique d'une valeur de deux euros cinquante.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Règlement Euro Millions, art. 8.2.1
  2. Section consacrée à la diffusion du programme, sur le site Euro Millions de la Française des Jeux
  3. « L’Euromillions change: plus de chances… de gagner moins », sur RTL.be,‎ 24 mars 2011 (consulté le 26 décembre 2013).
  4. Règlement Euro Millions, art. 8.3.3 et 8.4.1
  5. a et b limite des gains
  6. « Une Française attaque Euromillions en justice », sur 7 sur 7,‎ 18 juillet 2011 (consulté le 19 juillet 2011)
  7. « Euro Millions: plainte d'une Française », sur Le Figaro,‎ 18 juillet 2011 (consulté le 18 juillet 2011)
  8. « Euro Millions: Une joueuse porte plainte pour inégalité entre les pays », sur 20 minutes,‎ 18 juillet 2011 (consulté le 19 juillet 2011)
  9. « Euro Millions: une joueuse se plaint d'une inégalité d'un pays à un autre », sur AFP (Google),‎ 18 juillet 2011 (consulté le 19 juillet 2011)
  10. (fr) « France 2 va diffuser l'Euro Millions dès janvier », sur ozap.com (consulté le 3 janvier 2011)
  11. « L'Euromillions arrive sur France 2 en 2011... », sur TF1 News,‎ 7 décembre 2010 (consulté le 7 août 2012)
  12. « L'Euro Millions et le Loto présentés par quatre animateurs stars ! », sur purepeople.com,‎ 26 novembre 2013 (consulté le 29 décembre 2013)
  13. « Evolution des jackpots et du nombre de joueurs », sur Loterie Plus (consulté le 7 août 2012)
  14. « L'État remportera plus de 16 millions à l'Euro Millions », sur Le Figaro,‎ 10 août 2012
  15. « Etude sur le comportement des joueurs Euro Millions sur le web (infographie) », sur Tirage-gagnant.com (consulté le 25 juin 2013)
  16. https://fr.news.yahoo.com/euro-millions-dates-r%C3%A8glement-chiffre-d-39-affaires-121722035.html
  17. http://www.journaldunet.com/economie/expliquez-moi/francaise-des-jeux-jackpot-de-l-etat/9-taux-de-redistribution.shtml
  18. http://www.challenges.fr/entreprise/20140130.CHA9883/my-million-la-dernier-jeu-de-la-francaise-des-jeux.html
  19. (fr) Le Figaro, « Euro Millions: la cagnotte gagnée en GB », sur LeFigaro.fr,‎ 10 août 2012 (consulté le 10 août 2012).
  20. « La cagnotte record du loto américain est tombée », sur Le Figaro,‎ 1er avril 2012 (consulté le 4 avril 2012)
  21. « Megamillions jackpot Analysis », sur usamega.com,‎ 30 mars 2012 (consulté le 2 octobre 2012)
  22. Palmarès des gains sur le site de Loterieplus.com
  23. « Euro Millions : la cagnotte gagnée en GB », sur Le Figaro,‎ 10 août 2012 (consulté le 10 août 2012)
  24. [1]
  25. « brit-wins-euromillions-jackpot », sur dailyrecord,‎ 13 août 2012 (consulté le 13 août 2012)
  26. (en) « We’re as rich as the Beckhams! £161m winners join the jet set and promise they will have ’so much fun’ », sur Dailymail.co.uk (consulté le 9 juin 2012)
  27. « Le couple gagnant est connu », sur Macon (consulté le 10 juillet 2012)
  28. « Euromillions: Le gagnant, 418e Britannique le plus riche », sur 7 sur 7 (consulté le 4 août 2012)
  29. a et b (en) £113m EuroMillions Winner Stays Anonymous,‎ 21 octobre 2010 (consulté le 22 octobre 2011)
  30. a et b (en) « Four likely winners of 113 euromillions in fear of being kidnapped »
  31. http://www.dailymail.co.uk/news/article-2583242/This-time-tomorrow-Ill-millionaire-What-mechanic-Neil-TROTTER-Britains-new-Euromillions-winner-told-colleagues-day-scooped-108m-jackpot.html
  32. Article BBC.
  33. « Euro Millions : le gagnant aux 100 millions est britannique », sur Le parisien,‎ 15 mai 2010 (consulté le 11 mai 2010)
  34. http://www.guardian.co.uk/uk/2012/dec/06/unclaimed-lottery-ticket-charity-wins
  35. a et b (en) « Private agony of £45m lottery winner aged 22. . . he hasn’t spoken to his mother for six years »
  36. http://www.guardian.co.uk/uk/2012/feb/09/euromillions-winners-45m-jackpot-wedding
  37. (en) « EuroMillions winners to invest in new carpet » (consulté le 7 août 2012)
  38. « Euromillions : douze chauffeurs de bus britanniques décrochent le jackpot », sur Le parisien,‎ 19 mars 2012 (consulté le 7 août 2012)
  39. http://www.nicematin.com/nice/le-gagnant-a-169-millions-deuros-de-leuromillion-se-confie-a-nice-matin.1509524.html
  40. http://www.20minutes.fr/article/786628/euro-millions-normand-pulverise-record-francais-162-millions-euros gagnant dans le Calvados article 20 minutes
  41. Article Challenges.fr
  42. http://www.rtl.fr/actualites/info/article/euromillions-le-ticket-de-132-millions-d-euros-a-ete-valide-en-seine-et-marne-7760054276
  43. http://www.rtl.be/info/monde/france/971617/euro-millions-un-pere-de-famille-remporte-102-millions-le-jour-de-la-fin-du-monde-
  44. http://www.lexpress.fr/actualite/societe/un-francais-empoche-102-millions-d-euros-a-euro-millions_1202341.html
  45. Article leparisien.fr sur le plus gros gain à la loterie en France
  46. http://www.sudouest.fr/2014/02/03/euro-millions-le-bulletin-gagnant-aux-72-millions-d-euros-valide-en-haute-garonne-1450016-705.php
  47. http://www.ouest-france.fr/euromillions-un-gagnant-va-verser-50-millions-des-associations-2580676
  48. http://www.leparisien.fr/resultat-euromillions/euro-millions-le-ticket-francais-a-65-millions-a-ete-valide-en-indre-et-loire-08-01-2014-3473491.php
  49. a et b [2]
  50. http://www.leparisien.fr/societe/euro-millions-le-ticket-gagnant-valide-en-charente-maritime-28-01-2013-2519161.php
  51. Nicolas Fertin, Euro Millions : ils gagnent 34 millions d'euros et s'achètent un coffre-fort sur lci.tf1.fr, le 5 février 2013
  52. « Euro Millions: les 126 millions gagnés par une Espagnole de 25 ans » (consulté le 7 août 2012)
  53. (es) « lieu de validation du bulletin gagnant sur site espagnol » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). Consulté le 2011-05-04
  54. article du gagnant à Séville. Article en espagnol du quotidien ABC
  55. (es) « El panadero de los 121 millones y su familia ’desaparecen’ de Pilas », sur El Mundo (consulté le 7 août 2012)
  56. (es) « El 'Euromillones' deja un premio de 100 millones en Barcelona », sur Diaro de Navarra (consulté le 1 octobre 2012)
  57. http://www.elmundo.es/andalucia/2013/11/16/528754eb0ab740f44f8b4583.html
  58. http://www.lavozdegalicia.es/noticia/sociedad/2014/01/07/sorteo-euromillones-deja-65-millones-noia/00031389131086608772104.htm
  59. http://www.thejournal.ie/mace-beaumont-lotto-983300-Jul2013
  60. http://www.nieuwsblad.be/article/detail.aspx?articleid=DMF20130628_00640082
  61. « Le bulletin belge gagnant de l’Euro Millions validé dans la province d’Anvers », sur Le vif,‎ 11 juin 2012 (consulté le 11 juin 2012)
  62. « 1 euromillion en Brabant Flamand » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?)
  63. [3]
  64. « Un veinard gagne 64,75 millions de francs », sur 20 minutes (consulté le 13 avril 2012)
  65. http://www.7sur7.be/7s7/fr/1505/Monde/article/detail/1291841/2011/07/13/Euromillions-Le-gagnant-418e-Britannique-le-plus-riche.dhtml
  66. http://www.leparisien.fr/societe/euro-millions-le-couple-britannique-a-egare-le-ticket-gagnant-20-10-2010-1116379.php
  67. http://www.parismatch.com/Actu-Match/Monde/Actu/EuroMillions-les-129-millions-a-la-poubelle-218993/
  68. http://www.bbc.co.uk/news/uk-11590075
  69. Article sur le site de l'Office notarial de Baillargues ainsi que Article PDF du cabinet d'avocat Gide Loyrette Nouel.
  70. http://videos.tf1.fr/infos/2006/euromillions-millions-leur-passent-sous-nez-5498896.html
  71. 20 minutes, 27 septembre 2007, "Trois gardes à vue dans une affaire d'escroquerie à l'Euro Millions" [4]
  72. Française des Jeux, le Jackpot de l'État de Sébastien TURAY - First Éditions.
  73. Article sud presse "La Loterie nous ment depuis près de 5 ans!"

Articles connexes[modifier | modifier le code]