Eugène Delaplanche

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Delaplanche.

Eugène Delaplanche

Naissance 28 Février 1836
Belleville (Seine)
Décès 10 Janvier 1891
Paris
Nationalité Française
Activités Sculpteur
Maîtres Francisque Duret

Eugène Delaplanche, né à Belleville (Seine) le 28 février 1836 et mort à Paris le 10 janvier 1891, est un sculpteur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Élève de Francisque Duret, il est prix de Rome et pensionnaire à la Villa Médicis à Rome de 1864 à 1867.

Artiste au talent souple et savant, Delaplanche fut particulièrement apprécié durant le Second Empire. Mais alors que sous Napoléon III, sensualisme, abondance des formes et étude du mouvement dominent, Delaplanche appartient un groupe de jeunes sculpteurs un peu en retrait. Le vif intérêt manifesté par eux à la grâce florentine se manifeste dans les effets tirés des jeux de plans et de drapés et donne ici une figure qui unit l'unité expressive à une sensible poésie. Chez la plupart de ces artistes, l'horreur de la théorie s'allie à un attachement aux compositions savantes, une répugnance à l'égard des dogmes scolaires comme du réalisme, mais une foi en l'importance du sujet.

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Quelques œuvres[modifier | modifier le code]

Musées et bâtiments publics[modifier | modifier le code]

  • Musée d'Orsay à Paris
    • Vierge au lys, marbre
    • L'Afrique, 1878, fonte de fer (autrefois dorée), sur le parvis du musée
    • Ève après le péché, 1869, marbre
    • Ève avant le péché, vers 1891, marbre
    • Madame Delaplanche, buste
  • Enfant monté sur une tortue, 1866, bronze, Marseille, escalier d'honneur de l'ancienne bibliothèque dans le Palais des Arts.
  • Musée Antoine Vivenel
    • Allégorie de l'Air, bronze
    • Allégorie de l'Eau, bronze
  • Étude d'une tête de moine, vers 1870, marbre, Le Puy-en-Velay, Musée Crozatier
  • L'Aurore, allégorie, musée des beaux-arts d'Angers
  • Sainte-Agnès, 1873, Église Sainte-Croix à Paulhan dans l'Hérault
  • Basilique Notre-Dame-de-l'Immaculée-Conception de Boulogne-sur-Mer
    • Les anges, porte-luminaire (paire), fonte, bronze et verre opalin, 4e quart du XIXe siècle
    • Cénotaphe de monseigneur Haffreingue, vergelé et bois, 1874 ; cette sculpture lui vaudra la croix de la Légion d'Honneur
    • Groupe sculpté : Vierge à l'Enfant, dite Notre-Dame de Boulogne, chêne (statue commencée par Louis Duthoit en 1874, non achevée par le sculpteur, mort la même année ; terminée en 1875 par Eugène Delaplanche), Anges, plâtre, 1875
    • Saint Joseph, marbre, vers 1875
    • Retable (Eugène Delaplanche auteur des sculptures sauf les cariatides), marbre et plâtre, 1876-1877
    • L'apparition du Sacré-Cœur à sainte Marguerite-Marie Alacoque, marbre, 1878.
  • Basilique Notre-Dame de Brebières d'Albert, statue La Madone aux brebis en marbre de Carrare (détruite pendant la Grande Guerre)

En extérieur[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :