Dynastie Nguyễn

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Crystal Clear app fonts.svg Cette page contient des caractères spéciaux ou non latins. Si certains caractères de cet article s’affichent mal (carrés vides, points d’interrogation…), consultez la page d’aide Unicode.

Royaume d'Annam
Viêt Nam / Đại Nam[1]

1802 – 1945

Drapeau
Informations générales
Statut Monarchie absolue de droit divin (Mandat du Ciel); à partir de 1884, protectorat de la France, divisé en plusieurs territoires de l'Indochine française
Capitale Hué
Langue Vietnamien
Monnaie Piastre
Histoire et événements
1er juin 1802 Couronnement de Gia Long
1858 Invasion de la Cochinchine par la France
1874 « Traité Philastre » avec la France
1883 Invasion du Tonkin, premier traité de Hué, protectorat de la France sur l'Annam et le Tonkin
1884 Second traité de Hué
1887 Création de l'Union indochinoise
25 août 1945 Abdication de Bảo Đại

Entités précédentes :

Entités suivantes :

La dynastie Nguyễn (du vietnamien 阮 en caractères anciens) est la dernière dynastie impériale vietnamienne. Elle compte treize souverains qui régnèrent sur le Việt Nam de 1802 à 1945. Elle est originaire de la province du Thanh Hóa, au Nord de l'actuel Việt Nam. La première mention de la famille remonte au Ier siècle.

Les origines[modifier | modifier le code]

Son premier représentant d'importance est le grand-duc Nguyễn Bặc, sous la dynastie des Đinh (Xe siècle). Au XVIe siècle, Nguyễn Kim obtient le gouvernement héréditaire de la région de Huế et du Sud.

Nguyễn Phúc Thuan est exécuté en 1778 par les rebelles Tay Son.

Les empereurs[modifier | modifier le code]

À la fin de la dynastie Lê, en 1802, ils s'emparèrent du pouvoir et unifièrent le pays, lui donnant le nom de « Việt Nam » (« sud des Việt »). Nguyễn Phúc Ánh devient son premier empereur sous le nom de Gia Long, fondant ainsi la dynastie des Nguyễn, qui régna jusqu'à l'abdication de Bảo Đại en 1945. Le deuxième empereur, Minh Mang, fit édifier à Hué (siège de la cour) le temple Thê (1822-1823) pour le culte des ancêtres.

  1. Gia Long (嘉隆帝 1802–1820)
  2. Minh Mạng (明命帝 1820–1841)
  3. Thiệu Trị (紹治帝 1841–1847)
  4. Tự Đức (嗣德帝 1847–1883)
  5. Dục Đức (育德帝 1883)
  6. Hiệp Hòa (協和帝 1883)
  7. Kiến Phúc (建福帝 1883–1884)
  8. Hàm Nghi (咸宜帝 1884–1885)
  9. Đồng Khánh (同慶帝 1885–1889)
  10. Thành Thái (成泰帝 1889–1907)
  11. Duy Tân (維新帝 1907–1916)
  12. Khải Định (啟定帝 1916–1925)
  13. Bảo Đại (保大帝 1926–1945 et 1949-1955)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le nom officiel du pays a été Viêt Nam de 1804 à 1838, en remplacement de l'ancien nom Đại Việt. En 1838, le pays a été rebaptisé Đại Nam. L'appellation Annam, du nom de l'ancien protectorat chinois, continuait d'être utilisée par la Chine pour désigner le Viêt Nam : l'usage a été repris par les Occidentaux, et notamment par les Français, pour désigner le pays dans son ensemble, puis à partir de 1884 pour désigner le seul Protectorat d'Annam.

Bibliographie[modifier | modifier le code]