Thành Thái

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Thành Thái
Image illustrative de l'article Thành Thái
Fonctions
Empereur
1889 – 1907
Prédécesseur Đồng Khánh
Successeur Duy Tân
Biographie
Date de naissance 14 mars 1879
Date de décès 24 mars 1954

L'empereur Thành Thái (成泰), (14 mars 187924 mars 1954), (né : Nguyễn Phúc Bửu Lân 阮福寶嶙), fut le 10e souverain de la dynastie des Nguyễn au Việt Nam. Il régna de 1889 à 1907.

Accusé de folie, il a été contraint par les autorités coloniales françaises, d'abdiquer en faveur de son fils, le Prince Vinh San, âgé de sept ans et qui prend le nom dynastique de Duy Tân. Ils ont été plus tard tous les deux exilés à La Réunion.

Mis au pouvoir à l'âge de 10 ans par les autorités coloniales françaises, le Prince Bửu Lân était pourtant doué d'une vive intelligence et il était difficile à manipulé : il s'aperçut très tôt que le palais avait été infiltré et noyauté par les espions des français. Aussi, à l'inverse de son père qui avait essayé l'approche amicale avec les français, Thành Thái adopta une politique plus proche de celle typique des grandes dynasties Vietnamiennes du passé, c'est-à-dire une résistance passive contre le colonisateur oppresseur : une rébellion ouverte aurait été politiquement suicidaire. Il se fît néanmoins comprendre par des remarques mordantes et des gestes symboliques.

En tant que monarque, Thành Thái chérissait son peuple. Souvent, il s'éclipsait du palais pour sortir en ville incognito, et vêtu comme un roturier, s'infiltrer dans la population pour voir directement comment ses décisions et la politique influençait la vie des gens. De manière générale, il s'intéressait à la vie quotidienne Ceci est une attitude que l'on associe souvent aux dirigeants dans la littérature et divers œuvres de fiction, mais en réalité bien peu de monarques l'ont pratiqués, et parmi ceux qui l'ont fais, il y avait l'Empereur Thành Thái. En d'autres occasions, quand il voyageait dans une ville, l'Empereur assemblait ses sujets dans un équivalent des "Town Meeting" aux Etats-Unis, où le but est de donner l'occasion de parler à autant de personnes que possible, ou encore, pour faire un parallèle avec l'Histoire de France, un équivalent de ces occasions où Louis IX s'asseyait sous les frondaisons d'un arbre, au sortir de la Messe, et recevait ceux qui voulaient exposer leurs griefs, dans le but de faire du Roi le symbole d'une Justice suprême. Ainsi, l'Empereur Thành Thái écoutait les opinions et problèmes des vietnamiens.

Malgré son intérêt pour les affaires terre à terre, l'Empereur Thành Thái ne négligeait pas pour autant les affaires politiques. Il encourageait l'éducation à la française, mais dans le même temps, maintenait vivace le ressentiment pour l'occupation de son pays : à l'instar de la Restauration Meiji au Japon, l'Empereur Thành Thái cherchait à moderniser son pays tout en préservant son indépendance. Ainsi, il fût le premier Empereur vietnamien à apprendre à conduire une voiture, ainsi qu'à couper ses cheveux et les coiffer à la française.

Mais au fil du temps, l'Empereur prenait de plus en plus conscience d'à quel point son palais était infiltré par les espions. Aussi aurait-il progressivement feint la folie, pour échapper aux soupçons des murs à oreilles. Et lorsque ses ennemis, dans leur condescendance de colonisateurs, commencèrent à le prendre pour un lunatique atteint de folie douce, il devint possible pour Thành Thái de travailler plus directement à l'autonomie du Vietnam, tout en attendant le bon moment pour frapper. En 1907, Thành Thái tenta de rejoindre un mouvement de résistance en Chine, maisi l'Empereur fût arrêté en chemin par les forces françaises. C'est alors qu'il fût accusé de folie et détrôné, au profit de son fils, le jeune Prince Nguyễn Phúc Vĩnh San, Empereur Duy Tân, qui allait s'avérer être de la même trempe que son père.

L'Empereur Thành Thái ne renonça jamais à ses espoirs d'indépendance pour sa patrie. Il fût d'abord exilé dans le sud du Vietnam, loin de sa capitale, dans la ville côtière de Vũng Tàu. En 1916, le jeune Empereur Duy Tân, alors âgé de 17 ans, se révolta ouvertement contre les autorités coloniales en prenant la tête d'un complot anti-français, mais échouant à rallier la population en masse, il fût arrêté et déposé. Puis, ils furent tous deux exilés aux îles de la Réunion. En 1945, l'ancien Empereur fût autorisé à retourner au Vietnam, où il fût d'abord gardé en maison d'arrêt à Vũng Tàu.

Puis, l'Empereur Thành Thái décéda à Saigon, le 24 Mars 1954. Il avait 75 ans.

Références[modifier | modifier le code]

Cet article est partiellement ou en totalité issu de l'article Wikipédia en anglais intitulé « Thành Thái »