Hamilton (Victoria)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hamilton.
Hamilton
Hamilton en 1927
Hamilton en 1927
Administration
Pays Drapeau de l'Australie Australie
État Victoria
Maire Robert (Bob) Penny
Comté des Grampians Sud
Code postal VIC 3300
Démographie
Population 9 379 hab. (2006)
Géographie
Coordonnées 37° 44′ 00″ S 142° 01′ 00″ E / -37.733333, 142.016667 ()37° 44′ 00″ Sud 142° 01′ 00″ Est / -37.733333, 142.016667 ()  
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Victoria

Voir sur la carte Victoria administrative
City locator 14.svg
Hamilton

Géolocalisation sur la carte : Australie

Voir sur la carte Australie topographique
City locator 14.svg
Hamilton

Hamilton est une ville ("city") du comté des "Southern Grampians" au Victoria en Australie. La ville est située au carrefour de la "Glenelg Highway" (qui relie Ballarat à Mount Gambier) et la "Henty Highway" (entre Portland et Horsham). L'"Hamilton Highway" relie la ville à Geelong. Elle compte 9 379 habitants.

Se décrivant comme la capitale mondiale de la laine, elle s'enorgueillit d'avoir les plus grandes pelotes de laine au monde. La ville est aussi célèbre pour le musée du transport Sir Reginald Ansett, qui a établi Ansett Australia là en 1935.

La ville est construite à l'intersection de trois populations aborigènes: les "Gunditjmara" dont le territoire s'étendait de la ville vers le sud jusqu'à la côte, les "Tjapwurong" situés au nord-est et les "Bunganditj" à l'ouest. Ces populations étaient pratiquement sédentarisées car la région était et est fertile, bien arrosée, permettant une vie sauvage facile et supprimant la nécessité de se déplacer pour se nourrir. On trouve encore des barrages et des pièges à poissons dans le lac Condah au sud d'Hamilton, ainsi que circulent des histoires aborigènes de colons européens installés très tôt dans la région.

Le 12 septembre 1836, le Major Thomas Mitchell fut le premier européen à traverser la région où allait s'installer la ville. Il raconta la fertilité de la région et encouragea les bergers à venir s'installer avec leurs troupeaux et en 1839, la région était bien colonisée.

Des conflits éclatèrent entre les bergers et les aborigènes. Ces derniers s'opposèrent à l'installation d'étrangers sur leurs terres tribales. Ils tuèrent des moutons pour se nourrir et se venger de l'installation des européens sur leur terre de chasse. Il est à peu près sûr qu'un certain nombre d'aborigènes furent tués à cette époque par suite de ces conflits.

Références[modifier | modifier le code]