Collecteur Bussard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Exemple d'un réacteur Bussard

La méthode de propulsion de vaisseau spatial de statoréacteur Bussard a été proposée en 1960 par le physicien Robert W. Bussard.

Il s'agit d'une variante d'une fusée à fusion capable du vol spatial interstellaire rapide. Elle utiliserait d'immenses champs magnétiques (de l'ordre de plusieurs kilomètres de diamètre) pour collecter l'hydrogène du milieu interstellaire et le compresser jusqu'à atteindre les densités nécessaire à la fusion thermonucléaire.

Il s'agit donc d'un statoréacteur utilisant des champs magnétiques pour collecter et compresser le comburant (au lieu du carénage dans un statoréacteur classique) et la fusion nucléaire en lieu et place de la combustion atmosphérique entre oxygène et carburant.

La puissance dégagée par la fusion alimente en énergie le vaisseau et les gaz produits par la fusion, éjectés à très haute température, servent à le propulser.

Culture populaire[modifier | modifier le code]

Ce concept a été popularisé par Carl Sagan et utilisé dans de nombreux romans et séries de science-fiction.

Dans l'univers de fiction de Star Trek, les collecteurs bussard sont des dispositifs situés à l'avant de chaque nacelle de distorsion utilisés pour collecter les atomes de deutérium présents sur la trajectoire des vaisseaux.

Ce deutérium est utilisé comme combustible par les moteurs à distorsion et à impulsion du vaisseau. Il s'agit d'une collecte d'appoint qui ne remplace pas les escales de ravitaillement.

Ces collecteurs peuvent aussi aspirer, stocker et rejeter d'autres types de gaz si nécessaire.