Classe Naniwa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Classe Naniwa
Image illustrative de l'article Classe Naniwa
Diagramme de la classe Naniwa
Caractéristiques techniques
Type croiseur protégé
Longueur 91,40 m
Maître-bau 14 m
Tirant d'eau 6,40 m
Déplacement 3 650 tonnes
Port en lourd 3 709 tonnes
Propulsion 2 machines à vapeur (6chaudières)
Puissance 5 670 cv
Vitesse 18,5 nœuds maxi
Caractéristiques militaires
Blindage tourelles = 37 mm
pont = 50-75 mm
Barbette = 37 mm
Armement 2 x 260 mm
6 x 150 mm
2 x 57 mm
10 Mitrailleuses Nordenfeldt
4 mitrailleuses Gatling
4 tubes lance-torpilles (380 mm)
Rayon d’action 9 000 miles à 13 nœuds (800 tonnes de charbon)
Autres caractéristiques
Équipage 357 hommes
Histoire
Constructeurs W.G.Arsmtrong & Company à Newcastle
A servi dans Naval Ensign of Japan.svg
Commanditaire Marine impériale japonaise
Navires construits 2
Navires prévus 2
Navires perdus 2
Précédent Izumi Unebi Suivant

La classe Naniwa fut la première classe de croiseur protégé construite à Newcastle sur un chantier naval de la W.G.Arsmtrong & Company pour la Marine impériale japonaise. Elle a participé à de nombreuses actions pendant la première guerre sino-japonaise (1894-95) et la Guerre russo-japonaise (1904-05).

Les unités de la classe[modifier | modifier le code]

Nom Lancement Armement Chantier naval Fin de carrière Photo
Naniwa
18 mars 1885 1er décembre 1885 W.G. Arsmtrong/Elswick
à Newcastle
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
naufrage le 26 juillet 1910 Japanese cruiser Naniwa in 1887.jpg
Takachibo 16 mai 1885 1er décembre 1885 W.G. Arsmtrong/Elswick
à Newcastle
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
torpillé le 17 octobre 1914 Japanese cruiser Takechiho.jpg

Histoire[modifier | modifier le code]

C'est l'architecte naval japonais Saso Sachū (1852-1907) qui en imagina la conception. Il se servit des caractéristiques techniques du croiseur Esmeralda de la marine chilienne acquis par la marine japonaise sous le nom de Izumi, construit sur les chantiers britanniques de la W.G.Arsmtrong & Company de Newcastle.
A son lancement cette classe de croiseur protégé surclassait ses concurrents. Mais le développement rapide de cette technologie, au niveau de l'armement lourd et du blindage, ne maintint de très peu de temps cette suprématie.
Le prince Yamashina Kikumaro a assisté au lancement en compagnie du constructeur William George Armstrong, fondateur du trust Armstrong Whitworth.

Les deux croiseurs furent perdus avant le début de la Première Guerre mondiale.
Le Naniwa a participé à la bataille de Pungdo et la bataille de Yalu river durant la guerre sino-japonaise (1894-95) ; puis, durant la Guerre russo-japonaise (1904-05), à la Bataille de Chemulpo avant d'être mis en réserve. Il a été perdu après avoir échoué sur la côte d' Ouroup aux Îles Kouriles.
Le Takachibo a participé à la bataille de Yalu river durant la guerre sino-japonaise (1894-95) ; puis, durant la guerre russo-japonaise (1904-05), à la bataille de Chemulpo avant d'être mis en réserve.Alors qu'il participait à l'invasion de la ville chinoise de Qingdao, tenue par l'Allemagne, il fut coulé par le torpilleur allemand S-90 qui lança une unique torpille le 14 octobre 1914 et perdit 271 hommes et officiers, seul 3 membres d'équipage survécurent.

Conception[modifier | modifier le code]

La coque de ces croiseurs était munie un pont plat avec un franc-bord élevè pour améliorer la navigabilité. Elle était pourvue d'un bélier à sa proue. Les 2 canons de 260 mm étaient montés en couple sur l'unique tourelle arrière. Les 6 canons de 150 mm étaient disposés sur chaque flanc, au-dessus du pont, derrière une protection en barbette. Les 4 tubes lance-torpilles étaient aussi installés sur le pont.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]


Sources[modifier | modifier le code]