Classe Chitose (croiseur)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Pour les autres classes de navires du même nom, voir Classe Chitose.
Classe Chitose
Image illustrative de l'article Classe Chitose (croiseur)
croiseur Kasagi à Kobe (1898)
Classe Kasagi
Caractéristiques techniques
Type croiseur protégé
Longueur 114,1 (114,9) m
Maître-bau 14,9 (15) m
Tirant d'eau 5,41 (5,37) m
Déplacement 4 900 (4 756) tonnes
Port en lourd 6 066 (5 598) tonnes
Propulsion 2 machines à vapeur (12 chaudières)
Puissance 11 600 cv
Vitesse 22,5 nœuds maxi
Caractéristiques militaires
Blindage tourelles = 203 mm
pont = 112 mm
cloison = 62 mm
kiosque = 115 mm
Armement 2 x 203 mm
10 x 120 mm
12 x 76 mm - Vickers
6 (5) x 47 mm - Hotchkiss
5 (4) tubes lance-torpilles de 360 mm

nota = (.) spécification Chitose

Rayon d’action 4 000 miles à 10 nœuds (1 000 tonnes de charbon)
Autres caractéristiques
Équipage 405 (434) hommes
Histoire
Constructeurs Philadelphie et San Francisco Drapeau des États-Unis États-Unis
A servi dans Naval Ensign of Japan.svg
Commanditaire Marine impériale japonaise
Période de service 1897 - 1927
Navires construits 2
Navires prévus 2
Navires démolis 2
Précédent Classe Suma et Takasago Classe Tsushima Suivant

La classe Chitose (parfois nommée classe Kasagi) fut la quatrième classe de croiseur protégé construite aux États-Unis pour l'arsenal naval de Yokosuka de la Marine impériale japonaise.

Conception[modifier | modifier le code]

Les deux croiseurs ont été conçus et réalisés aux États-Unis. Leurs spécifications sont très similaires au Takasago construit par Armstrong Whitworth au Royaume-Uni. C'est grâce à un apport de capitaux importants que la marine impériale japonaise a pu commander leur construction sur des chantiers américains.
Le Kasagi a été réalisé par le chantier William Cramp & Sons de Philadelphie, qui a également construit le croiseur russe Varyag.
Le Chitose est sorti du chantier Union Iron Works (Les forges de l'Union) de San Francisco.

Histoire[modifier | modifier le code]

Ces deux croiseurs ont été commandés trop tard pour être en service pour la première guerre sino-japonaise (1894-95). Mais ils ont servi durant la révolte des Boxers comme escorteur des troupes et des fournitures vers la Chine.
Pendant la guerre russo-japonaise (1904-05), basés en Corée dans la Ire Flotte, ils ont servi au blocus et au siège de Port-Arthur et combattu durant la bataille de la mer Jaune et dans la phase décisive de la bataille de Tsushima.

Durant la Première Guerre mondiale ils ont participé à la bataille de Tsingtao conte la marine impériale allemande.
Le Kasagi s'est échoué le 20 juillet 1916 dans le détroit de Tsugaru entre les îles Honshū et Hokkaido puis rayé du service le 5 novembre 1916.
Le Chitose a servi de patrouilleur sur les couloirs maritimes entre Singapour et Bornéo dans le cadre de la contribution dans l'alliance anglo-japonaise.

Le 1er septembre 1921, le Chitose est classé en 2e classe de navire de défense côtière à cause de sa vétusté. Jugé obsolète le 1er avril 1928 et est rayé du service. Le 19 juillet 1931, il est sabordé au large de Kochi sur l'île de Shikoku.

Les unités de la classe[modifier | modifier le code]

Nom Lancement Armement Chantier naval Fin de carrière Photo
Kasagi
20 janvier 1898 24 octobre 1898 William Cramp & Sons
Philadelphie
Drapeau des États-Unis États-Unis
10 août 1916 Japanese cruiser Kasagi.jpg
Chitose 23 janvier 1898 1er mars 1898 Union Iron Works
San Francisco
Drapeau des États-Unis États-Unis
1er avril 1928
19 juillet 1931
Japanese cruiser Chitose.jpg

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :


Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]