Classe Satsuma

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Classe Satsuma
Image illustrative de l'article Classe Satsuma
(diagramme Brasseys-1923)
Caractéristiques techniques
Type cuirassé
Longueur 146,91 m
Maître-bau 25,44 m
Tirant d'eau 8,53 m
Déplacement 19.350 et 20.100 tonnes
Port en lourd 19.700 et 21.800 tonnes
Propulsion 2 machines à vapeur à triple expansion
(20 ou 15 chaudières)
Puissance 17.300 et 17.500 cv
Vitesse 18,5 ou 20 nœuds maxi
Caractéristiques militaires
Blindage ceinture = 100-230 mm
pont = 50 mm
kiosque = 150 mm
barbette = 180-240 mm
tourelle = 180-230 mm
Armement (2x2) canons de 305 mm
(6x2) canons de 254 mm
(12x1) canons de 120 mm
(8x1)ou (12x1) canons de 76 mm (DCA)
5 tubes lance-torpilles de 457 mm
Aéronefs non
Rayon d’action 7.300 miles à 10 nœuds
(2.860 tonnes de charbon et 377 de mazout)
Autres caractéristiques
Équipage 887 ou 931
Histoire
Constructeurs Drapeau du Japon Japon
A servi dans Naval Ensign of Japan.svg
Commanditaire Marine impériale japonaise
Période de
construction
1905-1911
Période de service 1911-1923
Navires construits 2
Navires prévus 2
Navires démolis 2
Précédent Classe Kashima Classe Kawachi Suivant

La Classe Satsuma fut la quatrième classe de cuirassés de type Pré-Dreadnought de la Marine impériale japonaise.
Ces deux cuirassés de 1e classe ont été les premiers à être construits au Japon.
Elle marquait une étape de transition entre le type pré-dreadnought actuel et le futur Dreadnought.

Histoire[modifier | modifier le code]

Cette classe fut ordonnée dans un programme d'expansion d'urgence de la flotte en 1905, au plus fort de la guerre russo-japonaise (1904-1905).
Elle fut commandée aux chantiers navals japonais de Yokosuka et Kure. Leur réalisation prit du temps en rapport avec la courbe d'apprentissage des ingénieurs navals.
Les navires, achevés trop tard, ne purent être livrés avant la fin de la guerre russo-japonaise.

Conception[modifier | modifier le code]

La conception de cette classe est une version modifiée de la Classe Lord Nelson de la Royal Navy et l'accent a été mis sur la portée de son armement principal.
Le profil du Satsuma est différent de celui du Aki par le positionnement de la 3e cheminée. Le Aki a aussi bénéficié de moteurs à turbines.

Pour son armement principal elle fut dotée canons Armstrong Whitworth de 12 pouces (305 mm) de calibre 45 naval. Son armement secondaire fut renforcé par 12 canons Vickers de 10 pouces (254 mm) en six tourelles doubles aux 12 canons de 4,75 pouces (120 mm) de lutte contre les torpilleurs. Il était complété par des canons de 76 mm en casemates sur le pont supérieur. Il reçut aussi la dernière version de torpilles autopropulsée de l'ingénieur Robert Whitehead en quatre tubes sous la ligne de flottaison et un sur le pont.

Service[modifier | modifier le code]

Satsuma :
Mis en service le 15 mars 1910, le Satsuma joua un rôle mineur durant la Première Guerre mondiale de par l'évolution rapide de la technologie navale. Il servit de patrouilleur sur les voies maritimes de la mer de Chine et de la mer Jaune et participa au siège de Tsingtao.
Il a été décommissionné le 20 septembre 1923 en conformité du Traité naval de Washington de 1922. Il fut détruit en tant que cible en 1924.

Aki :
Lancé le 1er septembre 1912 l' Aki joua un rôle secondaire durant la première guerre mondiale.
Il a été mis hors service le 23 septembre 1923 en conformité du Traité naval de Washington de 1922 et démantelé en 1924.

Les unités de la classe[modifier | modifier le code]

Nom Quille Lancement Armement Chantier naval Fin de carrière Photo
Satsuma
15 mai 1905 15 novembre 1906 25 mars 1910 Arsenal naval
Yokosuka
Drapeau du Japon Japon
décommissionné le 20 septembre 1923
détruit le 7 septembre 1924
Japanese battleship Satsuma 2.jpg
Aki
15 mars 1906 14 avril 1907 11 mars 1911 Arsenal naval
Kure
Drapeau du Japon Japon
décommissionné le 23 septembre 1923
détruit le 7 septembre 1924
Japanese battleship Aki 2.jpg

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  • Jentsura, Hansgeorg :Warships of the Imperial Japanese Navy 1869-1945 (1976) (ISBN 0689114028)

Sources[modifier | modifier le code]