Classe Shirakumo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Trois caractères japonais Cette page contient des caractères japonais. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Classe Shirakumo
Image illustrative de l'article Classe Shirakumo
Le Shirakumo en 1902
Caractéristiques techniques
Type Destroyer
Longueur 65,9 m
Maître-bau 6,34 m
Tirant d'eau 1,9 m
Déplacement 322 t (standard)
Port en lourd 428 t (pleine charge)
Propulsion 2 moteurs à vapeur (triple expansion)
4 chaudières
Puissance 7.000 ch
Vitesse 31 nœuds
Caractéristiques militaires
Armement
Rayon d’action 1 800 miles nautiques à 15 nœuds
Autres caractéristiques
Équipage 62
Histoire
Constructeurs John I. Thornycroft & Company-Chiswick Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
A servi dans Pavillon de la marine impériale japonaise Marine impériale japonaise
Commanditaire Japon
Période de
construction
1901 - 1902
Période de service 1902-1923
Navires construits 2
Navires prévus 2
Navires démolis 2
Précédent Classe Akatsuki Classe Harusame Suivant

La classe Shirakumo (白雲型駆逐艦, Shirakumogata kuchikukan?) est une classe de deux destroyers construits pour la Marine impériale japonaise par John I. Thornycroft & Company au Royaume-Uni.


Contexte[modifier | modifier le code]

Les destroyers de 3e classe Shirakumo ont été commandés dans le cadre du budget de l'exercice 1900, suite à la classe Murakumo. Les deux ont été commandées au constructeur britannique John I. Thornycroft & Company à Chiswick. Ils furent parmi les derniers destroyers achetés par le Japon à l'étranger.

Conception[modifier | modifier le code]

Sensiblement identique à la conception des destroyers de classe Murakumo, ils sont légèrement plus grand avec une puissance supérieure avec le même armement. Ils sont aussi identiques que les deux cheminées de classe D (1913) de la Royal Navy.

Tous les navires avaient un pont type flush deck ou en dos de tortue (turtleback) permettant au gaillard d'avant d'être protéger des éclaboussure des vagues. Le pont avant et la plate-forme d'artillerie sont peu élevés au-dessus de l'arc.
Les navires ont été alimentés par des moteurs à vapeur à triples extension avec des chaudières à tubes d'eau. Le canon de 76 mm est monté dans un " kiosque à musique " sur le gaillard d'avant, les cinq canons Hotchkiss de 57 mm étaient répartis (deux devant la tourelle de commandement, deux entre les entonnoirs et un sur le gaillard d'arrière avec les deux tubes simples pour les torpilles).

Service[modifier | modifier le code]

Les deux destroyers de classe Shirakumo sont arrivés au Japon à temps pour être utilisé au cours de la Guerre russo-japonaise de 1904-1905 et ont été affecté au 4° escadron des destroyers de l'amiral Dewa Shigetō.Ils ont participé à la Bataille de la mer Jaune et à l'ultime Bataille de Tsushima.
En 1912, ils ont été reclassés comme destroyers de troisième classe, et retirés du service de combat en première ligne. Ils ont d'abord servi de dragueur de mines auxiliaire puis de navire de service public non armé.

Les unités[modifier | modifier le code]

Nom Quille Lancement Service Fin de carrière
Shirakumo 1 février 1901 1 octobre 1901 13 février 1902 vendu en 1925
Asashio 3 avril 1901 10 janvier 1902 4 mai 1902 vendu en 1926

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien interne[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]