Classe Urakaze

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Trois caractères japonais Cette page contient des caractères japonais. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Classe Urakaze
Image illustrative de l'article Classe Urakaze
Le Urakaze en 1930
Caractéristiques techniques
Type Destroyer
Longueur 87,2 m
Maître-bau 8,4 m
Tirant d'eau 2,4 m
Déplacement 922 t (standard)
Port en lourd 1 102 t (pleine charge)
Propulsion 2 turbines à vapeur Brown-Curtis
3 chaudières Yarrow
Puissance 16.000 ch
Vitesse 30 nœuds
Caractéristiques militaires
Armement Origine :
Rayon d’action 1 800 miles nautiques à 15 nœuds
Autres caractéristiques
Équipage 120
Histoire
Constructeurs Yarrow Shipbuilders-Glasgow Écosse Écosse
A servi dans Naval Ensign of Japan.svg Marine impériale japonaise
Flag of Italy (1861-1946) crowned.svg Regia Marina
War Ensign of Germany 1938-1945.svg Kriegsmarine
Commanditaire Japon
Période de
construction
1913 - 1915
Période de service 1914-1945
Navires construits 2
Navires prévus 2
Navires perdus 1
Précédent Classe Sakura Classe Kaba Suivant

La classe Urakaze (浦風型駆逐艦, Urakazegata kuchikukan?) est une classe de deux destroyers construits pour la Marine impériale japonaise par Yarrow Shipbuilders en Écosse. Ce fut les derniers destroyers, commandés à l'étranger, mis en service avant la fin de la Première Guerre mondiale.

Contexte[modifier | modifier le code]

L'échec des constructeurs japonais avec les destroyers de classe Umikaze mettait la marine japonaise sans avoir de grands destroyers capables d'opérations océaniques. Les turbines à vapeur Parsons Marine Steam Turbine Company de la classe Umikaze ont été aux prises avec des problèmes de maintenance, ainsi que d'une consommation énorme de carburant. La marine japonaise a donc fait appel aux chantiers navals Yarrow au Royaume-Uni pour une commande de deux navires de nouvelle conception dans l'exercice budgétaire de 1911.

Cependant Yarrow, comme les chantiers navals britanniques, avait un grand carnet de commandes, et ce n'est qu'en 1915 que les nouveaux navires ont été terminés. Mais en raison de la Première Guerre mondiale, ce n'est qu'en 1919 que l' Urakaze a été remis à Japon, le second ayant été vendu à L'Italie.


Conception[modifier | modifier le code]

Les navires de 1e classe Urakaze font usage de moteurs à turbine à vapeur au mazout Brown-Curtiss, et ont été les premiers navires construits pour le Japon a être conçu pour une utilisation sans charbon. La conception initiale devait être pour moteur Diesel, mais en raison de la Première Guerre mondiale, Yarrow n'a pas pu obtenir les composants nécessaires à partir de l'Allemagne.

Armement était légèrement inférieur à celui de la classe Umikaze, avec un seul canon de 120 mm monté dans un petit abri en gaillard d'avant et quatre canons anti-aériens de 76 mm (2 au milieu du bateau, 1 à l'arrière, et 1 monté sur un grand piédestal juste à l'arrière des cheminées.
La classe Urakaze était aussi la première classe de destroyers japonais à utiliser les tubes lance-torpilles de 533 mm.

Service[modifier | modifier le code]

L' Urakaze a été remis trop tard à la Marine impériale japonaise pour pouvoir servir durant les combats de la Première Guerre mondiale. Il a donc été utilisé pendant de nombreuses années comme patrouilleur sur le fleuve Yangzi Jiang. Il a été retiré en 1936, et utilisé comme navire-écolepour la formation de forces spéciales de débarquement de Yokosuka .
Il a été coulé dans une attaque aérienne de l' US Navy le 18 Juillet 1945. Il ne doit pas être confondue avec le destroyer Urakaze de classe Kagerō de la Seconde Guerre mondiale.

En raison d'une forte demande de la part du gouvernement britannique, le Kawakaze a été vendu par le Japon à la Regia Marina. L'Italie a été l'un des alliés de la Première Guerre mondiale, et fait face à une grave pénurie de navires de guerre modernes. Le Kawakaze a été achevé et a pris le nom Audace, et plus tard rebaptisé San Marco en servive en mer Méditerranée.
Pendant la Seconde Guerre mondiale, il a été capturé par la Kriegsmarine, et rebaptisé AT 20. Il a été coulé le 1er Novembre 1944 près de l'île de Pag dans la mer Adriatique.

Les unités[modifier | modifier le code]

Nom Quille Lancement Service Fin de carrière
Urakaze 1 octobre 1913 16 février 1915 14 octobre 1915 reconverti en navire d'escorte en 1936
coulé le 18 juillet 1945
Kawakaze 1 octobre 1913 27 septembre 1915 23 décembre 1916 vendu à la Regia Marina en 1915
capturé par Kriegsmarine en 1943
coulé le 1 novembre 1944

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien interne[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]


Notes et références[modifier | modifier le code]