Classe Asama

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Classe Asama
Image illustrative de l'article Classe Asama
Diagramme classe Asama
Caractéristiques techniques
Type croiseur cuirassé
Longueur 124,36 m
Maître-bau 20,45 m
Tirant d'eau 7,43 m
Déplacement 9 700 tonnes
Port en lourd 10 500 tonnes
Propulsion 2 machines à vapeur-triple expansion (12 chaudières)
Puissance 18 000 cv
Vitesse 21,5 nœuds maxi
Caractéristiques militaires
Blindage ceinture = 88-180 mm
pont = 64 mm
Barbette = 150 mm
tourelle = 150 mm
kiosque = 75-360 mm
Armement (2X2) x 203 mm
14 x 152 mm
12 x 12 pounder (76 mm)
7 x 2.5 pounder (47 mm)
5 tubes lance-torpilles (360 mm)
Rayon d’action 7 000 miles à 10 nœuds (1 400 tonnes de charbon)
Autres caractéristiques
Équipage 726 hommes
Histoire
Constructeurs Armstrong Whitworth Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
A servi dans Naval Ensign of Japan.svg
Commanditaire Marine impériale japonaise
Période de
construction
1897-1899
Période de service 1899-1945
Navires construits 2
Navires prévus 2
Navires perdus 1
Navires démolis 1
Précédent Chiyoda (modèle unique) Classe Izumo Suivant

La classe Asama fut la première classe de croiseur cuirassé construite au Royaume-Uni pour la Marine impériale japonaise.
Elle comprenait deux unités : Asama et Tokiwa.

Conception[modifier | modifier le code]

Les deux croiseurs de la classe Asama ont été la première paire des six croiseurs cuirassés commandés auprès de chantiers navals à l'étranger après la guerre sino-japonaise de 1894-95. Dans le cadre du "Programme Six-Six" (six cuirassés et six croiseurs) ces navires furent destinés à former l'épine dorsale de la marine impériale japonaise.

La construction de la classe Asama fut effectuée par la Armstrong Whitworth à Elswick. Le cahier des charges de la marine impériale permit de légères modifications par rapport à la conception initiale.
Au moment de leur achèvement, les deux croiseurs de classe Asama étaient considérés comme les plus rapides. Armés et blindés lourdement, ils bénéficièrent de quelques années de suprématie. Mais le développement extrêmement rapide de la technologie fit que cette conception de croiseurs cuirassés fut tout de même vite dépassée.

L'artillerie principal fut constituée de canons de 203 mm, calibre 45, en double-tourelles en avant et arrière du navire. Les tourelles avaient une rotation gauche-droite de 150 degrés et une élévation de 30 degrés permettant des tirs à 18 000 mètres.
L'artillerie secondaire de canons de 152 mm, en calibre 40, avait une portée de 9 100 mètres, et pouvait tirer cinq obus par minute (jusqu'à sept par minute pour un équipage très qualifié). Ils étaient aussi dotés d'un bélier de proue.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les deux croiseurs de classe Asama ont bénéficié de la plus longue durée de vie opérationnelle de tous les navires de la Marine impériale japonaise grâce aux performances du constructeur.
Les deux ont été rayés des services après la fin de la Seconde Guerre mondiale.

  • Asama :

l' Asama a participé à la révolte des Boxers entre 1899 et 1901 , à la guerre russo-japonaise (1904-1905) et de la Première Guerre mondiale. Puis il servit plus tard comme navire-école, et dépouillé de ses armes, comme caserne flottante. Il a survécu à la Seconde Guerre mondiale, et a été abandonné en 1947.

  • Tokiwa :

Le Tokiwa participé à la guerre russo-japonaise et à la Première Guerre mondiale. Il servit ensuite comme navire-école, et a été converti en mouilleur de mines. Il participa aussi guerre du Pacifique. Il échoua après avoir été endommagé par une attaque aérienne le 9 août 1945 et a été abandonné en 1947.

Les unités de la classe[modifier | modifier le code]

Nom Lancement Armement Chantier naval Fin de carrière Photo
Asama
22 mars 1898 18 mars 1899 Armstrong Whitworth
à Elswick
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
rayé le 30 novembre 1945
détruit en 1947
Asama AllanGreen.jpg
Tokiwa 6 juillet 1898 18 mai 1899 Armstrong Whitworth
à Elswick
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
coulé le 9 août 1945 Japanese cruiser Tokiwa 1904.jpg

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  • Conway's All The World's Fighting Ships 1860-1905 (1979 - p 440) (ISBN 0 85177 133 5)

Sources[modifier | modifier le code]