Classe Ikazuchi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Trois caractères japonais Cette page contient des caractères japonais. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Classe Ikazuchi
Image illustrative de l'article Classe Ikazuchi
Le Sazanami (Yokosuka en 1901)
Caractéristiques techniques
Type Destroyer
Longueur 68,4 m
Maître-bau 6,2 m
Tirant d'eau 1,57 m
Déplacement 310 t (standard)
Port en lourd 420 t (pleine charge)
Propulsion 2 moteurs à vapeur (triple expansion)
4 chaudières Yarrow
Puissance 6.000 ch
Vitesse 30 nœuds
Caractéristiques militaires
Armement Origine :
Rayon d’action 1 800 miles nautiques à 15 nœuds
Autres caractéristiques
Équipage 50
Histoire
Constructeurs Yarrow Shipbuilders-Londres Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
A servi dans Pavillon de la marine impériale japonaise Marine impériale japonaise
Commanditaire Japon
Période de
construction
1897 - 1899
Période de service 1899-1921
Navires construits 6
Navires prévus 6
Navires perdus 3
Navires démolis 3
Précédent aucune Classe Murakumo Suivant

La Classe Ikazuchi (雷型駆逐艦, Ikazuchigata kuchikukan?) est une classe de six destroyers construits pour la Marine impériale japonaise par Yarrow Shipbuilders au Royaume-Uni.


Contexte[modifier | modifier le code]

Durant la Première Guerre sino-japonaise (1894-1895) , la marine japonaise s'est rendu compte de l'efficacité au combat des petits et rapides navires lance-torpilles contre de plus grands mais lents navires, équipés d'une artillerie navale peu précise et lente au rechargement.
Les navires de 3e classe Ikazuchi ont été les premiers destroyers achetés par la Marine impériale japonaise. Quatre ont été commandés au titre du budget de l'exercice 1896, et deux autres dans le cadre du budget de 1897. Tous ont été commandés aux chantiers navals Yarrow à Poplar, proche de Londres. Yarrow Shipbuiding a été considéré comme le meilleur constructeur de destroyers du monde et de petits navires de guerre.

Conception[modifier | modifier le code]

La conception des destroyers de classe Ikazuchi classe a été basée sur les quatre cheminées "Thirty Knotters" de la Classe B (1913) de la Royal Navy.

Tous les navires avaient un pont type flush deck ou en dos de tortue (turtleback) permettant au gaillard d'avant d'être protéger des éclaboussure des vagues. Le pont avant et la plate-forme d'artillerie sont peu élevés au-dessus de l'arc.
Les navires ont été alimentés par des moteurs à vapeur à triples extension avec des chaudières à tubes d'eau. Le canon de 76 mm est monté dans un " kiosque à musique " sur le gaillard d'avant, les cinq canons Hotchkiss de 57 mm étaient répartis (deux devant la tourelle de commandement, deux entre les entonnoirs et un sur le gaillard d'arrière avec les deux tubes simples pour les torpilles).

Service[modifier | modifier le code]

Les six destroyers de classe Ikazuchi sont arrivés au Japon à temps pour être utilisé au cours de la révolte des Boxers (1899-1901) pour patrouiller sur la côte de la Chine côte et pour couvrir les débarquements de troupes terrestres japonaises.
Le Niji a été perdu dans un accident au large de la péninsule du Shandong le 3 Août 1900, et les cinq navires restants ont combattu lors de la Guerre russo-japonaise de 1904-1905.

Le 28 mai 1905, deuxième jour de la bataille de Tsushima, le Sazanami, commandé par le capitaine de corvette Aiba, reçut la reddition du torpilleur russe Bedovy et y captura l'amiral Rojestvensky, grièvement blessé.

Après la fin de la guerre russo-japonaise, le Inazuma a été perdu dans une collision avec un navire marchand au large de Hakodate, proche de Hokkaido le 16 Décembre 1909.
Le 28 Août 1912, les quatre navires survivants ont été reclassés comme des destroyers de troisième classe, et retirés du service de combat en première ligne.

Les Akebono et Oboro ont repris du service pendant la Première Guerre mondiale dans le cadre du détachement japonais dans la bataille de Tsingtao, et de l'invasion des possessions coloniales allemandes en Océanie.
Ils ont été maintenus en service jusqu'au 1er Avril 1921, puis transformés en auxiliaires dragueur de mines auxiliaire et démolis en 1925.

L' Ikazuchi a subi l'explosion d'une chaudière au port d' Ominato port en raison de la fatigue du métal dans son moteur il a été radié le 9 Octobre 1912. Le Sazanami a également été retiré du service.

Les unités[modifier | modifier le code]

Nom Quille Lancement Service Fin de carrière
Ikazuchi 1 septembre 1897 15 novembre 1898 23 février 1899 détruit en 1914
Inazuma 1 novembre 1897 28 janvier 1899 25 avril 1899 détruit en 1910
Niji 1 janvier 1899 22 juin 1899 29 juillet 1899 détruit en 1901
Akebono 1 février 1898 25 avril 1899 3 juillet 1899 détruit en 1925
Oboro 1 janvier 1899 5 octobre 1899 1 novembre 1899 détruit en 1926
Sazanami 1 juin 1897 8 août 1899 28 août 1899 retiré en 1913

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien interne[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]