Classe Aquila

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Classe Aquila
Image illustrative de l'article Classe Aquila
Le Mărăşti
Classe Mărăşti (Roumanie)
Caractéristiques techniques
Type croiseur éclaireur
Longueur 94,7 m
Maître-bau 9,5 m
Tirant d'eau 3,6 m
Déplacement 1 410 tonnes (standard)
Port en lourd 1 920 tonneaux
Propulsion 2 turbines à vapeur Tosi
5 chaudières Thornycroft
Puissance 40 000 ch
Vitesse 34 nœuds
Caractéristiques militaires
Armement
Rayon d’action 1 700 miles nautiques à 15 noeuds
(260 tonnes de fioul)
Autres caractéristiques
Équipage 139/145
Histoire
Constructeurs Pattison à Naples
A servi dans Pavillon de la Regia Marina Regia Marina
Roumanie Roumanie
Drapeau de l'Espagne Espagne
Drapeau de l’URSS Union soviétique
Date début commande 1914
Période de
construction
1914 - 1917
Période de service 1917 - 1963
Navires construits 4
Navires prévus 4
Navires démolis 4

La classe Aquila (ou classe Mărăşti) était initialement une classe de quatre croiseurs éclaireurs (en italien : esploratore). construite pendant la Première Guerre mondiale pour la Marine militaire roumaine par le chantier naval italien Pattison de Naples.
Ces quatre navires, à l'histoire complexe, ont servi successivement sous différents pavillons. Deux d'entre eux ont combattu durant les deux guerres mondiales.

Conception[modifier | modifier le code]

La propulsion est faite par deux turbines à vapeur alimentées par cinq chaudières au mazout. Le groupe motopropulseur développe 40 000 cv et active deux hélices.
L'armement d'origine comprend trois canons simples de 152 mm, quatre canons anti-aériens de 76 mm, deux mitrailleuses de 13,2 mm et quatre tubes lance-torpilles de 450 mm, ainsi que 30 mines marines et des grenades anti-sous-marine.

Service[modifier | modifier le code]

Les quatre bâtiments de classe Mărăşti, commandés par la Roumanie, devaient porter les noms de Vifor, Viscol, Vârtej et Vijelia. En 1915, ils sont réquisitionnés, durant leur construction, par le gouvernement italien d' Antonio Salandra à cause de l'entrée de l' Italie dans la Première Guerre mondiale. Ils sont renommés Aquila, Falco, Nibbio et Sparviero devenant la classe Aquila.
Après la première guerre mondiale, deux unités (Aquila et Falco) restent en service dans la Regia Marina. En 1937, ils sont transférés à l' Espagne. Ils prennent alors les noms de Melilla et Ceuta. Devenus obsolètes, ils servent d'abord d'escorteurs de convoi puis de navires écoles jusqu'aux années 1948-50.

Les deux autres sont vendus au Royaume de Roumanie et rejoignent Constanța en 1920 et prennent les noms de NMS Mărăşti et NMS Mărășești. Avant cette vente,une partie de l'armement est changée : les 3 canons de 152 mm sont remplacés par 5 canons de 120 mm (deux doubles et un simple).
En août 1944, quand l'Union soviétique envahit la Roumanie, elle s'empare des deux destroyers qui prennent les noms de Lovkyj et Luogkyj au sein de la Marine soviétique dans la Flotte de la mer Noire . Ils sont restitués en 1946 et restent en service en Roumanie jusqu'en 1963.

Unités[modifier | modifier le code]

Nom Chantier Lancement Service effectif destination Fin de service
Aquila
ex-Vifor
Chantier naval Pettison à Naples 26 juillet 1917 8 février 1918 Transfert à l'Espagne en 1937
Melilla
1950
Falco
ex-Viscol
Chantier naval Pettison à Naples 16 août 1919 20 janvier 1920 Transfert à l'Espagne en 1937
Ceuta
1948
Nibbio
ex-Vartej
Chantier naval Pettison à Naples 30 janvier 1918 15 mai 1920 vendu à la Roumanie en 1920
Mărășești
1963
Sparviero
ex-Vilejie
Chantier naval Pettison à Naples 25 mars 1917 15 juillet 1917 vendu à la Roumanie en 1920
Mărăști
1963

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien interne[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  • M.J. Whitley. Destroyers of World War 2 (1988 -Cassell Publishing) (ISBN 1-85409-521-8).
  • Franco Bargoni.Esploratori Italiani. Roma, Ufficio Storico della Marina Militare, 1996.