Classe Regina Elena

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Classe Regina Elena
Image illustrative de l'article Classe Regina Elena
Le Vittorio Emanuele III en 1908.
Caractéristiques techniques
Type Cuirassé semi-dreadnought
Longueur 144,60 mètres
Maître-bau 22,40 m
Tirant d'eau 8,30 m
Déplacement 12 750 tonnes (standard)
14 050 tonnes (pleine charge)
Propulsion 2 groupes de machines à vapeur à triple détente, 2 hélices
Puissance 19 500 ch
Vitesse 22 nœuds
Caractéristiques militaires
Blindage ceinture : 250-100 mm, cloisons tranversales : 200 mm, ponts : 50 et 37 mm, barbettes : 250 mm, réduits : 80 mm
Armement 2 canons de 305 mm
6 canons de 203 m
12 canons de 76 mm
2 tubes lance-torpilles de 450 mm
Rayon d’action 7 200 milles nautiques
Autres caractéristiques
Équipage 700 hommes
Histoire
Constructeurs Chantier naval de Spice
Chantier naval de Castellammare di Stabia
Commanditaire Flag of Italy (1861-1946) crowned.svg Regia Marina
Période de
construction
1901-1908
Période de service 1907-1927
Navires construits 4
Navires prévus 4
Navires démolis 4
Précédent Classe Regina Margherita Classe Conte di Cavour Suivant

La classe de cuirassé Regina Elena semi-dreadnought de la marine militaire du royaume d'Italie était l'une des plus rapides de l'époque. 4 sont entrés en service à partir de 1904.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Diagramme de 1912 de ces navires.
Le Roma à Constantinople après la reddition de l'Empire ottoman en 1918.

Le concept « vitesse = protection » a toujours exercé une influence prépondérante dans les bureaux d'études italiens et a, par conséquence, été à l'origine de navires de guerres très originaux.

De plus, Vittorio Cuniberti, le plus important concepteur de navires italien de la fin du XIXe siècle et du début du XXe siècle parvint à faire accepter la construction de bâtiments de ligne entièrement armés de grosses pièces.

Ils pouvaient atteindre 22 nœuds alors que ses rivaux ne dépassaient pas les 19.

On adopta un système de batteries principale et secondaire que l'on allait retrouver plus tard sur les cuirassés Lord Nelson de la Royal Navy mais il présentait un inconvénient notoire, on ne pouvait embarquer que 2 canons Armstrong Whitworth 12 inch/40 d'origine britannique de 305 mm de 40 calibres à affût unique tirant un obus de 417 kg à 14 km à une cadence d'un coup par minute, à l'avant et à l’arrière du navire.

Une batterie aussi faible n'était pas capable de produire un tir nourri et précis même à courte portée.

En réalité, les Italiens avaient construit quelque chose qui s'apparentait au croiseur de combat bien avant son apparition.

Cette classe attira l'attention l'empire du Japon, qui après sa guerre avec l'Empire russe, venait d'apprendre l'importance du croiseur cuirassé rapide au combat.

En conséquence, il produisit les 2 cuirassés Ibuki en 1907 qui étaient légèrement plus longs mais moins protégés que les navires italiens, mais pouvaient emporter 4 grosses pièces d'artillerie.

Liste des navires[modifier | modifier le code]

Classe Regina Elena
Nom Chantier naval Mise en chantier Lancement Armement Fin
Regina Elena Chantier naval de Spice
27 mars 1901 19 juin 1904 11 septembre 1907 retiré du service le 16 février 1923
Vittorio Emanuele III Chantier naval de Castellammare di Stabia 18 septembre 1901 12 octobre 1904 1er août 1908 retiré du service le 1er avril 1923
Roma Chantier naval de Spice 20 septembre 1903 21 avril 1907 17 décembre 1908 retiré du service le 1er septembre 1927, sert comme navire-école jusqu'en 1932
Napoli Chantier naval de Castellammare di Stabia 21 octobre 1903 10 septembre 1905 1er septembre 1908 retiré du service le 3 septembre 1926

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :