Ballade des dames du temps jadis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Ballade des dames du temps jadis est une œuvre de François Villon du XVe siècle. Elle fait partie du recueil Le Testament (connu aussi comme Le Grand Testament), où elle précède La Ballade des seigneurs du temps jadis et La Ballade en vieil langage Françoys, triptyque des ballades au centre de l’œuvre.

Elle a été mise en musique et chantée par Georges Brassens dans son album Le Vent (1953), et traduite en anglais au XIXe siècle par Dante Gabriel Rossetti (Where are the snows of yesteryear).

Texte[modifier | modifier le code]

Dictes moy où, n’en quel pays,
Est Flora, la belle Romaine ;
Archipiada, ne Thaïs,
Qui fut sa cousine germaine ;
Echo, parlant quand bruyt on maine
Dessus rivière ou sus estan,
Qui beauté eut trop plus qu’humaine ?
Mais où sont les neiges d’antan !

Où est la très sage Heloïs,
Pour qui fut chastré et puis moyne
Pierre Esbaillart à Sainct-Denys ?
Pour son amour eut cest essoyne [1] .
Semblablement, où est la royne
Qui commanda que Buridan
Fust jetté en ung sac en Seine ?
Mais où sont les neiges d’antan !

La royne Blanche comme ung lys,
Qui chantoit à voix de sereine ;
Berthe au grand pied, Bietris, Allys ;
Harembourges, qui tint le Mayne,
Et Jehanne, la bonne Lorraine,
Qu’Anglois bruslèrent à Rouen ;
Où sont-ilz, Vierge souveraine ?…
Mais où sont les neiges d’antan !
 
Prince, n’enquerrez de sepmaine
Où elles sont, ne de cest an,
Qu’à ce refrain ne vous remaine :
Mais où sont les neiges d’antan ?

(François Villon, Le Grand Testament[2], texte provenant de l’édition préparée par La Monnoye, 1873[3])

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. Essoyne est un terme dérivé du latin, évoquant l'absence. En droit médiéval, il s'agit de l'excuse motivée de ne pas pouvoir se rendre devant un tribunal à la suite d'une assignation ; en médecine, c'est le certificat médical délivré par le médecin à un malade qui, appelé à une fonction qu'il ne peut remplir, doit justifier de son absence ou de son incapacité.
  2. texte provenant de Wikisource [1]
  3. Selon présentation Wiksource [2]