Leo Spitzer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Spitzer.

Leo Spitzer

Naissance 7 février 1887
Vienne (Autriche)
Décès 16 septembre 1960
Forte dei Marmi (Italie)
Nationalité Autrichien
Profession professeur, Théoricien de la littérature

Leo Spitzer (né à Vienne, le 7 février 1887 et mort à Forte dei Marmi, le 16 septembre 1960[1]) est un historien, philologue et théoricien de la littérature autrichien, qui enseigna à l'université de Marbourg.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après l'accession des Nazis au pouvoir en 1933, il s'est exilé, comme son collègue Erich Auerbach, d'abord à Istanbul, puis aux États-Unis. Ses œuvres furent écrites essentiellement en allemand et en anglais. Ses recherches portent surtout sur la littérature française. Il est l'un des fondateurs de ce que l'on nomme la « stylistique moderne ».

En 1955, il reçut le prestigieux prix Antonio Feltrinelli pour la philologie et l'histoire littéraire.

Théorie[modifier | modifier le code]

Leo Spitzer a veillé à promouvoir la vision allemande de la théorie littéraire. Influencé par Schleiermacher, Dilthey et Heidegger, il a cherché à développer une stylistique expérimentale et immanente, et cela à partir de la « méthode du cercle herméneutique ». Selon lui, la littéralité d'une œuvre est issue uniquement de la structure formelle, langagière de l'œuvre elle-même. De même, cette littéralité n'est, en fait, que les contenus précédents. c'est ainsi que le littéraire devient celui qui décortique les différents niveaux de structures pour en tirer des thèses pertinentes quant à la portée de l'ouvrage, sa construction, son esthétique, son originalité, etc. On retient de sa théorie le concept métapsychologique d'« écart stylistique ».

Œuvres[modifier | modifier le code]

En allemand
  • Die Wortbildung als stilistisches Mittel exemplifiziert an Rabelais, Halle, Max Niemeyer, 1910
  • Studien zu Henri Barbusse, Bonn, F. Cohen, 1920
  • Italienische Kriegsgefangenenbriefe, Bonn, Hanstein, 1921
  • Italienische Umgangssprache, Bonn, Kurt Schroeder, 1922
  • Stilstudien, Munich, Hueber, 1928
  • Romanische Stil-und Literaturstudien, Marbourg, Elwertsche, 1931
En anglais
  • Linguistics and literary history, Princeton University Press, 1948
  • Essays on English and American Literature, éd. par Anna Granville Hatcher, Princeton University Press, 1962 (posthume)
  • Clasical and Christian Ideas of World Harmony, éd. par Anna Granville Hatcher, préface de René Wellek, Baltimore, Johns Hopkins, 1963 (posthume) traduit en français sous le titre L'Harmonie du monde(voir infra)
En espagnol
  • La enumeración caótica en la poesía moderna, Buenos Aires, Instituto de Filologia, 1945
En français (version originale)
  • « Racine et Goethe », in Revue d’histoire de la philosophie et d’histoire générale de la civilisation, janvier 1933, p. 58-75
Traduites en français
  • Études de style, précédé de Leo Spitzer et la lecture stylistique par Jean Starobinski, traduit de l'anglais et de l'allemand par Éliane Kaufholz, Alain Coulon et Michel Foucault, Paris, Gallimard, 1970
  • Approches textuelles des Mémoires de Saint-Simon, avec Jules Brody, préf. d'Yves Coirault, Tübingen-Paris, G. Narr-J.-M. Place, 1980
  • L'Harmonie du monde. Histoire d'une idée, traduit de l'anglais par Gilles Firmin, Paris, Editions de l'éclat, 2012

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (fr) Dictionnaire des genres et notions littéraires, préface de François Nourissier, Paris, Encyclopædia Universalis et Albin Michel, 2001, 2e édition.
  • (de) Heidi Aschenberg, Idealistische Philologie und Textanalyse : zur Stilistik Leo Spitzers, Tubingen, G. Narr, 1984
  • (en) E. Kristina Baer et Daisy E. Shenholm, Leo Spitzer on language and literature : a descriptive bibliography, New York, The modern language association, 1991
  • (en) James C. Catano, Language, history, style : Leo Spitzer and the critical tradition, Urbana, University of Illinois press, 1988.
  • (en) Geoffrey Green, Literary criticism and the structures of history : Erich Auerbach and Leo Spitzer, avant-propos de Robert Scholes, Londres, University of Nebraska press, 1982
  • Heike Hülzer-Vogt, « Réflexions sémantiques d'un romaniste : Léo Spitzer (1887-1960) sur le changement de sens », Histoire, Épistémologie, Langage, no 15 « Histoire de la Sémantique »,‎ 1993, p. 131-151 (DOI 10.3406/hel.1993.2371, lire en ligne)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Notice d'autorité de la Bibliothèque nationale de France.

Liens externes[modifier | modifier le code]